Krita

De Wiki de la communauté Mandriva.


Document original et sa license

NdT signifie Nota du Traducteur et apporte des compléments de traduction ou d'information nécessaires à la compréhension. Ils ne sont pas dans le document original.

Dans le monde libre du logiciel de dessin, The Gimp règne en maître, cependant son interface déroute parfois les nouveaux utilisateurs. De plus, The Gimp utilise un autre toolkit de développement que celui utilisé pour KDE. Dorénavant, il est possible de faire de la retouche d’images tout en profitant de toutes les possibilités de KDE avec Krita.

Krita est un composant du paquetage KOffice. Krita est un logiciel de retouche photo, d'édition d'images, mais par-dessus tout une application de dessin qui vous permet des créations artistiques à l'aide de votre ordinateur comme si vous travailliez avec de la peinture, des pinceaux, des crayons et de l'encre - ou tout du moins, il le permettra un jour. Nous travaillons sans relâche au développement de Krita et à le rendre meilleur à tous égards.

Sommaire


Introduction

Qu'est-ce que Krita ?

Krita, composant de KOffice, peut faire tout ce que vous voulez avec les images - ou il le pourra un jour. Tout depuis la retouche photo, l'édition d'images, et enfin mais pas le moindre, la création artistique sur votre ordinateur comme si vous étiez en train de travailler avec de la peinture, des pinceaux, des crayons et de l'encre. Chaque jour, Krita devient un peu meilleur, un peu plus utile. Nous y travaillons. Nous, c'est Adrian, Bart, Boudewijn, Casper, Cyrille, Michael and Sven. Cela pourrait être vous aussi - si vous vouliez aider avec des travaux artistiques pour l'interface utilisateur, des idées sympathiques pour le reste à faire, des rapports de bogues constructifs, des critiques ergonomiques ou même du vrai code, vous n'essuierez pas de rebuffade de notre part.

Krita est autant à vous qu'à nous. Il devra être plaisant, innovant, et expérimental - d'abord et plus que tout un plaisir à utiliser et à perfectionner.

Caractéristiques essentielles

Les caractéristiques les plus importantes offertes par Krita sont actuellement :

  • Les greffons (plugins en anglais) : Krita peut être complété par des greffons. Il existe des greffons pour les outils, les espaces colorimétriques, les opérations de peinture, les filtres et des interfaces utilisateur basées sur kpart
  • Les scripts : on peut écrire des scripts pour Krita avec Python et Ruby en utilisant Kross, le moteur de conversion de langage de script qui est apparu dans Kexi. Les scripts sont compatibles avec PyQt/KDE et Korundum pour ajouter des éléments d'interface, tels que des boites de dialogue.
  • Les modèles colorimétriques : Krita utilise lcms pour une gestion fiable des couleurs exploitant les profils icc pour l'importation, l'exportation, la sélection des couleurs de peinture, l'impression, le copier/coller. Des espaces colorimétriques de 8, 16 et 32 bits sont disponibles (RVB, CMJN, L*a*b*, ...) et les couleurs peuvent être sélectionnées depuis une roue des couleurs, des curseurs pour RVB ou sur l'échelle des gris ou encore avec une palette.
  • L'édition et la visualisation : on peut annuler ou refaire des commandes autant qu'on le veut, sans limitation. On peut aussi couper, copier et coller entre les niveaux et les images, avec conversion par des profils icc si nécessaire. OpenGL est supporté pour l'affichage. La visualisation peut être en plein écran et peut être tronquée. Des réglettes sont disponibles, l'image peut être agrandie, et pour optimiser l'espace de travail toutes les palettes peuvent être cachées d'un coup. Une palette histogramme est aussi disponible.
  • Les images et les calques  : les calques et les images tout entières peuvent être copiés en miroir, cisaillés, subir une rotation et aussi changés d'échelle, changés d'espace colorimétrique, et des calques issus de différents espaces colorimétriques peuvent être fusionnés. Une image peut être divisée en canaux de l'espace colorimétrique.
  • Les calques : les calques peuvent être ajoutés, enlevés, groupés, verrouillés, rendus (in)visibles, et changés d'ordre. Des calques d'ajustement (qui réalisent une fonction de filtre) peuvent aussi être ajoutés. Un calque peut être sauvegardé en tant qu'image séparée et son espace colorimétrique peut être changé.
  • Les outils : au travers de l'innovant système de greffons paintOp, tous les outils de dessin (pinceau, ellipse, ligne, etc.) peuvent peindre avec ou sans crénelage, comme une aérographe, effacer et plus encore.
  • Les filtres : Krita peut utiliser le multithread pour certains filtres. Les filtres peuvent être prévisualisés dans la galerie des filtres. Les filtres disponibles comprennent l'ajustement des couleurs, de la netteté, du flou, les effets de relief, de goutte de pluie, et plus encore.
  • Les pinceaux : les formes de pinceau de The Gimp peuvent être utilisées, aussi bien les pinceaux de couleur et à niveaux de gris que les pinceaux tube. Des pinceaux personnalisés peuvent être créés, même à partir d'images ou de calques entiers. Des pinceaux colorés peuvent aussi être utilisés comme masque.

Gestion de la couleur

L'une des caractéristiques les plus distinctives de Krita est sa gestion des couleurs. Si vous mettez deux écrans côte à côte, vous remarquerez qu'il y a souvent une grosse différence dans la manière d'afficher les couleurs. Même le blanc, spécialement le blanc, n'est souvent pas la même chose du tout. Sur un écran, il peut être jaune sale et sur un autre, d'un bleuté maladif. Dans quelques rares cas ce sera même un blanc laiteux. Le même constat vaut, malheureusement pour les scanners, les imprimantes et les appareils photo numériques. Aussi, si vous voulez voir les vraies couleurs sur l'écran et sur le papier, celles que vous aviez vues en prenant la photo, vous devrez ajuster.

Krita peut faire cela pour vous : dans Krita, une couleur n'est (presque) jamais réduite à une simple série de nombres, une pour chaque canal de couleur ; c'est plutôt une série de nombres liés à des informations supplémentaires. Et ces informations supplémentaires sont contenues dans un profil : votre image possède un profil, votre scanner a un profil, votre appareil photo devrait avoir un profil et votre écran a un profil. En passant l'information de votre image à votre écran, les profils sont pris en compte et la couleur correcte est calculée. Ceci peut causer un léger ralentissement, quelquefois, mais le résultat est que vous travaillez avec de vraies couleurs, au du quasi incompréhensible triplet RVB.

Les espaces colorimétriques disponibles sont : RVB (anglais RGB), CMJN (anglais CMYK), niveaux de gris et peinture à l'eau en 8 bits par canal  ; RVB, CMJN, niveaux de gris et L*a*b*, « demi » RVB en 16 bit/canal ; et RVB (HDR) et LMS en et 32 bits flottant/canal.

Formats d'image

Krita supporte actuellement les formats d'image suivants, à la fois pour l'importation et l'exportation, en dehors du sien : PNG, TIFF, JPEG, Dicom, XCF, PSD, GIF, BMP, XPM, Targa, RGB, et OpenEXR. De plus, Krita peut importer les fichiers ICO. PSD (le format de fichier de Photoshop) n'est supporté que jusqu'à la version 6, ce format de fichier étant fermé à partir de la version 7.

Les profils incorporés icc et l'information exif sont conservés à l'export vers les formats qui le supportent. Le format de fichiers natif de Krita conserve les informations icc et exif.

Au sujet de ce manuel

Nous supposons que vous possédez une bonne connaissance de KDE et de votre système d'exploitation. Le premier chapitre vous donnera un rapide aperçu des caractéristiques géniales de Krita; les autres chapitres s'étendront sur ces informations.

Ce manuel n'est pas complet. L'invitation à nous joindre et nous aider s'applique aussi au manuel !

Si vous avez des questions, commentaires ou suggestions, veuillez contacter le mainteneur de la documentation à (sanderkoning AT kde.nl).

Au sujet du mainteneur de l'application

Salut ! je suis Boudewijn Rempt — l'actuel mainteneur de Krita. J'ai reçu une formation de linguiste, puis une nouvelle formation de développeur de bases de données, j'ai un emploi de spécialiste de Java, j'étudie la théologie et j'ai toujours aimé peindre et dessiner un peu. Ont brillé par leur absence dans ma vie deux choses importantes pour un développeur d'une application d'imagerie : les mathématiques et l'expérience de la conception graphique. Cela signifie que je ne suis probablement pas la personne la mieux placée pour vous expliquer les subtilités d'utilisation d'un éditeur d'image ou d'une application de peinture. Si vous me prenez en défaut, veuillez ne pas hésiter à m'adresser un courrier : (boud AT valdyas.org).

Tutoriels

Remarque : Les barres d'outils et palettes montrées dans ces tutoriels peuvent ne pas correspondre avec votre installation de Krita. Veuillez nous excuser pour ces inconvénients.
NdT: La plupart des captures d'écran ont été reprises du document original et datent un peu. Ce qui explique, d'une part, les menus restés en anglais et d'autre part le fait que les icônes n'aient pas toujours la même apparence.

Premier contact avec Krita

Ainsi, laissez-nous vous montrer toutes les subtilités. Vous pouvez démarrer Krita tout seul ou depuis le système KOffice. Dans votre menu KDE, Krita devrait être placé sous la rubrique soit graphisme soit Office (NdT : Pour Mandriva, Etoile/Multimédia/graphisme) - Cela dépend de qui a réalisé le paquetage. Ou faites comme moi : appuyez sur Alt+F2 (ce qui ouvre le fenêtre Exécuter une commande) tapez krita et cliquez sur Exécuter.

Peu après, vous êtes accueilli par une fenêtre de dialogue :

The create document dialog

La fenêtre de Création de Document

C'est le standard de KOffice : vous pouvez créer un nouveau document, choisir un document parmi vos fichiers ou sélectionner un document que vous avez ouvert dans une session précédente. Nous avons ici un choix de modèles, rangés par colorimétrie. Krita est une application très souple et peut gérer de nombreux types d'images : images CMJN (anglais CMYK) pour les imprimantes, images RVB (anglais RGB) pour la Toile, images RVB avec une grande profondeur de couleur pour les photographies, aquarelles pour les peintres - et bien plus. Pour l'instant, choisissez Document personnalisé (anglais Custom Document). Cela nous permet de voir la fenêtre de dialogue Nouvelle image :

The New Image dialog

La fenêtre Nouvelle image

Vous pouvez maintenant donner un nom à votre document et choisir ses dimensions en pixels et sa résolution. La combinaison de la largeur et de la hauteur avec la résolution de l'écran ou de l'imprimante détermine la taille de l'image : si votre écran ou votre imprimante a une résolution de 100x100 dpi, et votre image une taille de 1000x1000 pixels, alors, si tout est bien configuré, votre image aura exactement 10 pouces de côté, comme vous pourrez le vérifier avec une règle. Pour l'instant, ne pensez qu'en pixels, pas en pouces.

Le groupe d'options suivant est beaucoup plus intéressant que la résolution : Krita une une application extrêmement souple et vous pouvez travailler avec beaucoup de types d'images. Pour ce tutoriel, sélectionnez RVB (8 bits/channel). Vous pouvez aussi sélectionner un profil. Pour l'instant, nous le laissons au choix par défaut, c'est à dire sRGB built-in - (lcms internal).

Dans le troisième groupe d'options, vous pouvez choisir la couleur initiale du canevas et le taux d'opacité/transparence de cette couleur. Puis, vous pouvez ajouter une description du contenu de l'image. Nous laissons également ces options à leur valeur par défaut, cliquez donc sur Créer (anglais Create) pour créer la nouvelle image.

Vous voyez maintenant la fenêtre principale de Krita :

Krita's main screen

La fenêtre principale de Krita

Sur la gauche de la fenêtre et dans le haut de la fenêtre, se trouvent les barres d'outils qui vous donnent accès aux outils de peinture, d'édition et de sélection. Vous pouvez trouver une description plus détaillée de ces barres d'outils ici. La surface de peinture proprement dite est au milieu. Sur la droite de la fenêtre, se trouvent les différentes palettes, vous pouvez en savoir plus sur ces palettes dans : cette section. Enfin, on trouve une barre de menus en haut de la fenêtre, comme d'habitude. Vous en apprendrez plus sur les menus ici.

Un petit tutoriel sur les sélections et les calques

   

The starting image
Notre image de départ

L'image ci-dessus est celle avec laquelle nous allons travailler. Démarrez Krita avec cette image - elle se trouve dans le répertoire de documentation :
/usr/share/doc/HTML/en/krita/tutorial-select-layer-sample.png
et enregistrez-la dans votre répertoire personnel (en choisissant Fichier->Enregistrer sous... ou File->Save Image As...). Puis, ouvrez-la dans Krita - votre écran doit ressembler à ceci (nous avons fait un zoom avant) :

The starting image

Maintenant, essayez de sélectionner le contour de la tête avec l'outil Sélectionner une trame :

The select outline tool
L'outil Sélectionner une trame (outline tool)

Après que vous l'ayez sélectionnée, l'image devrait ressembler à peu près à ceci :

The picture after selecting the head
L'image après la sélection de la tête

Si, par maladresse, vous avez créé une sélection trop large, vous pouvez facilement en couper une partie en faisant passer l'outil en mode soustraire (dans la Boîte de contrôle, située dans la partie droite de la fenêtre) :

The Subtract mode
Le mode soustraire (The Subtract mode)

Maintenant, il est temps de rendre le contour de la sélection un tant soit peu flou. Ceci peut être fait en appliquant l'outil Plume (Feather) à la sélection (Sélection->Plume).

Feather selection
Sélection -> Plume (Feather selection)

Maintenant, coupez la sélection, avec Edition->Couper. Effacez le calque actif avec Calque->Supprimer. Collez la sélection avec Edition->Coller. Puis donnons-nous plus de place pour travailler en redimensionnant l'image. Pour cela, ouvrez la boite de dialogue avec Image->Changer la taille de l'image....

The Image Size dialog
La boite de dialogue Taille de l'image (The Image Size dialog)

Ajoutez un nouveau calque Calque->Nouveau->Ajouter..., et placez-le sous l'ancien en sélectionnant le nouveau calque dans la boite Calques (anglais Layers), puis en cliquant sur la petite flèche 'descendante' dans le bas de la boite. Maintenant nous allons sélectionner la région autour de la tête avec une sélection contiguë :

The Select Contiguous tool
L'outil Sélectionner une zone contiguë (The Select Contiguous tool)

Assurez-vous d'avoir coché la case Echantillon fusionné (Sample merged) dans la boite de contrôle de l'outil

The Sample merged option
L'option « Echantillon fusionné » (The Sample merged option)

Appliquez à nouveau Plume à la sélection, et inversez-la Sélection->Inverser. Sélectionnez l'outil de remplissage contigu et appliquez-le au calque.

The Contiguous Fill tool
L'outil de remplissage contigu (The Contiguous Fill tool)

Désélectionnez avec Sélection->Désélectionner. Vous remarquerez quelques artefacts dus à Plume sur les bords. Vous pouvez facilement les sélectionner avec l'outil Sélectionner une zone rectangulaire et ensuite les couper.

The Select Rectangular tool
L'outil sélectionner une zone rectangulaire (The Select Rectangular tool)

Déplacez le calque de l'ombre un petit peu vers le bas et vers la droite de façon à obtenir un joli résultat.

Moving the shadow layer
déplacer le calque d'ombre (Moving the shadow layer)

Maintenant, vous pouvez utiliser l'outil Rogner une zone pour que les dimensions de l'image correspondent à celles de la tête.

The Crop tool
L'outil Rogner une zone (The Crop tool)

Sauvegardez l'image et vous avez terminé :-)

The resulting image
L'image finale

Merci à Bart Coppens pour avoir fourni ce tutorial. L'original est disponible à http://www.bartcoppens.be/krita/hackergotchi.html.

Guides d'initiation rapide

Extraire une partie d'image et la sauvegarder

But : à partir d'une image, en extraire une partie et la sauvegarder dans un nouveau fichier.

Ouvrir Krita avec l'image originale.

The original picture

Sélectionnez l'outil Sélectionner une zone rectangulaire dans la barre d'outils de Krita.

The Select a rectangular area tool

Sélectionnez la partie de l'image avec laquelle vous souhaitez créer la nouvelle image. Krita met en gris l'extérieur de la sélection.

The selected area

Puis utilisez le menu Edition->Copier ou Ctrl+C pour copier la partie sélectionnée.

Cliquez à nouveau sur le menu Edition.

Cliquez sur Coller dans une nouvelle image (Paste into new image).

The Edit menu

Krita ouvre une nouvelle fenêtre avec la partie sélectionnée comme nouvelle image.

