Équivalences et différences entre Debian/Ubuntu et Mandriva

De Wiki de la communauté Mandriva.

Migrer d'une distribution à l'autre n'est pas qu'un droit, c'est même une expérience qui peut être passionnante. L'avantage des systèmes d'exploitations libres et gratuits, tels ceux basés sur Linux ou BSD, est que c'est beaucoup plus facile et abordable de changer d'environnement qu'à l'âge sombre où ne régnaient que quelques systèmes propriétaires massifs, poussifs et hors de prix. Cette page est un petit guide, une rapide comparaison, destiné aux personnes utilisant Debian ou un des ses dérivés, telle la célèbre Ubuntu, qui souhaiteraient effleurer, tester cette magnifique distribution qu'est Mandriva, voire y migrer.

La Mandriva One peut vous aider à tester cette distribution sans l'installer (c'est le même principe que le CD d'Ubuntu), et la Mandriva Flash vous permet d'avoir une distribution complète sur une clef USB, ce qui est appelé « bureau mobile ».

Si vous venez de l'environnement Windows et que vous souhaitez découvrir Mandriva, dans ce cas, rendez-vous plutôt sur cette page.


Sommaire

La liberté et la gratuité

Qu'on se le dise et redise, Mandriva est une distribution libre et gratuite. Quelques paquetages non libres (autrement dit, propriétaires) mais gratuits sont fournis avec certaines versions et peuvent être ajoutés dans les versions « free » (comme les pilotes de cartes graphiques, le plugin Flash, ou quelques programmes gratuits comme Skype). Celles ou ceux qui conseillent de ne pas choisir Mandriva parce qu'elle n'est « pas libre », ou qu'elle est « obligatoirement payante » ou encore que « les versions gratuites sont moins complètes que les payantes » sont soit dans l'erreur, soit de mauvaise foi.

Par ailleurs, Mandriva est disponible en plusieurs versions en effet, tout comme Ubuntu) et ses dérivés (Kubuntu, Xubuntu, nUbuntu, Edubuntu, Ubuntu Studio...). Pour comprendre les différentes versions de Mandriva, rendez-vous sur cette page.

La qualité et la robustesse

Mandriva, distribution libre et gratuite, est un véritable environnement de travail et de loisirs, pas une démo. C'est le Système d'Exploitation principal de milliers de personnes à travers le monde et une des distributions Linux supportant le plus grand nombre de paquetages logiciels, (quasiment 20 000 paquetages) ainsi que celle traduite dans le plus de langues (80 langues, dont des langues régionales telles que le breton et le basque).

Mandriva est une distribution de qualité professionnelle. Des équipes de développeurs, salariées ou volontaires, contribuent perpétuellement à maintenir la distribution à un niveau de sécurité et de robustesse extrêmement performant.

Mandriva fait donc partie, aux côtés de Debian et Ubuntu, entre autres, des meilleurs systèmes d'exploitation disponibles à ce jour.

Centre de controle

Pour les débutants, le centre de controle est la partie la plus visible des différences avec Debian/Ubuntu.

Gestion des drivers

Sous Debian/Ubuntu pour configurer les serveurs X pour l'affichage, il faut configurer manuellement le fichier xorg.conf. Ce n'est pas à la portée d'un débutant qui ne sera pas capable de le faire. Sous Mandriva, l'interface graphique permet à une personne de bon sens de configurer l'affichage sans ses connaissances pointues en X11.

Gestion des montages de disques

Sous Debian/Ubuntu, monter un disque automatiquement au démarrage requiert la modification du fichier fstab. Ce n'est pas à la portée d'un débutant qui ne sera pas capable de le faire. Sous Mandriva, ce fichier est modifié automatiquement via une interface graphique.

Les paquetages

Comparatif des formats

Sous Debian et ses dérivés, le format de paquetage par défaut est le .deb, et sous Mandriva le .rpm. Au delà des stupides trolls qui pullulent sur la toile, il faut savoir que les deux formats sont à peu de chose près équivalents en termes de performance et de possibilités, et il est intéressant de voir que l'existence de plusieurs formats a pour conséquence de stimuler les équipes de codeurs, chacune essayant de rattraper l'autre et de faire mieux (ce qui ne dure en général jamais longtemps).

Les outils graphiques

Les utilisateurs d'Ubuntu et Xubuntu auront l'habitude d'utiliser Synaptic, et ceux de Kubuntu Adept. Mandriva a, quant à elle, développé son propre outil de gestion de paquetage qui, comme tous les outils qu'elle a développés, est entièrement libre (licence GPL). Cet outil peut être trouvé dans le Centre de Contrôle Mandriva ou lancé via la commande drakrpm.

Gestion des paquetages en ligne de commande

Chaque commande apt/dpkg (ou presque) à son équivalent dans la batterie d'outils urpm. Attention : il s'agit ici d'une liste d'équivalences, pas d'une description exhaustive de l'un ou l'autre système. Il est donc supposé ici que vous connaissez déjà les commandes apt. Pour plus d'informations sur la gestion des logiciels en ligne de commande via urpm, rendez-vous sur cette page.

Fonctionapt/dpkg (Debian/Ubuntu)urpm (Mandriva)
Installer le logiciel xxxapt-get install xxxurpmi xxx
Supprimer le logiciel xxxapt-get remove xxxurpme xxx
Rechercher le logiciel zzz dans les dépôtsdpkg -l zzzurpmq zzz
Rechercher toutes les occurences du logiciel dont le nom contient xyz dans les dépôtsdpkg -l zzzurpmq -Y zzz
Rechercher le logiciel zzz dans un mirroir particulierurpmq --searchmedia <mirroir> zzz
Afficher la liste des fichiers apportés par le package zzzurpmq -l zzz
Afficher les infos sur le logiciel zzzapt-cache show zzzurpmq -i zzz
Mettre à jour la liste des logiciels actuellement disponibles dans les dépôtsapt-get updateurpmi.update -a
Installer les paquetages pouvant être mis à jourapt-get upgradeurpmi --auto-select
Afficher la liste des mirroirs configurés sur la machineurpmq --list-media
Mettre à jour la liste et les paquetages dans la fouléefaire les deux commandes précédentes à la suiteurpmi --auto-update
Installer le paquetage yyy.deb ou yyy.rpm en localdpkg -i yyy.deburpmi /là/où/est/le_package_yyy.rpm
modifier la liste des dépôtsmodifier /etc/apt/sources.listutiliser les commandes urpmi.addmedia ou urpmi.removemedia (le fichier résultant est /etc/urpmi/urpmi.cfg), pour plus d'infos voir cette page.