The new image

Enregistrer la nouvelle image.

Tracer un rectangle sur votre image

But : Tracer un rectangle de couleur sur une image

Ouvrir Krita avec l'image originale. Mon image représente une barre d'outils sur laquelle je souhaite faire ressortir une icône en l'encadrant d'un rectangle rouge.

The original picture

Rendre disponible la barre d'outils Brosses et co. (Brushes and Stuff) avec le menu Configuration->Barres d'outils.

S'assurer aussi que les palettes sont visibles. Sinon, utilisez le menu Affichage->Palettes

Krita view

Cliquez sur l'icône Formes de brosse (Brush Shapes) dans la barre d'outils Brosses et co.

The Brush Shapes icon

Sélectionnez quelle forme de pinceau vous désirez utiliser parmi les formes prédéfinies.

Selecting a brush shape

Sélectionnez quelle forme tracer dans la barre d'outils de Krita. Je choisis un rectangle.

Selecting the Rectangle icon

Dans la palette des couleurs, sélectionnez la couleur en cliquant sur un des onglets puis en choisissant la couleur.

Choosing the color

Enfin, tracez la forme sur votre image et enregistrez la nouvelle image !

Drawing

Merci à Anne-Marie Mahfouf pour avoir fourni ce tutoriel.

Travailler avec une tablette numérique

Ce tutoriel a pour intention de vous décrire les premiers pas pour travailler sous Krita avec une tablette. Le tutoriel considère que vous utilisez Linux®.

Configuration

Comme tout matériel la tablette fonctionne quasiment dès sa sortie de boite. Linux® devrait la reconnaitre correctement, mais vous pouvez avoir à configurer le serveur X11 à la main. La meilleure méthode pour cela est de suivre les instructions du howto pour la Wacom sous Linux® : http://linuxwacom.sourceforge.net/index.php/howto/main.

Puis, dans Krita, vous devez valider les différents outils (dans la section tablette de Configuration->Configurer Krita). Vous pouvez trouver plus d'informations dans la section # Paramétrage de la tablette.

Premier contact avec la tablette

Votre tablette comporte trois accessoires que vous pouvez utiliser avec Krita:

  • le curseur, la souris livrée avec la tablette Wavcom
  • la gomme, la partie ronde sur le haut du crayon
  • le stylet,la pointe fine en bas du crayon

Par défault, quand vous utilisez le stylet ou le curseur de la tablette, l'outil Pinceau (Brush) et l'opération de peinture pixel brush seront sélectionnés. La gomme est associée à l'opération de peinture pixel eraser. Mais si vous choisissez un outil différent ou une opération de peinture différente pour un accessoire, Krita se rappellera de la nouvelle association quand vous permuterez entre les accessoires.

Surlignage d'une fleur

Même si vous saviez dessiner avant de commencer avec une tablette, vous devrez vous habituer à la tablette. Ce n'est pas la même approche. Aussi je vous propose de démarrer avec quelque chose de simple, comme une fleur, et d'utiliser une image comme modèle:

A flower Une fleur

Premièrement, vous devez créer un nouveau calque pour le surlignage. Je vous conseille de verrouiller le calque avec la fleur, cela vous évitera de commettre des erreurs.

Dessiner les contours de la fleur semble plutôt facile, mais pour votre première expérience vous aurez une grande difficulté à suivre précisément les lignes sur l'écran alors que la main doit se déplacer sur la tablette. Finalement vous obtiendrez quelque chose comme cela :

The outline of the flower Les contours de la fleur

Coloration

Pour la coloration, vous avez besoin d'un troisième calque. Vous devez la déplacer en dessous du calque avec les contours, et ne pas oublier de verrouiller le calque avec les contours.

Elle est plus facile que le surlignage, simplement choisir la couleur souhaitée (soit avec le sélecteur de couleur ou avec la pipette (color picker)), puis pour la majeure partie du travail vous pouvez utiliser l'outil remplissage : avec la souris, cliquez à l'endroit que vous désirez emplir de couleur, par défaut l'outil remplissage prendra en considération les lignes de contour. Sur l'image ci-dessous, les différentes couleurs du coeur de la fleur ne sont pas séparées par des contours, pour les réaliser, j'ai simplement complété les contours manquants avec une ligne jaune ou brune pour créer la séparation entre les différentes couleurs.

The colored flower La fleur coloriée

L'image du résultat évoque un clipart démodé, principalement parce qu'ils manquent les ombres et la lumière, qui ne sont pas l'objet de ce tutoriel.

Images

La création et la modification d'images sont le cœur de métier de Krita. Alors que la plupart des autres chapitres de ce manuel portent sur les choses que vous pouvez faire en peinture ou édition, ce chapitre vous montre ce que vous pouvez faire sans toucher aux images elles-mêmes.

Travailler avec les fichiers

A moins que vous ne fassiez de rapides schémas, travailler avec Krita a toutes les chances d'impliquer les fichiers. Vous pouvez ouvrir des images existantes - Krita peut travailler avec un grand nombre de formats de fichier, voir #Formats d'image - ou démarrer Krita pour en créer une nouvelle. Quand vous avez terminé ou si vous désirez continuer plus tard, vous pouvez facilement enregistrer votre travail.

Ouvrir des fichiers existants

Quand vous lancez Krita, vous pouvez ouvrir une image existante avec le bouton Ouvrir un document existant... (Open Existing Document) dans le bas à gauche de la fenêtre d'accueil. Vous pouvez aussi utiliser le menu Fichier->Ouvrir... (Ctrl+O). Ceci affichera la fenêtre Ouvrir un document (Open Document) dans laquelle vous pouvez choisir l'image à ouvrir. Le fenêtre d'accueil, ainsi que le menu Fichier, contiennent aussi une liste des fichiers récemment ouverts pour un accès rapide.

Enregistrer votre travail en cours

Avec les menus Fichier->Enregistrer et Fichier->Enregistrer sous... (ou leurs raccourcis clavier respectifs Ctrl+S et Ctrl+Maj+S), vous pouvez enregistrer votre travail. La première commande enregistre les modifications dans l'image en cours, la dernière affichera la fenêtre Enregistrer un document (Save Document) dans laquelle vous pouvez entrer un nouveau nom de fichier. Si c'est le premier enregistrement de l'image, Enregistrer (Save) vous demandera également un nom de fichier.

Créer une nouvelle image

Depuis la fenêtre d'accueil (disponible via le menu Fichier->Nouveau ou les touches Ctrl+N), vous pouvez créer un document entièrement nouveau ou choisir une des images modèles. Ces modèles offrent une méthode rapide pour créer une nouvelle image. Voir le tutoriel Premier contact avec Krita.

Vues

Une des choses les plus importantes à connaitre lorsqu'on travaille avec une application de peinture ou d'édition d'image, est comment adapter la vue de l'image aux besoins (changeants). Ce chapitre décrit les différentes possibilités offertes par Krita.

Le zoom

En zoomant, vous pouvez voir les images à différents niveaux de détails. Le zoom arrière montre une plus grande partie de l'image, mais avec moins de détails. Krita offre quelques options qui déterminent quelle partie de l'image est montrée.

Zoom avant

Le zoom avant permet de voir davantage de détails, mais vous ne voyez qu'une petite partie de l'image. Vous pouvez zoomer avant en choisissant le menu Affichage->Zoom, en cliquant sur le bouton zoom avant zoomin dans la barre d'outils, ou en appuyant sur les touches Ctrl++. Vous pouvez zoomer avant jusqu'à 1600% (un ratio de 16:1) via un nombre défini de niveaux de zoom.

Zoom arrière

Le zoom arrière vous permet de voir une plus grande part de l'image tout en perdant les détails. Le zoom arrière peut être obtenu en choisissant le menu Affichage->Zoom arrière, en cliquant sur le bouton zoom arrière zoomout dans la barre d'outils, ou en appuyant sur les touches Ctrl+-. Vous pouvez zoomer arrière jusqu'à 0.2% (un ratio de 1:500) via un nombre défini de niveaux de zoom.

Retour aux 100%

Etant donné qu'il est parfois utile de voir l'image à sa taille réélle, vous pouvez l'obtenir via le menu Affichage->pixels réels ou en appuyant sur les touches Ctrl+0.

Zoom avant et arrière depuis l'onglet vue générale (Overview)

L'onglet Overview de la boite de contrôle (habituellement située sur la droite de la fenêtre Krita) vous permet aussi de changer le niveau de zoom en utilisant le curseur ou les boutons fléchés. Des niveaux de zoom légèrement différents sont disponibles ici, ainsi si le zoom avant ou arrière tel que décrit ci-dessus ne convient pas, vous pouvez essayer cette option. Le bouton 1:1 offre un autre moyen de revenir au zoom à 100%.

Zooms spéciaux

Il existe deux autres façons de zoomer. Le menu Affichage->Ajuster à la page zoome votre image de telle façon qu'elle soit aussi grande que possible tout en restant entièrement visible. Le menu Affichage->Mode plein écran (ou appuyer sur les touches Ctrl+Maj+F) agrandit la fenêtre Krita pour emplir complètement l'écran, enlevant même la barre de titre. Bien que cela ne soit pas vraiment un mode de zoom, il peut aider en montrant juste ce petit supplément d'image.

Travailler avec les vues

En dehors de changer le niveau de zoom de la vue, vous pouvez aussi ouvrir différentes vues de la même image. De cette façon, vous pouvez par exemple voir deux parties différentes de l'image qui ne tiendraient pas autrement ensembles dans votre écran

Vues supplémentaires

Vous pouvez ouvrir une nouvelle fenêtre Krita en choisissant le menu Affichage->Nouvelle vue. Les deux fenêtres sont indépendantes (ainsi vous pouvez sélectionner des outils différents, voir différentes parties de l'image, etc.) mais les changements effectués dans une fenêtre sont immédiatement visibles dans l'autre. Pour fermer une fenêtre, utilisez le bouton habituel de fermeture. Il y a aussi un menu Affichage->Fermer toutes les vues qui ferme toutes les fenêtres nouvellement créées et ne laisse ouverte que la fenêtre originale.

Scinder les vues

Vous pouvez aussi scinder une fenêtre en deux vues. Comme pour une nouvelle fenêtre, une vue d'une fenêtre scindée possède ses propres paramètres de pinceaux, de niveaux de zoom, et autres, mais les deux vues sont dans la même fenêtre. Pour scinder la fenêtre, choisissez le menu Affichage->Scinder la vue. La zone de visualisation de la fenêtre Krita est alors coupée en deux moitiés. Vous pouvez permuter entre une division verticale ou horizontale avec le menu Affichage->Sens de la séparation, et revenir à une vue unique en choisissant le menu Affichage->Fermer la vue.

Diverses options sur les vues

Krita offre deux options qui peuvent vous aider à savoir où vous en êtes.

Les règles

Vous pouvez demander à Krita d'afficher des règles le long des bords de l'image, indiquant les coordonnées x et y. Pour cela choisir le menu Affichage->Afficher les règles ou appuyez sur les touches Ctrl+R. Les règles vont automatiquement s'adapter au niveau de zoom pour présenter un nombre adéquat de subdivisions. Pour enlever les règles, choisir le même menu (maintenant appelé Affichage->Cacher les règles) ou appuyer à nouveau sur Ctrl+R.

La grille

Afin de voir les lignes de la grille, choisir le menu Affichage->Afficher la grille. Vous pouvez définir la distance entre les lignes de la grille avec le menu Affichage->Espacement de la grille et vous pouvez choisir différentes couleurs de lignes dans le menu Configuration->Configurer Krita->Grille. (Voir la section Grille du chapitre Configurations).

Les calques

Ce chapitre donne un aperçu général sur le fonctionnement des calques dans Krita.

Informations préliminaires sur les calques

L'utilisation approfondie de Krita exige quelques connaissances sur les calques. En utilisant les calques, vous pouvez travailler sur une partie de l'image sans toucher au reste, et la plupart des effets sont plus efficaces appliqués sur un calque plutôt que sur toute l'image. Bien sûr, si vous voulez vraiment appliquer un effet à l'image complète, Krita vous le permet, et il n'y a rien qui s'y oppose.

L'idée derrière la notion de calque est très simple. Les calques sont superposés les uns sur les autres, et l'ensemble forme la pile des calques. L'image résultante finale est ce que vous voyez lorsque vous regardez au travers de la pile de part en part. Cela signifie qu'habituellement les calques supérieurs de l'image sont plus ou moins transparents, puisque vous ne pouvez voir au travers d'un calque qui n'est pas transparent. (Krita travaille avec l'opacité plutôt que la transparence. Un calque qui est 100% opaque est 0% transparent, et vice-versa). Un calque placé plus haut sur la pile est affecté plus tard que celui qui est plus bas. Par exemple, si votre image contient quatre calques, numérotées de 1 (le plus bas) à 4 (le plus haut), l'effet apporté par le calque 4 à l'image, est appliqué au résultat des effets des calques 1 à 3.

Chaque image que vous éditez dans Krita contient des calques. Quand vous créez une nouvelle image, la boite Calques - anglais Layers - (habituellement située à droite dans la fenêtre) Voir cette section contiendra un calque. La peinture et l'édition que vous faites sont alors appliqués à ce calque. Une fois d'autres calques ajoutés, vous pouvez choisir sur quelle partie de l'image travailler, en sélectionnant le calque correspondant. Tous les travaux seront alors appliqués à ce calque, jusqu'à ce que vous en sélectionniez un autre.

Les calques constituent également un excellent moyen pour vérifier si l'ajout de certains effets (ou l'application de certaines modifications d'image) sont réussis. Ajoutez un calque qui contient ce que vous désirez essayer, et rendez-le visible ou caché avec l'icône représentant un œil dans la boite des calques. Vous pouvez spécialement profiter de cette méthode si vous avez plusieurs effets à vérifier : rendez-les visibles ou cachés dans n'importe quelle combinaison, et décidez quel effet vous préférez. Et puisque vous pouvez changer l'ordre des calques, vous pouvez aussi expérimenter différents ordres dans lesquels les effets sont appliqués.

Voir : Un petit tutoriel sur les sélections et les calques.

La boite des calques

La boite des calques est l'instrument que vous utiliserez le plus pour travailler avec les calques. Elle donne une vue d'ensemble sur les calques qui sont présents dans l'image, et avec elle vous pouvez gérer les calques par addition, retrait, réarrangement ou modification de ceux-ci.

La boite des calques comprend trois parties. Celle du milieu donne une vue d'ensemble des calques dans l'image. En haut, vous pouvez définir quelques propriétés pour le calque actif. En bas, on trouve des options de gestion des calques. Les sections suivantes décrivent ces parties en détail.

Vue d'ensemble des calques

Cette partie vous montre les calques présents dans l'image. La hiérarchie des groupes de calques est présentée sous forme d'une structure arborescente : les calques contenus à l'intérieur d'un groupe sont affichés avec un léger décalage vers la droite pour indiquer leur appartenance à ce groupe.

Pour chaque calque, une vignette de prévisualisation et son nom sont présents. Le nom du calque est précédé par une icône de dossier si c'est un groupe de calques. Ensuite, deux indicateurs sont présents : l'icône d'un œil indique si le calque est visible (un oeil ouvert indique que le calque est visible, un œil fermé indique qu'il ne l'est pas), et l'icône du verrou indique si le calque est verrouillé. Aucune modification n'est possible sur un calque verrouillé.

Quand vous cliquez sur l'icône de l'œil, la visibilité du calque est commutée de visible en invisible ou vice versa. Cliquer sur l'icône du verrou permet ou interdit l'édition sur ce calque. Vous pouvez cliquer sur le nom du calque actif pour le renommer. Remarquez que pour pouvoir renommer un calque, il doit être actif. Vous n'avez pas besoin de rendre un calque actif pour le rendre (in)visible ou (dé)verrouillé via les icônes de l'œil ou du verrou respectivement : cela fonctionne directement.

Double cliquez sur un calque de la liste pour ouvrir La boite de dialogue Propriétés du calque. Cette boite de dialogue indique l'espace colorimétrique et le profil du calque. Vous pouvez aussi changer ici ses nom, opacité et mode composite.

Options des calques

Le haut de la boite des calques comporte deux contrôles pour paramétrer les propriétés du calque actif. La liste déroulante à gauche permet de définir rapidement le mode composite du calque. Les boutons fléchés et le curseur à droite peuvent être utilisés pour changer l'opacité du calque.

En bas de la boite des calques, il y a cinq boutons. Rangés de gauche à droite comme suit. L'icône nouveau calque déroule un sous-menu à partir duquel vous pouvez choisir quel type de calque vous désirez ajouter. Ce menu peut aussi être ouvert en cliquant droit dans la boite des calques. Les boutons déplacer le calque vers le bas et déplacer le calque vers le haut déplacent le calque actif d'un niveau vers le bas ou le haut, respectivement, à l'intérieur du groupe de calques. Si le calque est déjà le dernier ou le premier dans le groupe de calques, essayer de le déplacer le fera sortir du groupe. Le bouton de La boite de dialogue des propriétés ouvre la boite de dialogue des propriétés du calque, comme si vous aviez double cliqué sur le calque. Le bouton de suppression supprime le calque actif.

Travailler avec les calques

En raison de l'importance des calques lorsqu'on utilise intensément Krita, vous pouvez réaliser de nombreuses opérations sur ceux-ci. Elles sont toutes disponibles via le menu Calque. Voic quelques-unes des possibilités :

  • Ajouter, enlever et dupliquer des calques ;
  • Créer et éditer des masques de calque ;
  • Retourner, faire pivoter, changer de taille et cisailler les calques ;
  • Convertir les calques entre des espaces colorimétriques ;
  • Enregistrer les calques comme des images ;
  • Voir les histogrammes du calque.

Calques d'ajustement

Les calques d'ajustement sont des calques comportant un filtre et une sélection facultative. L'effet du filtre est appliqué à l'image composite de tous les calques situés sous le calque d'ajustement dans le groupe de calques actif. Le gros intérêt est que, le calque d'ajustement applique ses effets de façon non destructive. Les données originales de l'image ne sont pas modifiées.

Presque tous les filtres de Krita conviennent pour être utilisés dans les calques d'ajustement - même les filtres qui dégraderaient la qualité de l'image. Par exemple, le filtre gouttes de pluie convertit en RGB 8-bit avant d'appliquer son effet magique. Si vous vouliez utiliser ce filtre directement sur un calque L*a*b* 16-bit, Krita vous préviendrait de la conversion en RVB que ce filtre provoquerait. Rien de tel avec les calques d'ajustement : les données originelles ne sont pas touchées, ainsi l'application du filtre est sans conséquences.

Et qu'en est-il donc de l'espace colorimétrique d'un calque d'ajustement ? Pour d'étudier ce problème, vous avez besoin de savoir ce qui se passe quand Krita calcule le rendu d'un calque d'ajustement.

Calques d'ajustement et sélections

Si le calque actif possède une sélection active, alors cette sélection sera copiée et utilisée comme un masque pour le calque d'ajustement. S'il n'y a pas de sélection active, alors il n'y aura pas de masque et le calque d'ajustement s'appliquera à la totalité des calques placés sous le calque d'ajustement à l'intérieur du groupe. Il n'existe aucun moyen d'ajouter un masque à un calque d'ajustement existant.

S'il y a un masque dans le calque d'ajustement, vous pouvez éditer ce masque en utilisant les outils de peinture et les opérations de peinture ordinaires.

Une remarque sur les projections

Krita compose les calques depuis le bas jusqu'en haut, à l'intérieur de chaque groupe. L'agrégation - aussi appelée projection - est alors filtrée par le calque d'ajustement. S'il y a des calques au-dessus du calque d'ajustement, ceux-ci sont composés dans la projection. Krita convertit toutes les données des calques avant de composer, ainsi si le calque le plus bas est une image en niveaux de gris, tous les calques sont convertis en niveaux de gris avant la composition - et cela signifie que la projection du calque d'ajustement sera en niveaux de gris, aussi.

Sachant cela, vous comprendrez pourquoi Krita peut souvent offrir une meilleure performance en travaillant sur les calques placés au-dessus d'un calque d'ajustement qui est lui-même au-dessus d'une structure complexe de calques : Krita utilise la projection et ne regarde même plus les calques placés sous le calque d'ajustement. A moins que, bien sûr, vous changiez l'un d'eux.

Modes de composition

Les calques peuvent être combinés de différentes façons, chacune menant à un effet différent. Cette section décrit les modes de composition disponibles (NdT: aussi appelés « modes de calque »). Chaque description est accompagnée par un exemple : sur le dessus d'une image originale (voir ci-dessous), un dégradé en arc en ciel est ajouté.

L'image originale :

The original image

Mode Normal

Le mode normal ne fait rien de spécial. Il ajoute le calque à l'image, et si aucun autre effet spécial, tel que l'opacité, n'est changé, les calques sous-jacents ne seront visibles qu'aux endroits où le nouveau calque est lui-même transparent.

The gradient applied with the Normal compositing

Le dégradé appliqué avec le mode Normal

Mode Multiplication

Le mode multiplication fusionne les deux calques de telle sorte que le calque du dessous devient « colorisé » par le nouveau calque. L'image résultante est généralement assez foncée.

The gradient applied with the Multiply compositing

Le dégradé appliqué avec le mode Multiplication

Modes Brûlé, Déplacement, Division et Ecran

Chacun des modes Brûlé, Déplacement, Division et Ecran ajoute un effet supplémentaire de « brûlé » en suivant les contours au lieu d'utiliser des lignes droites. De plus Brûlé et Division utilisent les couleurs inversées à la place des couleurs réelles du calque composite.

The gradient applied with the Burn compositing

Le dégradé appliqué avec le mode Brûlé

he gradient applied with the Dodge compositing

Le dégradé appliqué avec le mode Déplacement

The gradient applied with the Divide compositing

Le dégradé appliqué avec le mode Division

The gradient applied with the Screen compositing mode

Le dégradé appliqué avec le mode Ecran

Mode Recouvrement

Comme pour Multiplication, le mode Recouvrement colorise le calque sous-jacent. L'image résultante est à peu près aussi claire que l'originale.

The gradient applied with the Overlay compositing mode

Le dégradé appliqué avec le mode Recouvrement

Mode Noircir

Le mode Noircir assombrit le calque sous-jacent tout en le colorisant pour faire correspondre les couleurs dans le calque combiné.

The gradient applied with the Darken compositing mode

Le dégradé appliqué avec le mode Noircir

Mode Eclaircir

Le mode Eclaircir éclaircit le calque sous-jacent tout en le colorisant pour faire correspondre les couleurs dans le calque combiné.

The gradient applied with the Lighten compositing mode

Le dégradé appliqué avec le mode Eclaircir

Modes Teinte, Saturation et Valeur

Les modes Teinte, Saturation et Valeur appliquent respectivement les composants de teinte, de saturation et de valeur au calque sous-jacent.

The gradient applied with the Hue compositing mode

Le dégradé appliqué avec le mode Teinte

The gradient applied with the Saturation compositing mode

Le dégradé appliqué avec le mode Saturation

The gradient applied with the Value compositing mode

Le dégradé appliqué avec le mode Valeur

Mode Couleur

Le mode couleur colorise le calque sous-jacent, conduisant à des couleurs très intenses.

The gradient applied with the Color compositing mode

Le dégradé appliqué avec le mode Couleur <math>Entrez votre formule ici</math>

Les masques de calque

Fondamentalement, un masque de calque est un masque que vous placez sur votre calque de peinture. Cela masquera littéralement des parties de ce calque, de telle sorte que le contenu situé en-dessous de ce calque sera visible au travers. Vous pouvez peindre un masque avec des couleurs en niveaux de gris : plus les couleurs seront proches du noir, plus le calque situé en dessous du calque masqué percera au travers ; plus les couleurs seront proches du blanc, moins le calque situé sous le calque masqué sera visible. Ainsi, du totalement blanc ne laissera rien passer (le calque masqué sera totalement opaque), du totalement noir laissera tout passer (le calque masqué sera transparent). Fondamentalement, c'est un peu comme sélectionner un morceau de l'image, puis le découper, ainsi les bits sélectionnés s'en vont. Mais quelle est donc finalement l'utilité d'un masque ? Le gros avantage est qu'il n'est pas destructif : si vous constatez que vous avez masqué la mauvaise partie du calque, vous pouvez facilement enlever le masque et recommencer avec un autre, quelque chose de beaucoup plus difficile (pour ne pas dire presque impossible, particulièrement entre deux sessions) lorsque vous supprimez le contenu d'une sélection ordinaire.

Comment donc créer un masque ? On dispose de deux méthodes :

  • A partir de rien. Calque->Masque->Créer un masque. Pour commencer, le masque conserve tout, c'est donc un masque complètement blanc. En fait, vous ne verrez aucun changement tant que vous ne peignez pas dessus.
  • A partir de la sélection active. Calque->Masque->Masque depuis la sélection. La zone sélectionnée sera convertie en zone blanche. Cela signifie que les parties du calque sélectionnées en totalité seront visibles, les parties pas du tout sélectionnées seront invisibles et le reste sera partiellement visible, suivant le taux de sélection.

Editer le masque

Premièrement, assurez vous que vous éditez bien le masque, pas le calque, en vérifiant que Calque->Masque->Modifier le masque est coché (il l'est par défaut). Alors vous pouvez peindre sur le calque exactement comme avant, seulement maintenant vous peignez sur le masque, au lieu du calque lui-même. Pour cesser de peindre sur le masque, vous pouvez décocher Calque->Masque->Modifier le masque. Il y a aussi l'option de montrer le masque, en cochant Calque->Masque->Afficher le masque (il ne l'est pas par défaut). Cette option transforme le calque entier en représentation visuelle du masque en niveaux de gris à la place du calque lui-même. Cela peut être pratique pour voir où est le masque, mais cela peut ne pas être aussi pratique quand vous désirez le modifier, puisque vous ne pouvez pas voir le calque lui-même.

Autres actions : vous pouvez enlever le masque s'il ne vous convient pas, et désirez en faire un autre, ou si vous voulez simplement l'enlever sans en faire un autre, vous utiliserez alors :

Calque->Masque->Enlever le masque. Vous pouvez aussi « appliquer » le masque, ce qui signifie que le masque deviendra définitif. Il sera supprimé et ses effets de transparence seront inclus dans le calque.

Sélections

Ce chapitre donne un bref aperçu sur les sélections.

Vous pouvez sélectionner une partie d'une image tout en masquant le reste. C'est pratique quand vous désirez couper, copier ou seulement modifier une partie de l'image sans affecter le reste. Pour agir sur des objets sélectionnés, Krita applique un masque. Chaque pixel de la sélection est traité sur la base de la valeur de son masque, appelée « niveau de sélection », qui peut s'étendre de 0 (non sélectionné) à 255 (sélectionné). Mais oui, il en est bien ainsi, vous pouvez parfaitement avoir des pixels partiellement sélectionnés ! Et en travaillant sur les pixels individuellement, vous pouvez « peindre » votre sélection.

Le masque de sélection est visualisé par une teinte bleutée des pixels non sélectionnés, et les pixels sélectionnés ont une apparence normale. Les pixels partiellement sélectionnés sont représentés par quelque chose d'intermédiaire. De plus une bordure rouge est tracée autour des zones sélectionnées. Les pixels partiellement sélectionnés sont à l'intérieur de cette bordure, ainsi, même à l'intérieur de la bordure rouge, vous pouvez voir la teinte bleutée sur certains pixels.

Faire une sélection

Une large gamme d'outils existe pour faire les sélections. Depuis les rectangles, les ellipses et la sélection à main levée jusqu'aux plus exotiques, comme la sélection par intervalle de couleur. Quand vous faites plusieurs sélections, elle s'ajoutent. Ainsi une sélection Rectangle suivie d'une sélection Ellipse, sélectionne les deux zones. Ensuite, vous pouvez soustraire des zones de la sélection en utilisant, par exemple, l'outil Effacer des parties d'une sélection.

Pour revenir à la normale (pas de sélection active), choisir Sélect->Désélectionner. Pour sélectionner tous les pixels, choisir

Sélect->Tout sélectionner.

Vous pouvez penser que ces deux actions donnent le même résultat, mais il est plus efficace de n'avoir aucune sélection active que d'avoir tout sélectionné.

Après avoir désélectionné vous pouvez récupérer votre sélection en choisissant Sélect->Sélectionner de nouveau.

Peindre une sélection

Comme dit ci-dessus vous pouvez avant tout peindre votre sélection, et exactement comme lorsque vous peignez normalement, vous pouvez choisir de peindre votre sélection à main levée ou aidé avec des rectangles, des ellipses, etc.. Vous avez aussi le choix entre différents outils de peinture comme le crayon, le pinceau, l'aérographe, etc. Choisissez l'outil d'aide, et l'outil de peinture dans la barre d'outils, et en avant, peignez votre sélection.

Les outils d'aide fonctionnent exactement comme dans d'autres applications. Ainsi maintenir la touche Majuscules appuyée pendant le traçage d'un rectangle ou d'une ellipse les rend respectivement carré ou circulaire.

Painting a selection

Peindre une sélection

Painting a selection

Peindre une sélection

Désélectionner

Tous les outils de peinture des sélections ont une option pour ajouter à, ou soustraire de, la sélection. Cela signifie que vous pouvez utiliser tous vos outils familiers à la fois pour sélectionner ou désélectionner. Il y a aussi un véritable effaceur de sélection parmi les outils de peinture des sélections.

Unselecting

Désélectionner

Faire une nouvelle sélection

Quand vous désirez faire une nouvelle sélection et remplacer celle qui est actuellement active, vous devez d'abord désélectionner la sélection active. Choisir Sélect->Désélectionner.

Sélectionner une zone contiguë (baguette magique)

Pour reprendre l'analogie avec la peinture, Krita fournit aussi un outil qui permet de remplir une zone contiguë. Certaines applications appellent cet outil de sélection l'outil Baguette magique. Son action consiste à sélectionner les pixels voisins, pour autant qu'ils aient approximativement la même couleur que le pixel que vous avez sélectionné. La sélection se répand à partir du point où vous avez cliqué. L'option d'imprécision vous permet de choisir jusqu'à quel degré de différence une couleur n'arrêtera pas la propagation de la sélection.

Before the magic wand

Avant la baguette magique

A magic wand selection

Une sélection avec la baguette magique

Sélectionner des couleurs similaires

L'outil Sélectionner des couleurs similaires vous permet en choisissant un pixel de sélectionner tous les pixels qui ont une couleur similaire. Choisir un pixel dans un coin de l'image peut en sélectionner un autre dans l'autre coin s'ils ont des couleurs similaires. Avec l'option d'imprécision vous pouvez choisir le degré de ressemblance que les couleurs doivent posséder pour être sélectionnées.

Selecting similar colors

Sélectionner des couleurs similaires

Inverser la sélection

Dans certains cas, il est plus facile de spécifier la sélection « à l'envers ». Dans ce cas, vous sélectionnez d'abord les parties qui ultérieurement ne seront pas sélectionnées, puis vous faites Sélection->Inverser. Inverser a pour effet, pour chaque pixel, de basculer le niveau de sélection en soustrayant de 255 le niveau de sélection courant. Ainsi ce qui était sélectionné devient non sélectionné et vice versa.

Les filtres

Krita est fourni avec bon nombre de filtres. Ils peuvent être utilisés pour améliorer l'image, ou pour la modifier de quelqu'autre façon, en totalité ou en partie. Certains filtres sont appliqués directement, d'autres sont personnalisables, ce qui signifie qu'une boite de dialogue vous est présentée pour y régler les effets à votre convenance avant que le filtre ne soit appliqué. Si une sélection est active, le filtre est appliqué à la partie sélectionnée de l'image. Si aucune sélection n'est active, l'image entière est modifiée.

Ce chapitre décrit en détail les filtres disponibles. Pour faciliter la comparaison des filtres, chaque filtre a été appliqué à la même image et chaque description contient une image de comparaison, montrant le résultat de l'application du filtre décrit. L'image originale (avec les remerciements au photographe, Christian Peper) est montrée ci-dessous à la taille de l'original réduite de moitié. Les images échantillon présentant le résultat du filtre, placées à droite et l'image originale placée à gauche, sont affichées à 25% de la taille originale.

Remarque :
Certains filtres amènent des résultats raisonnables pour la plupart des images. Pour d'autres, cependant, des améliorations sont nécessaires avant d'obtenir le résultat escompté. Si le filtre ne produit pas ce que vous désirez, il demande peut-être plus ou moins de personnalisation. Les exemples de ce chapitre sont exagérés pour vous donner une bonne idée du filtre. Vous aurez besoin généralement d'adoucir les effets.

Astuce : Si vous désirez appliquer un filtre à tout sauf à une certaine partie de l'image (par exemple, vous souhaitez désaturer l'image sauf dans le centre), sélectionnez la partie sur laquelle vous ne souhaitez pas appliquer le filtre, puis utilisez le menu Sélection->Inverser, puis appliquez le filtre.

Voir le chapitre Boites de dialogue pour travailler avec les filtres pour obtenir les détails des paramètres disponibles pour la personnalisation des filtres

The image with the Auto Contrast filter applied to it

L'image originale

Le filtre Contraste automatique

Le filtre Contraste automatique change le contraste de votre image vers ce qui devrait être le meilleur paramètrage. Habituellement cela fonctionne bien, mais quelquefois (par exemple photos prises sous un éclairage inhabituel), le filtre n'apportera pas des résultats satifaisants.

Vous pouvez trouver le filtre Contraste automatique dans le menu Filtre->Ajuster->Contraste automatique. Ce filtre n'est pas personnalisable.

The image with the Auto Contrast filter applied to it

L'image avec le filtre Contraste automatique appliqué.

Les filtres de flou

Vous pouvez utiliser les filtres de flou pour brouiller votre image (lui donne un léger flou).

Vous pouvez trouver les filtres de Flou dans le menu Filtre->Flou. Voir le chapitre sur La boite de dialogue Flou pour plus d'informations sur les paramétrages.

The image with the Blur filter applied to it

L'image avec un filtre de flou appliqué.

Le filtre Luminosité/contraste

Avec ce filtre, vous pouvez ajuster la luminosité et le contraste de votre image.

Vous trouverez le filtre dans le menu Filtre->Ajuster->Luminosité/contraste. Voir le chapitre sur La boite de dialogue Luminosité/contraste pour plus d'informations sur son paramétrage.

The image with the Brightness / Contrast filter applied to it

L'image avec le filtre Luminosité/contraste appliqué.

Le filtre Bumpmap

Le filtre Bumpmap prend deux calques et utilise l'un d'eux pour convertir l'autre de telle façon qu'il donne une illusion de profondeur. Le calque objet (le calque devant être transformé) est le calque courant qui doit recevoir l'aspect tri-dimensionnel. Le calque bumpmap est un calque en niveaux de gris, qui est lu et utilisé pour déterminer la hauteur de chaque point du calque objet. Le même calque peut être utilisé à la fois comme calque objet et comme calque bumpmap.

Vous trouverez le filtre Bumpmap dans le menu Filtre->Carte->Bumpmap. Voir le chapitre sur La boite de dialogue Bumpmap pour plus d'informations sur son paramétrage.

The image with the Bumpmap filter applied to it

L'image avec le filtre Bumpmap appliqué.

Le filtre Restauration d'image CIMG

Avec ce filtre, vous pouvez procéder à des améliorations mineures de l'image, par exemple enlever des petites rayures ou ajouter un léger flou. La différence entre notre échantillon original et l'image résultat de l'application de ce filtre avec les paramètres standards est pratiquement inexistante.

Vous pouvez trouver le filtre dans le menu Filtre->Augmenter->Restauration d'image CIMG. Voir le chapitre sur La boite de dialogue Restauration pour plus d'informations sur son paramétrage.

Le filtre Ajustement de la couleur

Ce filtre vous permet de changer l'aspect de l'image en augmentant ou diminuant l'abondance de certaines couleurs.

Vous trouverez ce filtre dans le menu Filtre->Ajuster->Ajustement de la couleur.... Voir le chapitre sur La boite de dialogue Ajustement de la couleur pour plus d'informations sur son paramétrage.

The image with the Color Adjustment filter applied to it

L'image avec le filtre Ajustement de la couleur appliqué.

Le filtre Coloriser avec alpha

Ce filtre change une couleur ou une gamme de couleurs dans l'image qui deviennent transparentes, éclaircissant de façon importante les zones contenant ces couleurs.

Vous pouvez trouver le filtre dans le menu Filtre->Couleurs->Coloriser avec alpha.... Voir le chapitre sur La boite de dialogue Coloriser avec alpha pour plus d'informations sur son paramétrage.

The image with the Color to Alpha filter applied to it

L'image avec le filtre Coloriser avec alpha appliqué.

Le filtre Transfert de couleurs

Avec ce filtre, vous pouvez modifier les couleurs d'une image en utilisant les couleurs d'une autre image. Chaque couleur de l'image courante sera remplacée par la couleur la plus rapprochante de l'autre image.

Vous pouvez trouver le filtre dans le menu Filtre->Couleurs->Transfert de couleurs.... Voir le chapitre sur La boite de dialogue Transfert de couleurs pour plus d'informations sur son paramétrage.

The image with the Color Transfer filter applied to it

L'image avec le filtre Transfert de couleurs appliqué.

Le filtre Circonvolution personnalisée

Ce filtre permet de dénaturer l'image en donnant un certain nombre de paramètres.

Vous pouvez trouver le filtre dans le menu Filtre->Augmenter->Circonvolution personnalisée.... Voir le chapitre sur La boite de dialogue Circonvolution personnalisée pour plus d'informations sur son paramétrage.

The image with the Color Transfer filter applied to it

L'image avec le filtre Circonvolution personnalisée appliqué.

Le filtre Désaturer

Ce filtre convertit l'image en niveaux de gris en réglant la saturation de chaque pixel à zéro.

Vous pouvez trouver le filtre dans le menu Filtre->Ajuster->Désaturer. Ce filtre n'est pas personnalisable

The image with the Desaturate filter applied to it

L'image avec le filtre Désaturer appliqué.

Les filtres Détection de bord

Ces filtres essayent de détecter les « bords » (frontières) dans l'image et de la modifier de telle façon que ces bords seuls conservent leurs couleurs respectives, tandis que le reste de l'image est mis en gris. Grâce à l'utilisation de l'éclairement, l'image peut alors présenter un aspect tri-dimensionnel.

Il y a quatre filtres de détection de bord de disponibles. Chacun d'eux détecte les bords depuis les différents côtés (pouvant peut-être considérer d'autres parties de l'image comme étant des bords) et obtiendra en conséquence des images différentes.

Vous pouvez trouver le filtre dans le menu Filtre->Détection de bord. Ces filtres ne sont pas personnalisables

The image with the Bottom Edge Detection filter applied to it

L'image avec le filtre Détection de bordure basse appliqué.

Le filtre repoussage

Le filtre repoussage travaille un peu comme les filtres de détection de bord, avec la différence que les images repoussées sont entièrement grises. Les zones dans l'image sont détectées et reçoivent un certain « niveau de hauteur », qui est rendu visible en utilisant les bordures en niveaux de gris, faisant apparaître l'image comme si elle était tri-dimensionnelle.

Vous pouvez trouver le filtre dans le menu Filtre->Repoussage. Sauf pour le filtre Graver avec une profondeur variable..., ces filtres ne sont pas personnalisables. Voir le chapitre sur La boite de dialogue Repoussage pour plus d'informations sur le paramétrage du filtre Graver avec une profondeur variable....

The image with the Emboss in All Directions filter applied to it

L'image avec le filtre Repoussage dans toutes les directions appliqué.

The image with the Emboss with Variable depth filter applied to it

L'image avec le filtre Graver avec une profondeur variable appliqué.

Le filtre de flou gaussien

Ce filtre rend cette image un peu désordonnée en la floutant d'une manière pseudo-aléatoire. Un algorithme gaussien est utilisé pour savoir dans quelle mesure chacune des parties de l'image doit être floutée.

Vous pouvez trouver ce filtre dans Filtre->Flou->Flou gaussien. Ce filtre n'est pas paramétrable.

L'image ayant subit le filtre de flou gaussien

L'image ayant subit le filtre de flou gaussien

Le filtre Réduction de bruit gaussienne

Avec ce filtre, vous pouvez réduire le bruit de l'image

Vous pouvez trouver le filtre dans le menu Filtre->Augmenter->Réduction de bruit gaussienne. Voir le chapitre sur La boite de dialogue Réduction de bruit gaussienne pour plus d'informations sur son paramétrage.

The image with the Gaussian Noise Reduction filter applied to it

L'image avec le filtre Réduction de bruit gaussienne appliqué.

Le filtre Inverser

Ce filtre inverse toutes les couleurs. La valeur des composantes rouge, verte et bleue de chaque pixel est déduite de 255. Cela signifie que le rouge devient cyan, le vert devient violet, et le bleu devient jaune. Les valeurs obtenues composent la couleur du nouveau pixel.

Vous pouvez trouver le filtre dans le menu Filtre->Ajuster->Inverser. Ce filtre n'est pas personnalisable.

The image with the Invert filter applied to it

L'image avec le filtre Inverser appliqué.

Le filtre Correction de la lentille

Ce filtre peut remédier aux distorsions de l'image, dues par exemple à l'effet « distorsion en coussinet » des lentilles, et modifier un peu l'éclairement.

Vous pouvez trouver le filtre dans le menu Filtre->Autre->Correction de la lentille....Voir le chapitre sur La boite de dialogue Correction de la lentille pour plus d'informations sur son paramétrage.

The image with the Lens Correction filter applied to it

L'image avec le filtre Correction de la lentille appliqué.

Le filtre Maximiser le canal

Ce filtre donne une nouvelle couleur à chaque pixel de l'image: seulement la couleur du canal qui contribue le plus à la couleur du pixel est retenue (exepté pour les pixels gris qui restent gris).

Vous pouvez trouver le filtre dans le menu Filtre->Couleurs->Maximiser le canal. Ce filtre n'est pas personnalisable.

L'image avec le filtre Maximiser le canal appliqué.

Le filtre Suppression moyenne

Ce filtre rend l'image plus nette en remplaçant la couleurs des pixels du voisinage par approximativement la même couleur, ainsi les petites différences sont atténuées.

Vous pouvez trouver le filtre dans le menu Filtre->Augmenter->Suppression moyenne. Ce filtre n'est pas personnalisable.

The image with the Mean Removal filter applied to it

L'image avec le filtre Suppression moyenne appliqué.

Le filtre Minimiser le canal

Ce filtre donne une nouvelle couleur à chaque pixel de l'image: la couleur du canal qui contribue le plus à la couleur du pixel est retirée (exepté pour les pixels gris qui restent gris).

Vous pouvez trouver le filtre dans le menu Filtre->Couleurs->Minimiser le canal. Ce filtre n'est pas personnalisable.

The image with the Minimize Channel filter applied to it

L'image avec le filtre Minimiser le canal appliqué.

Le filtre Peinture à l'huile

Un effet de peinture à l'huile est donné à l'image en créant des zones en forme de plaque dans laquelle la couleur la plus importante est appliquée à toute la zone.

Vous pouvez trouver le filtre dans le menu Filtre->Artistique->Peinture à l'huile....Voir le chapitre sur La boite de dialogue Peinture à l'huile pour plus d'informations sur son paramétrage.

The image with the Lens Correction filter applied to it

L'image avec le filtre Peinture à l'huile appliqué

Le filtre Pixeliser

L'image est pixélisée en prenant une zone carrée et en lui donnant la valeur de la couleur principale des pixels qu'elle contient.

Vous pouvez trouver le filtre dans le menu Filtre->Artistique->Pixeliser.... Voir le chapitre sur La boite de dialogue Pixeliser pour plus d'informations sur son paramétrage.

The image with the Pixelize filter applied to it

L'image avec le filtre Pixeliser appliqué.

Le filtre Gouttes d'eau

Ce filtre donne l'impression que des gouttes d'eau sont tombées sur l'image par déformation de zones en forme de goutte avec un effet de lentille tel qu'on croirait voir l'image au travers de réelles gouttes d'eau. Certaines gouttes d'eau ont un effet de lentille fish-eye.

Vous pouvez trouver le filtre dans le menu Filtre->Artistique->Gouttes d'eau....Voir le chapitre sur La boite de dialogue Gouttes d'eau pour plus d'informations sur son paramétrage.

The image with the Raindrops filter applied to it

L'image avec le filtre Gouttes d'eau appliqué.

Le filtre Bruit aléatoire

Avec ce filtre, du bruit aléatoire peut être ajouté à l'image

Vous pouvez trouver le filtre dans le menu Filtre->Autre->Bruit aléatoire....Voir le chapitre sur La boite de dialogue Bruit aléatoire pour plus d'informations sur son paramétrage.

The image with the Random Noise filter applied to it

L'image avec le filtre Bruit aléatoire appliqué.

Le filtre Sélection aléatoire

Ce filtre déforme l'image en inter-changeant des pixels

Vous pouvez trouver le filtre dans le menu Filtre->Autre->Sélection aléatoire....Voir le chapitre sur La boite de dialogue Sélection aléatoire pour plus d'informations sur son paramétrage.

The image with the Random Pick filter applied to it

L'image avec le filtre Sélection aléatoire appliqué.

Le filtre Coins arrondis

Ce filtre arrondit simplement les coins de l'image. Cela est réalisé en rendant transparent le coin extérieur des arrondis

Vous pouvez trouver le filtre dans le menu Filtre->Carte->Coins arrondis....Voir le chapitre sur La boite de dialogue Coins arrondis pour plus d'informations sur son paramétrage.

The image with the Round Corners filter applied to it

L'image avec le filtre Coins arrondis appliqué.

Le filtre Augmenter la netteté

Ce filtre augmente la netteté de l'image

Vous pouvez trouver le filtre dans le menu Filtre->Augmenter->Augmenter la netteté. Ce filtre n'est pas personnalisable.

The image with the Sharpen filter applied to it

L'image avec le filtre Augmenter la netteté appliqué.

Le filtre Petites tuiles

L'image est réduite en taille et répétée de multiples fois.

Vous pouvez trouver le filtre dans le menu Filtre->Carte->Petites tuiles....Voir le chapitre sur La boite de dialogue Petites tuiles pour plus d'informations sur son paramétrage.

The image with the Small Tiles filter applied to it

L'image avec le filtre Petites tuiles appliqué.

Le filtre Gratter

C'est un filtre de détection de bords plus poussé.

Vous pouvez trouver le filtre dans le menu Filtre->Détection de bord->Gratter....Voir le chapitre sur La boite de dialogue Gratter pour plus d'informations sur son paramétrage.

The image with the Sobel filter applied to it

L'image avec le filtre Gratter appliqué.

Le filtre Adoucir le masque

Ce filtre rend plus nette une partie de l'image. (Le nom anglais unsharp mask est historique: des parties étant sans masque et les autres étant rendues moins nettes).

Vous pouvez trouver le filtre dans le menu Filtre->Augmenter->Adoucir le masque....Voir le chapitre sur La boite de dialogue Adoucir le masque pour plus d'informations sur son paramétrage.

The image with the Unsharp Mask filter applied to it

L'image avec le filtre Adoucir le masque appliqué.

Le filtre Onde

Ce filtre donne une forme d'onde à l'image.

Vous pouvez trouver le filtre dans le menu Filtre->Autre->Onde....Voir le chapitre sur La boite de dialogue Onde pour plus d'informations sur son paramétrage.

The image with the Wave filter applied to it

L'image avec le filtre Onde appliqué.

Le filtre Réduction du bruit par vaguelettes

Ce filtre réduit le bruit dans l'image en donnant aux pixels fugitifs une couleur proche de celle de la zone environnante. Ceci cause la perte des petits détails, mais peut améliorer l'aspect général de l'image quand elle est dégradée par trop de détails inutiles.

Vous pouvez trouver le filtre dans le menu Filtre->Augmenter->Réduction du bruit par vaguelettes.Voir le chapitre sur La boite de dialogue Réduction du bruit par vaguelettes pour plus d'informations sur son paramétrage.

The image with the Wavelet Noise Reduction filter applied to it

L'image avec le filtre Réduction du bruit par vaguelettes appliqué.

Espaces colorimétriques

Ce chapitre donne des explications sur ce que sont les espaces colorimétriques, quels espaces colorimétriques Krita offre, et ce que vous devez garder en tête lorsque vous les utilisez.

Introduction aux espaces colorimétriques

Qu'est ce qu'un espace colorimétrique ?

Pour faire court, un espace colorimétrique est une façon de représenter les couleurs en spécifiant un nombre de paramètres. Comme paramètres, nous pouvons choisir par exemple le taux de lumière rouge, verte et bleue pour créer la couleur. Il en résulte l'espace colorimétrique communément appelé RVB. On peut visualiser cela dans un espace à trois dimensions, avec chacune des composantes de lumière rouge, verte et bleue étant un des axes de l'espace colorimétrique. Une couleur correspond alors à un certain point de cet espace colorimétrique, défini par ses trois coordonnées.

Remarque
Pour être plus précis, un espace colorimétrique est une combinaison d'un modèle de couleurs (indiquant quels axes sont présents) et d'une fonction de mappage (indiquant quelles valeurs correspondent à quelles couleurs).

Toute couleur n'est pas représentée dans tout espace colorimétrique. Certains espaces colorimétriques définissent mieux, ou différemment, des couleurs que d'autres. Le jeu des couleurs qui peuvent être représentées dans un certain espace colorimétrique est appelé son gamut. Parce que les gamuts peuvent largement différer, il n'est pas garanti que des images définies dans un certain un espace colorimétrique puissent être converties dans un autre un espace colorimétrique sans devoir substituer certaines couleurs pour d'autres, même si elles sont basées sur le même modèle de couleurs.

Espaces colorimétriques disponibles

Krita offre des espaces colorimétriques basés sur les modèles de couleur RVB, CMJN, Lab, LMS, YCbCr, et niveaux de gris. Ils sont succinctement abordés dans ce chapitre.

Le modèle de couleur RVB

L'abréviation RVB Rouge, Vert, Bleu (en anglais : RGB pour Red, Green, Blue) et le modèle de couleurs qui porte ce nom se réfère aux trois composantes de la lumière qui est émise par les écrans (télévisions, écran d'ordinateurs, etc.) pour créer une couleur. Ce modèle de couleur est utilisé par défaut dans quasiment toutes les applications de peinture standard.

Lorsqu'on définit une couleur dans le modèle RVB, ses composantes rouge, verte et bleue sont spécifiées. Si toutes les composantes sont absentes (chaque composante est émise avec une intensité de 0%, soit pas de lumière du tout), a couleur est noire pure. Si toutes les composantes sont totalement présentes (100% d'intensité), la couleur est blanche pure. Si une composante est présente en pleine intensité et les deux autres absentes, la couleur obtenue est la couleur respective pure.

Deux exemples supplémentaires : Si à la fois le rouge et le vert sont émis à 100% et le bleu absent, du jaune pur est obtenu. Une couleur avec toutes les trois composantes à la même intensité est un gris.

Il y a plusieurs espaces colorimétriques qui implémentent le modèle RVB. Par exemple, le dénommé espace colorimétrique RVB8 représente chaque couleur avec 8 bits par composante. Puisque 8 bits permettent 256 valeurs différentes, le nombre total de couleurs qui peuvent être spécifiées dans cet espace colorimétrique est de 256 (rouge) * 256 (vert) * 256 (bleu), soit environ 16,7 millions de couleurs. Dans Krita, quelques espaces colorimétriques RVB sont disponibles, par exemple RVB32, qui est capable de distinguer entre 4,2 milliards valeurs par composante.

Le modèle de couleur CMJN

CMJN est l'abréviation de Cyan, Magenta, Jaune, Noir (en anglais CMYK pour Cyan, Magenta, Yellow, blacK bien qu'officiellement le K signifie Key clé). Ce modèle de couleur est basé sur l'encre : une couleur est spécifiée par la quantité d'encre nécessaire pour qu'un point soit perçu comme ayant la bonne couleur.

Puisque les couleurs CMJN sont utilisées par les imprimeurs alors que les couleurs RVB sont utilisées sur l'écran, on désire souvent convertir les couleurs RVB en couleurs CMJN. Comme cela ne peut être toujours fait correctement, les images imprimées peuvent avoir un aspect assez différent de ce qui est perçu à l'écran.

Le modèle de couleur L*a*b

Ce modèle de couleurs utilise trois paramètres pour une couleur : sa luminance ou clarté (L*, qui varie entre 0 pour noir et 100 pour blanc), sa position entre le rouge absolu et le vert absolu (a*, qui est négatif pour les couleurs les plus proches du vert et positif pour les couleurs les plus proches du rouge), et sa position entre le jaune absolu et le bleu absolu (b*, qui est négatif pour les couleurs les plus proches du bleu et positif pour les couleurs les plus proches du jaune)

Le modèle de couleur LMS

Ce modèle est basé sur la contribution à la couleur des longueurs d'ondes de la lumière réelle. L'œil humain est sensible aux trois types d'ondes de lumière, différenciés par leur longueur d'onde : long (L), moyen (M) et court (S). La sensibilité de l'œil pour une certaine couleur de ces trois longueurs d'ondes peut être exprimé dans les coordonnées L, M et S

Le modèle de couleur YCbCr

Le modèle YCbCr est souvent utilisé pour les systèmes vidéo. Le paramètre Y indique la luminance ou clarté de la couleur (qui peut être vue comme une teinte de gris), les paramètres Cb et Cr indiquent la chrominance (saturation de la couleur) : Cb situe la couleur sur une échelle entre le bleu et le jaune, Cr situe la couleur entre le rouge et le vert.

Le modèle de couleur niveaux de gris

Le modèle de couleur niveaux de gris représente simplement les couleurs par une teinte de gris (avec le blanc et le noir étant les extrêmes).

Références des commandes

Ce chapitre explique l'interface utilisateur de Krita en détail. Chacun des menus, barres d'outils, palettes et boites de dialogues seront présentés.

Menus

Quelques uns des menus de Krita sont standards dans KDE ou KOffice, tandis que d'autres sont particuliers à Krita. Le menu Fichier contient des commandes pour manipuler les fichiers. Dans le menu Edition, vous pouvez trouver des commandes qui agissent sur la sélection courante. Avec les commandes du menu Affichage, vous pouvez changer la façon dont vous voyez l'image. Le menu Image contient les commandes qui modifient l'image entière, comme convertir tous les calques dans un autre modèle de couleur ou modifier la taille ou étirer/rétrécir l'image. Le menu Calque est comme le menu Image, mais la commande n'agit que sur le calque actif. Le menu Select contient des commandes pour créer et manipuler les sélections. Le menu Filtre contient tous les filtres que vous avez installés. Ils agissent sur le calque actif. Le menu Scripts contient les entrées pour travailler avec les scripts. Le menu Configuration est à nouveau commun à KOffice et vous permet de manipuler les barres d'outils, les raccourcis et de configurer Krita. Enfin, le menu Aide vous donne accès à des informations variées (nous les espérons utiles), telles que ce manuel.

(NdT : Le mot anglais layer est traduit dans les menus de Krita en français tantôt par « calque » et tantôt par « couche ». Je laisse les termes d'origine, qui à priori, ont le même sens).

Le menu Fichier

  • Fichier->Nouveau (Ctrl+N)

Crée un nouveau document. Affichage de la boite de dialogue Nouveau document, standard sous KOffice, dans laquelle vous pouvez choisir de démarrer avec un document blanc ou d'un certain type, ou d'ouvrir un document récemment utilisé.

  • Fichier->Ouvrir... (Ctrl+O)

Ouvre un document existant. Parce que cela utilise l'habituelle boite de dialogue Ouvrir document de KDE pour vous laisser choisir un document, vous pouvez ouvrir des documents via divers protocoles (ftp, fish, etc.)

  • Fichier->Récemment ouvert(s)

Ouvre un document récemment ouvert. Cliquer sur ce menu fera apparaître un sous menu avec les 10 documents les plus récemment ouverts dans lesquels vous pouvez rapidement ouvrir un image dernièrement utilisée.

  • Fichier->Enregistrer (Ctrl+S)

Enregistre le document. Si vous n'aviez pas enregistré le document auparavant, vous obtiendrez la boite de dialogue Enregistrer sous..., sinon le document sera sauvé sous son nom courant.

  • Fichier->Enregistrer sous...

Enregistre le document sous un nom différent. La boite de dialogue par défaut de KDE est utilisée, ainsi, enregistrer à distance via ftp ou ssh (fish) est tout à fait possible.

  • Fichier->Recharger

Recharge le document courant depuis le disque. Toutes les modifications depuis le dernier enregistrement seront perdues

  • Fichier->Importer...

Ouvre un document existant. Contrairement à Fichier->Ouvrir, cela ne charge pas le document, mais seulement son contenu : vous recevez une copie du document choisi en tant que nouveau document.

  • Fichier->Exporter...

Enregistre le document sous un nom différent. (Pour le moment, c'est identique à Fichier->Enregistrer sous...)

  • Fichier->Envoyer par message électronique...

Envoie le document par messagerie électronique. La fenêtre de courrier par défaut de KDE sera utilisée.

  • Fichier->Imprimer... (Ctrl+P)

Imprime le document. Vous verrez apparaître la boite de dialogue usuelle d'impression sous KDE.

  • Fichier->Aperçu avant impression...

Montre un aperçu de ce que sera le document imprimé.

  • Fichier->Informations sur le document

Ouvre La boite de dialogue Informations sur le document. Ce dialogue peut être utilisé pour ajouter diverses informations au sujet de l'image, comme un titre, un sujet, des mots clés, des informations sur l'auteur, et toute autre information que vous désirez sauvegarder avec l'image.

  • Fichier->Fermer (Ctrl+W)

Ferme le document.

  • Fichier->Quitter (Ctrl+Q)

Quitte Krita.

Le menu Edition

  • Edition->Annuler (Ctrl+Z)

Annule la dernière action effectuée. Les actions (telles que peindre un trait, remplir une surface, etc.) sont stockées sur une « pile ». La dernière action effectuée sera annulée, et l'image est restaurée dans son état précédent. Choisir à nouveau Annuler immédiatement après, annulera l'action qui fut réalisée avant celle qui vient d'être annulée, etc.

  • Edition->Refaire (Ctrl+Maj+Z)

Refait la dernière action annulée. Comme expliqué dans Annuler, une série d'actions peut être annulée. Avec Refaire, une action annulée est rétablie, et si davantage d'actions ont été annulées auparavant, pour pouvez les rétablir tour à tour.

  • Edition->Couper (Ctrl+X)

Coupe la sélection vers le presse-papiers. La sélection courante est placée dans le presse-papiers de KDE, et la sélection disparait de l'écran.

  • Edition->Copier (Ctrl+C)

Copie la sélection dans le presse-papiers.

  • Edition->Coller (Ctrl+V)

Colle le contenu du presse-papiers.

  • Edition->Coller dans une nouvelle image

Colle le contenu du presse-papiers sous forme d'une nouvelle image.

  • Edition->Effacer

Efface la sélection.

  • Edition->Remplir avec la couleur de premier plan (Alt+Backspace)

Remplit la sélection avec la couleur courante de premier plan. La couleur courante de premier plan est montrée dans le carré de couleur en haut à gauche de la palette des couleurs.

  • Edition->Remplir avec la couleur d'arrière plan (Backspace)

Remplit la sélection avec la couleur courante d'arrière plan. La couleur courante d'arrière plan est montrée dans le carré de couleur en bas à droite dans l'angle supérieur gauche de la palette des couleurs.

  • Edition->Remplir avec le motif

Remplit la sélection avec le motif courant. Le motif courant est montré dans la barre d'outils des formes de brosses, généralement en haut à droite de la fenêtre de Krita.

  • Edition->Ressources

Contient des options pour travailler avec les palettes de couleurs.

  • Edition->Ressources->Ajouter une nouvelle palette...

Ouvre La boite de dialogue Ajouter une palette. Vous pouvez créer une palette de couleurs personnalisées ici

  • Edit->Ressources->Modifier la palette...

Ouvre la boite de dialogue Modifier la palette. Choisir la palette de couleurs à modifier dans cette liste. La même boite de dialogue qu'avec Ajouter une nouvelle palette apparaîtra alors, avec la différence que vous modifiez une palette de couleurs au lieu d'en ajouter une nouvelle.

Le menu Affichage

  • Affichage->Mode plein écran (Ctrl+Maj+F)

Commute entre l'affichage normal et l'affichage plein écran. En mode plein écran, la barre de titre est cachée et la fenêtre de l'application active est redimensionnée sur l'écran entier.

  • Affichage->Nouvelle vue

Ouvre une nouvelle vue pour le document courant. Une nouvelle fenêtre de l'application est ouverte et vous pouvez ainsi avoir deux vues différentes du même document, par exemple pour travailler sur des zones différentes en même temps, ou pour voir une même zone simultanément avec différents niveaux de zooms. Les modifications apportées au document dans une vue sont immédiatement visibles dans les autres.

  • Affichage->Fermer toutes les vues (Ctrl+Maj+W)

Ferme toutes les vues.

  • Affichage->scinder la vue

Coupe la vue courante. La surface de dessin est coupée en deux parties, qui peuvent être utilisées exactement comme deux vues dans des fenêtres différentes

  • Affichage->Fermer la vue

Supprime le scindage de la vue. La seconde vue (celle du bas ou de droite) sera fermée et la première restera visible.

  • Affichage->Sens de la séparation

Change le sens de séparation des vues.

  • Affichage->Sens de la séparation->Vertical

Le sens de la séparation est vertical. Les deux vues seront placées côte à côte.

  • Affichage->Sens de la séparation->Horizontal

Le sens de la séparation est horizontal. Les deux vues seront placées l'une au-dessus de l'autre.

  • Affichage->Zoom avant (Ctrl++)

Zoom avant dans la vue. La vue sera plus détaillée, mais une zone plus petite sera visible.

  • Affichage->Zoom arrière (Ctrl+-)

Zoom arrière dans la vue. Une zone plus grande sera visible, mais elle sera moins détaillée.

  • Affichage->Pixels réels (Ctrl+0)

Zoome la vue à la taille d'affichage de tous les pixels. (échelle 1:1)

  • Affichage->Taille réelle

Zoome la vue à la taille de l'image courante.

  • Affichage->Ajuster à la page

Zoome la vue afin que l'image occupe tout l'espace de travail disponible.

  • Affichage->Afficher les règles (Ctrl+R)

Bascule l'affichage des règles entre Afficher et Cacher.

  • Affichage->Afficher la grille

Bascule l'affichage de la grille entre Afficher et Cacher.

  • Affichage->Espacement de la grille

Contient diverses options pour choisir la distance entre les lignes de la grille. Les options disponibles d'espacement sont 1x1, 2x2, 5x5, 10x10, 20x20, et 40x40.

  • Affichage->Afficher la grille de perspective

Bascule l'affichage de la grille de perspective entre Afficher et Cacher.

  • Affichage->Vider la grille de perspective

Vide la grille de perspective. (Toutes les ligne de grille qui ont été créées sont effacées).

  • Affichage->Palettes

Vous permet de basculer l'affichage des diverses palettes entre Afficher et Masquer. L'affichage par défaut de Krita montre toutes les palettes, et en conséquence le menu offre de les masquer. Quand une palette est masquée, le menu correspondant change et offre de l'afficher.

  • Affichage->Palettes->Cacher toutes les fenêtres de palettes (Ctrl+Maj+H)

Masque toutes les palettes

  • Affichage->Palettes->Masquer : Overview

Masque la palette d'Overview

  • Affichage->Palettes->Masquer : HSV

Masque la palette HSV.

  • Affichage->Palettes->Masquer : RGB

Masque la palette RGB.

  • Affichage->Palettes->Masquer : Gris

Masque la palette Gris.

  • Affichage->Palettes->Masquer : Palettes

Masque la palette Palettes.

  • Affichage->Palettes->Masquer : Calques

Masque la palette Calques.

  • Affichage->Palettes->Masquer : Gestionnaire de scripts

Masque la palette Gestionnaire de Script.

  • Affichage->Palettes->Masquer : Histogramme

Masque la palette Histogramme.

  • Affichage->Palettes->Masquer : Peinture à l'eau

Masque la palette Peinture à l'eau.

  • Affichage->Palettes->Masquer : Brosse, Ellipse, Outil filtre, Ligne, Polygone etc.

Masque la palette de l'outil sélectionné.

  • Affichage->Visualisation de l'humidité

Coche ou décoche la visualisation de l'humidité de la peinture à l'eau.

Le menu Image

  • Image->Propriétés de l'image

Ouvre La boite de dialogue Propriétés de l'image, dans laquelle vous pouvez changer le nom de l'image, sa taille, son profil et sa description.

  • Image->Mettre l'image à la taille du calque actuel

Redimensionne l'image à la taille du calque actif

  • Image->Soustraire...

Ouvre La boite de dialogue Soustraire.

  • Image->Tourner

Rotation l'image.

  • Image->Tourner->Tourner l'image...

Ouvre La boite de dialogue Rotation de l'image.

  • Image->Tourner->Tourner l'image CW

Tourne l'image de 90° dans le sens des aiguilles d'une montre (NdT : CW=ClockWise).

  • Image->Tourner->Tourner l'image CCW

Tourne l'image de 90° dans le sens contraire des aiguilles d'une montre (NdT : CCW=CounterClockWise).

  • Image->Tourner->Tourner l'image à 180

Tourne l'image de 180 degrés.

  • Image->Convertir le type d'image...

Ouvre La boite de dialogue Convertir toutes les couches. Cela vous permet de convertir l'image dans un espace colorimétrique différent. Hormis l'espace colorimétrique, le profil et le rendu souhaité peuvent aussi être spécifiés.

  • Image->Séparer l'image...

Ouvre La boite de dialogue Séparer l'image. Vous pouvez ici séparer l'image en calques pour chaque composant individuel de l'espace colorimétrique.

  • Image->Changer la taille de l'image...

Ouvre La boite de dialogue Taille de l'image. Vous pouvez ici redimensionner l'image ou la changer l'échelle en utilisant divers algorithmes.

  • Image->Cisailler l'image...

Ouvre La boite de dialogue Cisailler l'image. Vous pouvez cisailler l'image dans les directions X ou Y, ou les deux.

Le menu Calque

  • Calque->Nouveau

Crée un nouveau calque.

  • Calque->Nouveau->Ajouter... (Ctrl+Maj+N)

Ouvre La boite de dialogue Nouveau calque. Cela créera un nouveau calque vide. Vous pouvez définir le nom, l'opacité, le mode composite et le type de calque

  • Calque->Nouveau->Couche d'objet

Crée un nouveau calque pour un type d'objet de KOffice donné.

  • Calque->Nouveau->Couche d'objet->Graphiques vectoriels

Crée un nouveau calque pour un objet Karbon14 incorporé.

  • Calque->Nouveau->Couche d'objet->Documents textes

Crée un nouveau calque pour un document KWord incorporé.

  • Calque->Nouveau->Couche d'objet->Diagramme et tableau

Crée un nouveau calque pour un objet Kivio incorporé.

  • Calque->Nouveau->Couche d'objet->Présentations par diapositives

Crée un nouveau calque pour un objet KPresenter incorporé.

  • Calque->Nouveau->Couche d'objet->Objet image

Crée un nouveau calque pour un objet Krita incorporé.

  • Calque->Nouveau->Couche d'objet->Modèle de rapport

Crée un nouveau calque pour un objet Kugar Designer incorporé.

  • Calque->Nouveau->Couche d'objet->Diagramme

Crée un nouveau calque pour un objet KChart incorporé.

  • Calque->Nouveau->Couche d'objet->Editeur de formules

Crée un nouveau calque pour un objet KFormula incorporé.

  • Calque->Nouveau->Couche d'objet->Générateur de rapport

Crée un nouveau calque pour un objet Kugar incorporé.

  • Calque->Nouveau->Couche d'objet->Gestion de projets

Crée un nouveau calque pour un objet KPlato incorporé.

  • Calque->Nouveau->Couche d'objet->Tableurs

Crée un nouveau calque pour un document KSpread incorporé.

  • Calque->Nouveau->Couche d'ajustement

Ouvre La boite de dialogue Nouvelle couche d'ajustement.

  • Calque->Nouveau->Insérer une image en tant que calque...

Ouvre la boite de dialogue Importer une image. Vous pouvez naviguer et choisir un fichier image, qui sera inséré dans un nouveau calque.

  • Calque->Nouveau->Couper la sélection vers un nouveau calque (Ctrl+Maj+J)

Coupe la sélection active et l'insère dans un nouveau calque.

  • Calque->Nouveau->Copier la sélection vers un nouveau calque (Ctrl+J)

Copie la sélection active et l'insère dans un nouveau calque.

  • Calque->Supprimer

Supprime le calque actif et son contenu.

  • Calque->Dupliquer

Dupplique le calque actif.

  • Calque->Cacher/Afficher

Bascule la visibilité du calque actif dans la fenêtre d'édition de l'image.

  • Calque->Masque

Contient des actions pour travailler avec les masques de calque.

  • Calque->Mask->Créer un masque
  • Calque->Mask->Masque depuis la sélection
  • Calque->Mask->Masque vers sélection
  • Calque->Mask->Appliquer masque
  • Calque->Mask->Enlever le masque
  • Calque->Mask->Modifier le masque
  • Calque->Mask->Afficher le masque
  • Calque->Monter(Ctrl+])

Déplace le calque actif d'un niveau vers le haut.

  • Calque->Baisser (Ctrl+[)

Déplace le calque actif d'un niveau vers le bas.

  • Calque->En haut (Ctrl+Maj+])

Déplace le calque actif sur le dessus.

  • Calque->En bas (Ctrl+Maj+[)

Déplace le calque actif sur le dessous.

  • Calque->Enregistrer le calque comme image...

Ouvre la boite de dialogue Exporter un calque. Le calque actif sera enregistré vers le fichier choisi.

  • Calque->Miroir sur l'axe X

Retourne le calque actif horizontalement.

  • Calque->Miroir sur l'axe Y

Retourne le calque actif verticalement.

  • Calque->Propriétés

Ouvre La boite de dialogue Propriétés du calque. Vous pouvez changer icile nom, l'espace colorimétrique, l'opacité, le mode composite et la position du calque actif.

  • Calque->Fusionner avec le calque du dessous (Ctrl+E)

Fusionne le calque actif avec celui placé en-dessous.

  • Calque->Aplatir l'image (Ctrl+Maj+E)

Fusionne tous les calques visibles.

  • Calque->Tourner

Tourne le calque actif.

  • Calque->Tourner->Tourner le calque...

Ouvre La boite de dialogue Tourner le calque

  • Calque->Tourner->Tourner CW

Tourne le calque actif de 90° dans le sens des aiguilles d'une montre (NdT : CW=ClockWise).

  • Calque->Tourner->Tourner CCW

Tourne le calque actif de 90° dans le sens contraire des aiguilles d'une montre (270 degrés dans le sens des aiguilles (NdT : CCW=CounterClockWise).

  • Calque->Tourner->Tourner de 180°

Tourne le calque actif de 180 degrés.

  • Calque->Histogramme...

Ouvre La boite de dialogue Histogramme, dans laquelle vous pouvez voir les histogrammes du calque actif.

  • Calque->Convertir le type de calque...

Ouvre La boite de dialogue transformer le calque actuel. Vous pouvez définir diverses options en tenant compte de l'espace colorimétrique et du rendu souhaité.

  • Calque->Mettre le calque à l'échelle...

Ouvre La boite de dialogue Taille du calque. Vous pouvez choisir les nouvelles dimensions et le filtre de redimensionnement à utiliser.

  • Calque->Effets de la couche

Contient les commandes pour ajouter des effets au calque actif.

  • Calque->Effets de la couche->Ajouter une ombre portée...

Ouvre La boite de dialogue Ombre portée. Ce dialogue peut être utilisé pour ajouter une ombre portée sous le calque actif.

  • Calque->Cisailler le calque...

Ouvre La boite de dialogue Cisailler la couche. Vous pouvez sélectionner les angles X et Y pour y réaliser le cisaillement.

Le menu Select

  • Select->Tout sélectionner (Ctrl+A)

Sélectionne la totalité du calque actif.

  • Select->Désélectionner (Ctrl+Maj+A)

Désélectionne tout.

  • Select->Sélectionner de nouveau (Ctrl+Maj+D)

Sélectionne de nouveau la zone précédemment désélectionnée.

  • Select->Inverser (Ctrl+I)

Inverse la sélection. (Tout ce qui est sélectionné devient non sélectionné et vice versa).

  • Select->Plume (Alt+Ctrl+D)

Pénètre la sélection. (Ajoute une auréole autour d'elle).

  • Select->Similaire
  • Select->Cacher la sélection (Ctrl+H)

Cache la sélection. La sélection reste active, mais n'est plus visible.

  • Select->Agrandir la sélection...

Agrandit la sélection..

  • Select->Réduire la sélection...

Réduit la sélection.

  • Select->Sélection du bord...

Borde la sélection.

  • Select->Intervalle de couleurs...

Ouvre La boite de dialogue Intervalle de couleurs.

Le menu Filtre

Voir la section Les filtres pour plus d'informations sur les filtres.

  • Filtre->Appliquer le filtre à nouveau (Ctrl+Maj+J)

Répète la dernière action de filtre.

  • Filtre->Ajuster

Contient diverses options pour changer les couleurs de votre image.

  • Filtre->Ajuster->Contraste automatique

Change automatiquement l'image pour obtenir autant de contraste que possible.

  • Filtre->Ajuster->Luminosité/Contraste...

Ouvre La boite de dialogue Luminosité/Contraste. Vous pouvez définir ici les taux de luminosité et de contraste de l'image.

  • Filtre->Ajuster->Désaturer

Désature l'image. Cela convertira l'image active en niveaux de gris, mais tous les travaux de peinture ultérieurs seront faits avec les couleurs habituelles.

  • Filtre->Ajuster->Inverser

Inverse l'image ou la sélection. (Noir devient blanc, bleu devient jaune, etc.).

  • Filtre->Ajuster->Ajustement de la couleur...

Ouvre La boite de dialogue Ajustement de la couleur. Vous pouvez ici ajuster les composants de l'espace colorimétrique de l'image active (par exemple, dans une image RGB, vous pouvez changer la contribution dans l'image du rouge, du vert et du bleu).

  • Filtre->Artistique

Contient divers filtres pour des effets « artistiques ».

  • Filtre->Artistique->Peinture à l'huile...

Ouvre La boite de dialogue Peinture à l'huile pour ajouter un effet de peinture à l'huile à l'image ou à la sélection.

  • Filtre->Artistique->Pixeliser...

Ouvre La boite de dialogue Pixeliser pour pixeliser l'image. (Un bloc de pixels est modifié pour que les pixels aient tous la même couleur moyenne).

  • Filtre->Artistique->Gouttes d'eau...

Ouvre La boite de dialogue Gouttes d'eau pour ajouter un effet gouttes d'eau à la sélection ou à l'image.

  • Filtre->Artistique->Sécher la peinture

Sèche la peinture humide.

  • Filtre->Flou

Contient divers filtres d'effets de flou.

  • Filtre->Flou->Flou gaussien

Réalise un léger flou sur l'image ou la sélection.

  • Filtre->Couleurs

Contient divers filtres qui changent les couleurs de l'image.

  • Filtre->Couleurs->Coloriser avec alpha
  • Filtre->Couleurs->Transfert de couleur...

Ouvre La boite de dialogue Transfert de couleur pour donner un nouvel aspect à l'image.

  • Filtre->Couleurs->Maximiser le canal

Ajuste la couleur de chaque pixel en enlevant les canaux de couleur les moins abondants.

  • Filtre->Couleurs->Minimiser le canal

Ajuste la couleur de chaque pixel en enlevant les canaux de couleur les plus abondants.

  • Filtre->Détection de bord

Contient des filtres de détection de bord.

  • Filtre->Détection de bord->Détection de bordure basse

Réalise une détection de bordure avec le coté bas des parties de l'image en référence.

  • Filtre->Détection de bord->Détection de bordure gauche

Réalise une détection de bordure avec le coté gauche des parties de l'image en référence.

  • Filtre->Détection de bord->Détection de bordure droite

Réalise une détection de bordure avec le coté droit des parties de l'image en référence.

  • Filtre->Détection de bord->Gratter...

Ouvre la boite de dialogue Gratter.

  • Filtre->Détection de bord->Détection de bordure haute

Réalise une détection de bordure avec le coté haut des parties de l'image en référence.

Filtre->Augmenter

Contient des filtres d'amélioration de l'image.

Filter->Augmenter->Restauration d'image CIMG...

Ouvre La boite de dialogue Restauration d'image.

  • Filtre->Augmenter->Circonvolution personnalisée...

Ouvre La boite de dialogue Repli personnalisé.

  • Filtre->Augmenter->Réduction du bruit gaussienne
  • Filtre->Augmenter->Suppression moyenne

Augmente la netteté de l'image ou de la sélection en amplifiant la couleur des bordures.

  • Filtre->Augmenter->Augmenter la netteté

Augmente la netteté de l'image ou de la sélection.

  • Filtre->Augmenter->Adoucir le masque

Applique un masque adouci à l'image ou à la sélection.

  • Filtre->Augmenter->Réduction du bruit par vaguelettes

Réduit le bruit dans l'image ou la sélection.

  • Filtre->Repoussage

Contient des filtres de repoussage.

  • Filtre->Repoussage->Repoussage horizontal et vertical

Repousse l'image ou la sélection sur les deux directions principales.

  • Filtre->Repoussage->Graver avec une profondeur variable...

Ouvre La boite de dialogue Repoussage.

  • Filtre->Repoussage->Repoussage dans toutes les directions

Repousse l'image ou la sélection.

  • Filtre->Repoussage->Repoussage horizontal

Repousse l'image ou la sélection suivant l'axe horizontal uniquement.

  • Filtre->Repoussage->Repoussage laplacien

Repousse l'image ou la sélection en utilisant la technique de Laplace.

  • Filtre->Repoussage->Repoussage vertical

Repousse l'image ou la sélection suivant l'axe vertical uniquement.

  • Filtre->Carte

Contient des filtres cartographiques.

  • Filtre->Carte->Bumpmap...

Ouvre La boite de dialogue Carte en relief.

  • Filtre->Carte->Coins arrondis...

Ouvre La boite de dialogue Coins arrondis pour arrondir les angles de l'image ou de la sélection.

  • Filtre->Carte->Petites tuiles...

Rétrécit l'image ou la sélection puis carrèle l'image.

  • Filtre->Autre

Contient divers filtres.

  • Filter->Autre->Correction de la lentille...

Ouvre La boite de dialogue Correction de la lentille pour corriger les anomalies de type lentille.

  • Filter->Autre->Bruit aléatoire...

Ouvre La boite de dialogue Bruit pour ajouter du bruit aléatoire à l'image.

Filter->Other->Sélection aléatoire...

Ouvre La boite de dialogue Sélection aléatoire pour déformer l'image.

  • Filter->Autre->Onde...

Ouvre La boite de dialogue Onde pour déformer l'image.

  • Filtre->Galerie de filtres

Ouvre La boite de dialogue Galerie de filtres. Cela montre des aperçus des divers filtres et permet une comparaison aisée.

Le menu Scripts

  • Scripts->Exécuter une fichier script...

Exécute une fichier script.

  • Scripts->Gestionnaire de scripts...

Ouvre la boite de dialogue Gestionnaire de scripts.

Le menu Configuration

  • Configuration->Barres d'outils

Contient des options d'affichage ou de masquage des diverses barres d'outils.

  • Configuration->Barres d'outils->Fichier

Affiche ou masque la barre d'outils Fichier.

  • Configuration->Barres d'outils->Edition

Affiche ou masque la barre d'outils Edition.

  • Configuration->Barres d'outils->Navigation

Affiche ou masque la barre d'outils Navigation.

  • Configuration->Barres d'outils->Krita

Affiche ou masque la barre d'outils Krita.

  • Configuration->Barres d'outils->Brosses et co.

Affiche ou masque la barre d'outils Brosses et co.

  • Configuration->Configurer les raccourcis clavier...

Ouvre la boite de dialogue Configurer les raccourcis clavier. Ce dialogue est commun à la plupart des applications KDE et vous permet de configurer les raccourcis clavier pour toutes les actions offertes par Krita.

  • Configuration->Configurer les barres d'outils...

Ouvre la boite de dialogue Configurer les barres d'outils. Ce dialogue est commun à la plupart des applications KDE et vous permet de configurer les barres d'outils de Krita.

  • Configuration->Configurer Krita...

Ouvre La boite de dialogue Préférences. Vous pouvez configurer Krita ici pour l'adapter à vos préférences personnelles.

Le menu Aide

  • Aide->Manuel de : Krita (F1)

Lance le système d'aide de KDE au niveau des pages d'aide de Krita (ce document).

  • Aide->Qu'est ce que c'est ? (Maj+F1)

Change le curseur de la souris en une combinaison d'une flèche et d'un point d'interrogation. Cliquer sur des éléments dans Krita fait ouvrir une fenêtre d'aide (s'il en existe une pour l'élément cliqué) expliquant la fonction de l'élément.

  • Aide->Rapport de bogue...

Ouvre la boite de dialogue Envoyer un rapport de bogue où vous pouvez rapporter un bogue ou faire requête pour une caractéristique souhaitée.

  • Aide->A propos de Krita

Affiche la version et des informations de l'auteur.

  • Aide->A propos de KDE

Affiche la version de KDE et autres informations importantes.

Les barres d'outils

Cette section décrit les barres d'outils de Krita. Par défaut la barre d'outils de Krita est située à la gauche de la zone de dessin, tandis que les autres peuvent être trouvées en haut, sous la barre des menus.

Vous pouvez personnaliser les barres d'outils en choisissant {{menu|Configuration->Configurer les barres d'outils...]] ou en cliquant avec le bouton droit de la souris sur une barre d'outils et en choisissant Configurer les barres d'outils...

La barre d'outils Fichier

The File toolbar
La barre d'outils fichier

Cette barre d'outils contient les actions pour travailler avec les fichiers. Dans Krita par défaut, il y a cinq boutons sur cette barre d'outils : Nouveau, Ouvrir, Enregistrer, Aperçu avant impression et Impression.

Ces actions correspondent toutes à des entrées du menu Fichier.

La Barre d'outils Edition

The Edit toolbar
La Barre d'outils Edition.

Cette barre d'outils contient les actions d'édition. Avec la configuration par défaut cette barre d'outils offre quatre boutons : Annuler, Refaire, Couper et Copier.

Ces actions correspondent toutes aux entrées du menu Edition

La barre d'outils de navigation

The Navigation Toolbar
La barre d'outils de navigation

Cette barre d'outils offre un accès facile aux actions de navigation. Les deux actions disponibles par défaut sont le zoom avant et le zoom arrière. Avec le zoom avant, le niveau de zoom augmente. Vous en verrez moins, mais avec plus de détails. Avec le zoom arrière, le niveau de zoom est diminué, vous en voyez plus mais avec moins de détails.

La barre d'outils de Krita

The Krita toolbar La barre d'outils de Krita

Cette barre d'outils contient les opérations et les outils de peinture, ainsi que les outils d'édition et de sélection. Les actions disponibles et quelques commandes sont listées ci-dessous. Vous pouvez changer le comportement de la plupart des outils (et ainsi, généralement les résultats) en configurant les options.

Tool-brush Brosse

Avec cet outil vous pouvez peindre librement. Cliquez le bouton gauche de la souris pour peindre un point isolé avec la brosse actuellement sélectionnée, ou tenez le bouton gauche de la souris enfoncé et déplacez la souris pour peindre. Les mouvements de souris que vous faites sont directement utilisés pour peindre.

Tool-line Ligne

Cet outil est utilisé pour tracer des lignes. Cliquez le bouton gauche de la souris pour indiquer la première extrémité, maintenez le bouton enfoncé, déplacez vers la seconde extrémité et lâchez le bouton.

Appuyez sur Maj en maintenant le bouton de la souris enfoncé pour imposer le tracé d'une ligne horizontale ou verticale. Vous pouvez appuyer sur Alt pendant que vous maintenez le bouton gauche de la souris enfoncé pour déplacer la ligne vers un autre endroit.

Tool-rectangle Rectangle

Cet outil peut être utilisé pour peindre des rectangles. Cliquez et maintenez enfoncé le bouton gauche de la souris pour indiquer un angle du rectangle, déplacer la souris vers l'angle opposé et relâchez le bouton.

Si vous appuyez sur Maj pendant le tracé, un carré sera dessiné au lieu du rectangle. Appuyer sur Ctrl changera la façon dont le rectangle est construit. Normalement, le premier clic indique un angle et le second clic l'angle opposé. Avec Ctrl, le clic initial indique le centre du rectangle, et le deuxième indique un angle. Vous pouvez appuyer sur Alt pendant que vous maintenez le bouton gauche de la souris enfoncé pour déplacer le rectangle vers un autre endroit.

Vous pouvez changer entre les méthodes de tracé angle/angle et centre/angle aussi souvent que vous le souhaitez en appuyant ou relâchant Ctrl, à la condition que vous gardiez le bouton gauche de la souris appuyé. Avec Ctrl appuyé, les mouvements de la souris affecteront les quatre angles du rectangle (par rapport au centre), sans Ctrl, un des angles n'est pas affecté.

Tool-ellipse Ellipse

Utilisez cet outil pour peindre une ellipse. La brosse sélectionnée est utilisée pour dessiner le contour de l'ellipse. Cliquez et maintenez enfoncé le bouton gauche de la souris pour indiquer un angle du « rectangle enveloppe » de l'ellipse, puis déplacer la souris vers l'angle opposé. Krita affiche un aperçu de l'ellipse en utilisant une ligne fine. Relâcher le bouton pour tracer l'ellipse.

Si vous appuyez sur Maj pendant le tracé, un cercle sera dessiné au lieu d'une ellipse. Appuyer sur Ctrl changera la façon dont l'ellipse est construite : au lieu des deux angles, le clic initial indique le centre de l'ellipse, et le deuxième indique un des angles du rectangle enveloppe. Vous pouvez appuyer sur Alt pendant que vous maintenez le bouton gauche de la souris enfoncé pour déplacer l'ellipse vers un autre endroit.

Vous pouvez changer entre les méthodes de tracé angle/angle et centre/angle aussi souvent que vous le souhaitez en appuyant ou relâchant Ctrl, à la condition que vous gardiez le bouton gauche de la souris appuyé. Avec Ctrl appuyé, les mouvements de la souris affecteront les quatre angles du rectangle enveloppe (par rapport au centre), sans Ctrl, l'angle opposé à celui que vous déplacez n'est pas affecté.

Tool-polygon Polygone

Avec cet outil vous pouvez dessiner des polygones. Cliquez le bouton gauche de la souris pour indiquer le point de départ et les arêtes successives, puis double cliquez ou appuyez sur Maj+clic pour connecter la dernière arête au point de départ.

Tool-polyline Polyligne

Les polylignes sont tracées comme les polygones, avec la différence que le double clic indiquant la fin de la polyligne ne connecte pas la dernière arête à la première.

Tool-star Etoile

Cet outil crée des objets en forme d'étoile. Appuyer sur le bouton gauche de la souris pour indiquer le centre, et déplacer la souris pour changer la taille et l'orientation de l'étoile.

Vous pouvez appuyer sur Alt pendant que vous maintenez le bouton gauche de la souris enfoncé pour déplacer l'étoile vers un autre endroit.

Tool-bezier Bézier

Avec cet outil vous pouvez dessiner des courbes de Bézier. Cliquez le bouton gauche de la souris pour indiquer le point de départ de la courbe, puis cliquez à nouveau pour indiquer les points de contrôle consécutifs de la courbe.

Tool-bezier-example Dessiner une courbe de Bézier

Krita montre alors une ligne bleue avec deux poignées lorsque vous ajoutez un point de contrôle. Vous pouvez « tirer » sur ces poignées pour changer la direction de la courbe en ce point.

Tool-bezier-example2 Modifier une courbe de Bézier

Vous pouvez cliquer sur un point de contrôle précédemment inséré pour le modifier. Avec un point de contrôle intermédiaire (par exemple un point qui n'est ni le point de départ, ni le point d'arrivée), vous pouvez changer la direction des poignées séparément pour faire que la courbe entre ou sorte du point avec des directions différentes. Après l'édition d'un point, il suffit de cliquer sur la zone de dessin pour continuer l'ajout de points de la courbe.

Appuyer sur la touche Suppr. supprimera le point de contrôle sélectionné de sur la courbe. Double-cliquer sur le bouton gauche de la souris sur n'importe quel point de la courbe ou appuyer sur Entrée pour terminer le tracé, ou appuyer sur Echap. pour annuler toute la courbe. Vous pouvez appuyer sur Ctrl pendant que vous maintenez le bouton gauche de la souris enfoncé pour déplacer la courbe entière vers un autre endroit.

Tool-bezier-example3 Une courbe de Bezier terminée

Tool-duplicate Dupliquer

Vous pouvez utiliser cet outil pour dupliquer des parties de l'image. Appuyez sur Maj et cliquez avec le bouton gauche de la souris à l'endroit à partir duquel vous désirez dupliquer. Krita indiquera cet endroit par un contour de votre brosse active. Puis cliquez avec le bouton gauche de la souris pour désigner l'endroit vers lequel vous désirez dupliquer, et déplacez la souris. Vous dupliquerez alors ce qui est à l'endroit source vers l'endroit où est la souris (la destination).

Pendant que vous peignez par duplication, à la fois le curseur de destination et le contour de la brosse à la source se déplacent, afin de vous donner un retour visuel.

Vous pouvez aussi utiliser cet outil pour rectifier les couleurs d'une partie de l'image : cochez l'option Echantillon pour cela.

Tool-paintwithfilters Peindre avec des filtres

Cet outil vous permet de choisir un filtre et de peindre avec. L'image ci-dessous montre l'effet obtenu en utilisant une grosse brosse circulaire et en peignant avec les filtres, de gauche à droite : Maximiser le canal, Minimiser le canal, Inverser et désaturer.

Painting with filters
Peindre avec des filtres

Tool-crop Rogner une zone

Avec cet outil vous pouvez rogner un calque ou une image jusqu'à une certaine zone rectangulaire. Cliquez avec le bouton gauche de la souris et déplacez là pour définir une zone rectangulaire. Cette zone est définie par un contour avec 8 poignées. Vous pouvez utiliser les poignées pour changer la taille de la zone à laquelle sera rognée l'image ou le calque. Vous pouvez aussi cliquer et déplacer la souris à l'intérieur de la zone pour la déplacer dans son intégralité.

Double cliquez à l'extérieur de la zone (par ex. sur une partie de l'image qui doit être enlevée) pour confirmer l'opération de rognage.

Tool-move Déplacer

Avec cet outil, vous pouvez déplacer le calque ou la sélection actifs en bougeant la souris.

Tool-transform Transformer

Avec cet outil, vous pouvez rapidement transformer le calque ou la sélection actifs. Des poignées apparaissent dans les coins et sur les côtés, avec lesquelles vous pouvez redimensionner la sélection ou le calque. Vous pouvez faire tourner en déplaçant la souris au-dessus ou à gauche des poignées et en les bougeant. Vous pouvez aussi cliquer n'importe où dans la sélection ou calque et le déplacer en bougeant la souris.

Tool-perspectivetransform Transformer la perspective

Cet outil vous permet de changer la perspective d'une image. Désignez la zone qui devrait devenir la nouvelle image en cliquant dans ses coins supérieur gauche, supérieur droite, inférieur droit et inférieur gauche. La zone définie par ces quatre coins sera alors transformée se façon à ce que les coins donnés deviennent les coins de l'image active.

Tool-contiguousfill Remplissage contigu

Utilisez cet outil pour emplir une zone contiguë d'une couleur avec la couleur active d'avant plan ou un motif. Simplement cliquer pour emplir la zone.

Tool-gradient Dégradé

Cet outil emplit le calque actif ou la sélection avec le dégradé sélectionné. Cliquez avec le bouton gauche de la souris, maintenez enfoncé, et bougez la souris pour définir deux points terminaux. Le dégradé suivra cette ligne. Si la ligne n'atteins pas les bords de la sélection ou du calque, la couleur du dégradé au niveau du point terminal correspondant sera utilisée pour emplir le reste de la zone jusqu'au côté.

Tool-text Texte

Avec cet outil, vous pouvez ajouter du texte sur l'image. Cliquez avec le bouton gauche de la souris sur l'endroit désiré. Puis entrez le texte dans la fenêtre de dialogue qui apparaît. Le texte sera centré horizontalement et verticalement sur le point choisi.

Tool-colorpicker Pipette à couleur

Avec cet outil, vous pouvez trouver les valeurs de la couleur en un point. Cliquez avec le bouton gauche de la souris quelque part dans l'image pour voir les informations sur la couleur de ce point dans la Control box.

Tool-pan Panoramique

Cet outil peut être utilisé pour naviguer dans votre image. Cliquez et maintenez le bouton gauche de la souris et bougez là pour dérouler l'image dans une certaine direction.

Tool-zoom Zoom

Utilisez cet outil pour zoomer en avant ou en arrière. Cliquez avec le bouton gauche de la souris pour accroitre le zoom d'un facteur 2 (par ex. de 1:1 à 2:1), Cliquez avec le bouton droit de la souris pour décroitre le zoom d'un facteur 2 (par ex. de 1:1 à 1:2).

Tool-perspectivegrid Grille de perspective

Vous pouvez créer et modifier une grille de perspective avec cet outil. Cliquez avec le bouton gauche de la souris et déplacez la souris pour indiquer les deux premiers coins de la grille, puis cliquez pour les troisième et quatrième coins. Le contour de la grille est maintenant visible et vous pouvez le modifier s'il ne vous satisfait pas pleinement. Quand vous passez à un autre outil, la grille de perspective est subdivisée et représentée en fines lignes grises.

Remarque Si vous ne voyez que trois coins à la place de quatre, vous avez probablement cliqué au lieu de déplacer la souris à l'origine. Dans ce cas vous pouvez toujours cliquer sur la poignée des premier et second coins maintenant confondus pour la déplacer et obtenir les quatre coins séparés

Plus tard cliquer à nouveau sur l'outil grille de perspective vous permet de modifier la grille. Vous pouvez cacher ou enlever la grille en choisissant les commandes Affichage->Cacher la grille de perspective ou Affichage->Vider la grille de perspective

Tool-paintselection Peindre une sélection

Cet outil peut être utilisé pour sélectionner des zones personnalisées. La brosse active est utilisée pour sélectionner la zone : au lieu de peindre sur l'image, la zone est sélectionnée. Pour plus d'informations sur les sélections, voir le chapitre Sélections.

Tool-eraseselection Effacer une sélection

Cet outil fonctionne de la même façon que l'outil Peindre une sélection, mais la sélection, si elle existe là où se trouve la souris, est supprimée au lieu d'être créée.

Tool-selectrectangular Sélection Rectangulaire

Cet outil peut être utilisé pour sélectionner des zones rectangulaires. Son utilisation est similaire à celle de l'outil Rectangle, les touches Maj, Ctrl et Alt peuvent être utilisées de la même façon.

Tool-selectelliptical Sélection elliptique

Cet outil peut être utilisé pour sélectionner des zones elliptiques. Son utilisation est similaire à celle de l'outil Ellipse, les touches Maj, Ctrl et Alt peuvent être utilisées de la même façon.

Tool-selectpolygonal Sélection polygonale

Cet outil peut être utilisé pour sélectionner des zones polygonales. Son utilisation est similaire à celle de l'outil Polygone, les touches Maj, Ctrl et Alt peuvent être utilisées de la même façon.

Tool-selectoutline Sélectionner une trame

Cet outil peut être utilisé pour sélectionner des zones de contour personnalisé. Cliquez avec le bouton gauche de la souris et déplacez là, comme pour peindre avec l'outil brosse, pour déterminer le contour. Quand vous relâchez le bouton de la souris, le contour est fermé par une ligne droite.

Tool-selectcontiguous Sélection contiguë

Avec cet outil, vous pouvez sélectionner une zone contigüe d'une seule couleur. Cliquez avec le bouton gauche de la souris pour sélectionner la zone.

Tool-selectsimilar Sélection similaire

Avec cet outil, vous pouvez sélectionner de multiples zones de même couleur. La détection se fait comme pour le remplissage contigu, mais les zones n'ont pas besoin d'être adjacentes.

Tool-selectmagnetic Sélection magnétique

Avec cet outil, vous pouvez facilement sélectionner une zone visuellement distincte. Cliquez avec le bouton gauche de la souris et déplacez là autour de la zone que vous désirez sélectionner. Si la zone possède une limite suffisamment bien définie, la sélection se fera correctement autour. Vous verrez apparaître de nombreux points de contrôle qui connectent les différentes parties de la limite de la sélection.

Si vous désirez plus de points de contrôle sur la zone qui est sélectionnée, appuyez sur Ctrl pour basculer en mode manuel. Vous devez maintenant cliquer pour chaque point de contrôle supplémentaire. En mode manuel, vous pouvez aussi déplacer des points de contrôle en cliquant dessus avec avec le bouton gauche de la souris et en les déplaçant avec la souris.

Pour revenir en mode automatique, appuyer à nouveau sur Ctrl. Vous pouvez basculer entre ces deux modes aussi souvent que désiré.

Tool-selectbezier Sélection Bézier

Avec cet outil, vous pouvez sélectionner une zone en dessinant un contour en courbe de Bézier. Voir la description de l'outil Bézier pour plus de détails.

La barre d'outils Brosses et co.

The Brushes and Stuff toolbar
La barre d'outils Brosses et co.

Cette barre d'outils contient des palettes déroulantes dans lesquelles vous pouvez choisir des formes de brosses, des dégradés et motifs de remplissage. Elle contient aussi une boite déroulante pour les outils de peinture et une configuration de la pression sur tablette numérique.

  • Formes de brosse
The Brush Shapes palette
La palette des formes de brosse

Dans la palette des formes de brosse, vous pouvez choisir la brosse avec laquelle peindre. Cette brosse est utilisée pour les opérations de peinture comme peindre à main levée, rectangle, ellipse, etc. Vous pouvez choisir une brosse prédéfinie (dans l'onglet Brosse prédéfinie montré ci-dessus), ou personnalisée ou en créer une.

The Brush Shapes palette with the Autobrush tab
La palette des formes de brosse avec l'onglet Brosse automatique

L'onglet Brosse automatique vous permet de créer une brosse personnalisée rectangulaire ou ellipsoïde. Vous pouvez définir sa taille et sa largeur en utilisant les boutons fléchés. L'icône représentant des maillons de chaîne indique si les hauteur et largeur sont forcés d'avoir la même valeur ou non. Si les maillons sont connectés, changer une valeur changera automatiquement l'autre. Si les maillons sont déconnectés, cela indique que les deux valeurs peuvent être choisies indépendamment. Le flou de la brosse est défini avec les boutons fléchés de Fondu. De même, les valeurs horizontales et verticales peuvent être autorisées à déférer ou non , suivant l'état des maillons.

The Brush Shapes palette with the Custom Brush tab
La palette des formes de brosse avec l'onglet Brosse personnalisée

L'onglet Brosse personnalisée de cette palette vous permet d'utiliser l'image active en guise de brosse. Avec le bouton Ajouter aux brosses prédéfinies, vous pouvez l'enregistrer pour un usage ultérieur.

  • Dégradés
The Gradients palette
La palette Dégradés

Avec la palette Dégradés, vous pouvez choisir un dégradé pour peindre avec l'outil Dégradé. Cliquer une fois sur un dégradé dans la palette montre un aperçu plus grand. Cliquer de nouveau pour le rendre actif.

Vous pouvez créer vos propres dégradés avec le bouton dégradé personnalisé.

  • Motifs
The Patterns palette
La palette Motifs

La palette Motifs vous permet de choisir un motif pour des opérations comme remplir avec un motif. Cliquer une fois sur un motif dans la palette montre un aperçu plus grand. Cliquer de nouveau pour le rendre actif.

The Patterns palette with the Custom Pattern tab selected
La palette Motifs avec l'onglet Motif personnalisé

Vous pouvez créer vos motifs personnalisés, comme montré ci-dessus.

  • Outils de peinture

Avec la boite à bouton fléché Outils de peinture, vous pouvez sélectionner l'outil que votre opération de peinture devrait simuler. Par exemple, vous pouvez peindre avec une brosse normale, un aérographe ou un filtre.

  • Configuration de la pression

Cette configuration vous permet de changer le comportement de Krita quand vous peignez avec une tablette numérique. Quand vous changez la pression sur la tablette, vous pouvez choisir entre changer la largeur de ligne (la taille), l'opacité et la noirceur.

Les Palettes

Ce chapitre décrit les palettes de Krita. Les palettes se trouvent généralement du côté droit dans la fenêtre principale de Krita. Il y a trois palettes pour vous aider à personnaliser vos images :

La palette Boîte de contrôle

La palette Boîte de contrôle (Control box ) contient trois onglets. Vous pouvez obtenir une vue d'ensemble de l'image, un histogramme des couleurs et des options de modification de l'outil en cours.

Vue d'ensemble
The Overview tab
L'onglet Vue d'ensemble

Cet onglet vous offre deux paramètres. Avec les boutons fléchés, le curseur et le bouton 1:1 dans le bas, vous pouvez définir le niveau de zoom du document. Le curseur d'exposition et la zone de texte peuvent être utilisés pour choisir le niveau d'exposition des images OpenEXR. De plus les étiquettes X et Y indiquent la position courante du pointeur, (0,0) étant le coin supérieur gauche de la zone de travail.

Histogramme
The Histogram tab
L'onglet Histogramme

Cet onglet affiche un histogramme de la couleur montrant la distribution des couleurs dans l'image. L'histogramme est partagé entre les niveaux de rouge, vert et bleu.

Outil

En fait, il n'y a pas d'onglet nommé comme cela, puisque le nom de l'onglet change pour tenir compte du nom de l'outil actif. Cet onglet présente les options de personnalisation disponibles pour l'outil actif.

  • Brosse
The Tool tab for Brush
L'onglet outil pour Brosse

Il y a trois options disponibles pour cet onglet.

Le curseur et les boutons fléchés d'Opacité sont utilisés pour régler l'opacité lors du dessin (l'opacité est le contraire de la transparence, par ex. 100% opaque est 0% transparence, et vice versa).

Dans le menu déroulant Mode, vous pouvez choisir le mode de dessin. Ceci change l'effet obtenu lors du dessin sur l'image (par exemple, simplement en changeant la saturation ou la luminosité)

Avec l'option Peinture directe, vous pouvez déterminer si vous désirez peindre directement sur la calque actif, ou sur un calque temporaire qui est alors composé avec le calque actif. Ceci fait une différence surtout lorsqu'on utilise une valeur d'opacité relativement basse.

  • Ligne
The Tool tab for Line
L'onglet outil pour Ligne

Voir l'outil Brosse ci-dessus pour la description de l'opacité et du mode. Le bouton ? affiche une aide contextuelle au sujet des touches de modification.

  • Rectangle
The Tool tab for Rectangle
L'onglet outil pour Rectangle

Voir l'outil Brosse ci-dessus pour la description de l'opacité et du mode.

Le menu déroulant Remplir est utilisé pour spécifier si l'intérieur du rectangle doit être rempli. Vous pouvez choisir entre trois options de remplissage : La couleur active d'avant plan, d'arrière plan ou de motif est utilisée.

  • Bézier

Voir l'outil Brosse ci-dessus pour la description de l'opacité et du mode.

  • Ellipse

Les mêmes options que pour Rectangle sont disponibles ici.

  • Polygone

Les mêmes options que pour Rectangle sont disponibles ici.

  • Polyligne

Les mêmes options que pour Ligne sont disponibles ici.

  • Etoile
The Tool tab for Star
L'onglet outil pour Etoile

Les mêmes options que pour Rectangle sont disponibles ici, ainsi que deux options spécifiques à cet outil.

Le menu déroulant Pic est utilisé pour spécifier le nombre de branches (points) de l'étoile.

La boite à boutons fléchés Facteur définit la forme de l'étoile. Un facteur de 0% crée une étoile sans surface intérieure (lors du dessin de l'étoile, les deux lignes qui constituent une branche de l'étoile, se superposent). Accroitre le facteur va lentement élargir le contour (les deux lignes sont séparées). Une étoile avec un facteur de 100% est un polygone régulier.

  • Dupliquer
The Tool tab for Duplicate
L'onglet outil pour Dupliquer

Les mêmes options que pour Ligne sont disponibles ici. De plus, il y a trois autres options.

Avec les options Echantillon et Rayon de l'échantillon, vous pouvez spécifier que la duplication ne doit pas copier les couleurs, mais seulement la « structure » de la zone source.

Si vous cochez la case Corriger la perspective, l'outil de duplication suivra la grille de perspective

  • Peindre avec des filtres
The Tool tab for Paint with Filters
L'onglet outil pour Peindre avec des filtres

En fonction du filtre, vous pouvez paramétrer différentes options ici. Ce sont les mêmes que celles disponibles dans la boite de dialogue « normale » du filtre choisi. Voir le chapitre Les boites de dialogues pour travailler avec les filtres de la section Boites de dialogues pour plus d'informations.

  • Transformer
The Tool tab for Transform
L'onglet outil pour Transformer

Vous pouvez choisir quel algorithme de transformation utiliser dans la boite déroulante Filtre

  • Rogner
The Tool tab for Crop
L'onglet outil pour Rogner

Entrez les coordonnées des coins de la zone qui doit rester avec les quatre boites à boutons fléchés X, Y, Largeur et Hauteur. Vous pouvez aussi renseigner la boite à boutons fléchés Facteur pour indiquer le rapport Y/X. Cocher l'une des cases à cocher pour que la valeur correspondante reste constante lorsqu'on change la taille de la zone. La liste déroulante peut être utilisée pour choisir si le rognage s'applique à toute l'image ou seulement au calque actif. Cliquer sur le bouton Rogner a le même effet que double cliquer dans l'image en dehors de la zone.

  • Remplissage contigu
The Tool tab for Contiguous Fill
L'onglet outil pour Remplissage contigu

Les mêmes options que pour Brosse sont disponibles ici, avec quelques options en plus.

Le curseur et la boite à boutons fléchés Seuil détermine l'écart de couleur admissible entre un point et le point de départ du remplissage, pour que le remplissage s'applique à ce point. Un seuil plus haut autorisera le remplissage de zones qui ont des couleurs moins similaires, un seuil plus bas limitera l'étendue du remplissage.

Si vous cochez la case Remplir toute la sélection, la sélection sera entièrement remplie au lieu de la seule zone avoisinante.

Cocher la case Limiter à la couche courante modifie le comportement du remplissage : le remplissage ne s'étend que sur le calque actif au lieu de toute l'image.

En cochant Utiliser un motif, vous pouvez choisir de remplir avec le motif actif au lieu de la couleur active d'avant plan.

  • Dégradé
The Tool tab for Gradient
L'onglet outil pour Dégradé

Les mêmes options que pour Brosse sont disponibles ici, avec quelques options en plus.

La menu déroulant Forme peut être utilisé pour choisir le type de dégradé.: Linéaire, Bilinéaire, Radial, Carré, Conique et Conique Symmetrique.

L'option Répéter détermine si le dégradé est répété au cas où il ne remplirait pas toute l'image. avec Aucun, les couleurs en fin de dégradé sont utilisées pour remplir l'espace restant. Avec En avant, le dégradé est répété (la fin d'une occurrence est juxtaposée avec le début de l'occurrence suivante). Avec Alternatif, le dégradé est répété avec une occurrence sur deux dessinée depuis la fin vers le début (les occurrences sont juxtaposées le début avec le début et la fin avec la fin).

Cocher la case Décroissant pour avoir un dégradé inversé (de la fin vers le début).

Le dernier paramètre est le seuil de lissage, qui détermine la fluidité du dégradé.

  • Texte
The Tool tab for Text
L'onglet outil pour Texte

Les mêmes options que pour Brosse sont disponibles ici. Avec en plus l'option Police, qui indique la police utilisée pour le texte. Cliquez le bouton ... pour changer de police.

  • Pipette à couleur
The Tool tab for Color Picker
L'onglet outil pour Pipette à couleur

La première option est le menu déroulant dans lequel vous pouvez choisir dans quel calque prélever la couleur. Si vous choisissez un calque particulier, la couleur du point dans ce calque particulier sera retrouvée. Avec Fusionner tous les calques visibles, le calque visible le plus haut placé qui n'est pas transparent à ce point sera utilisé.

Si la case Mettre à jour le couleur courante est cochée, alors la couleur courante de l'avant plan (en cliquant avec le bouton gauche de la souris) ou de l'arrière plan (en cliquant avec le bouton droit de la souris) sera rendue identique à la couleur prélevée

La case à cocher Ajouter à la palette et le menu déroulant à coté, déterminent si la couleur prélevée doit être ajoutée à une palette existante. Cochez la case et choisissez la palette désirée dans la liste, si vous le souhaitez.

La case à cocher Afficher les couleurs en pourcentages bascule la gamme de valeur des couleurs de la gamme « normale » (par ex. de 0 à 255) en une gamme de pourcentages entre 0% et 100%

Avec l'option Rayon de l'échantillon, vous pouvez choisir la taille de la zone à utiliser pour prélever la couleur. Un rayon de un considère un seul pixel, des rayons plus grands prélèveront une couleur moyenne des couleurs se trouvant dans un cercle du rayon choisi qui est centré autour du pixel choisi.

  • Outils de sélection
The Tool tab for Select tools
L'onglet outil pour Outils de sélection

Les outils Peindre une sélection, Effacer une sélection, Sélectionner une zone rectangulaire, Sélectionner une zone elliptique, Sélectionner une zone polygonale et sélectionner une trame ont une option : l'action à réaliser. Vous pouvez choisir entre Ajouter à, ou Soustraire de la sélection.

  • Sélectionner une zone contigüe
The Tool tab for Select Contiguous
L'onglet outil pour Sélectionner une zone contigüe

L'option Action est la même que celle présentée pour les opérations de sélection.

Le curseur et la boite à boutons fléchés de Imprécision déterminent combien les couleurs doivent être proches du point cliqué pour être ajoutées à la sélection.

Quand la case Echantillon fusionné est cochée, les limites de la sélection sont déterminées en regardant toute l'image au lieu du seul calque actif.

  • Sélectionner des couleurs similaires

Les options Action et Imprécision sont les mêmes que celles présentées pour sélectionner une zone contigüe

  • Sélection magnétique
The Tool tab for Select Magnetic
L'onglet outil pour Sélection magnétique

L'option Action est la même que celle présentée pour les opérations de sélection.

L'option Distance détermine la distance maximum a laquelle les limites à attacher, sont recherchées. Le bouton Vers la sélection a le même effet que de double cliquer avec le bouton gauche de la souris : termine la sélection.

La palette Couleurs

dans cette palette vous pouvez choisir les couleurs d'avant plan et d'arrière plan qui seront utilisées pour la peinture. Vous pouvez les choisir de cinq façons différentes. Chacune d'entres elles possède son propre onglet dans la palette.

Vous pouvez choisir la couleur à déterminer en cliquant sur le bouton correspondant en haut à gauche. La couleur la plus en haut est la couleur d'avant plan, celle en dessous est la couleur d'arrière plan. Vous pouvez cliquer sur la flèche à deux têtes pour permuter entre les deux couleurs, l'avant plan devient l'arrière plan et vice versa. Vous pouvez remettre les couleurs à leur valeur par défaut (avant plan noir, arrière plan blanc) en cliquant la petite icône noire et blanche.

HSV
The HSV tab
L'onglet HSV

Sur cet onglet, vous pouvez sélectionner une couleur par le système Teinte / Saturation / Valeur

La teinte détermine la couleur principale et commence à rouge avec 0, puis augmente le long du spectre des couleurs (c'est à dire, le long de la « ligne » jaune, vert, bleu, violet) jusqu'à un maximum de 359. Ceci est représenté dans le cercle de l'onglet comme étant la valeur de l'angle (commençant en haut, il tourne en décrivant un cercle dans le sens des aiguilles d'une montre lorsque la teinte augmente).

La saturation détermine la pureté de la couleur. Une saturation de 255 désigne une couleur pure, alors qu'une saturation de 0 désigne un gris. cela est représenté par le rayon du cercle de l'onglet : le centre correspond à aucune saturation, la limite du cercle correspond à la pleine saturation.

La valeur détermine la luminosité de la couleur. Ceci assombrit ou éclaircit la couleur, comme pouvant être choisi en utilisant le curseur vertical de l'onglet. Une valeur de 0 donne du noir, une valeur de 255 donne la couleur pure.

RVB
The RGB tab
L'onglet RVB

Sur cet onglet, vous pouvez sélectionner une couleur par ses composantes Rouge / verte / Bleue.

Vous pouvez choisir les composantes rouge, verte et bleue sur une échelle de 0 à 255. A 0 la composante est absente, a 255 elle est utilisée à son intensité maximum. Les curseurs changent de couleur pour vous laisser entrevoir quelles couleurs peuvent être obtenues en déplaçant le curseur correspondant.

Gris
The Gray tab
L'onglet Gris

Sur cet onglet, vous pouvez choisir une valeur de gris (indiquée avec un K pour Key, la désignation habituel du noir)

La valeur du gris peut être choisie sur une échelle allant de 0 (pur blanc) à 255 (pur noir).

Palettes
The Palettes tab
L'onglet Palettes

Sur cet onglet, vous pouvez choisir une couleur parmi plusieurs palettes de couleurs prédéfinies.

Vous pouvez choisir dans le menu déroulant la palette de couleur à partir de laquelle désigner la couleur voulue.

Peinture à l'eau
The Watercolors tab
L'onglet Peinture à l'eau

Cet onglet vous offre une sélection de couleurs de peinture à l'eau avec l'effet « peinture fraîche ».

Vous disposez de deux options pour modifier le comportement de la peinture : Force de la peinture définit combien de peinture vous appliquerez sur la toile, et Humidité détermine la quantité d'eau dans la peinture lorsqu'elle est appliquée. Vous pouvez sécher la peinture plus tard.

La palette Calques

Cette palette offre deux onglets.

Calques
The Layers tab
L'onglet Layers

Cet onglet vous donne accès à diverses opérations sur les calques.

En haut à gauche, vous pouvez choisir le mode de composition qui doit être utilisé pour le calque sélectionné. Ce sont les mêmes possibilités que vous avez dans le mode de dessin. Voir Modes de composition

Le curseur et la boite à boutons fléchés en haut à droite détermine l'opacité du calque sélectionné. 0% d'opacité correspond à 100% de transparence, et vice versa.

La liste montre tous les calques et leur nom, et offre diverses commandes pour chaque calque. L'icône en forme d'œil est une bascule entre calque visible et invisible. L'icône en forme de maillons est utilisée pour relier les calques entre eux. Le cadenas détermine si un calque est verrouillé ou non. Les calques verrouillés ne peuvent pas être modifiés.

En-dessous de la liste des calques, il y a d'autres commandes. Vous pouvez créer un nouveau calque, déplacer un calque vers la haut ou le bas, afficher les propriétés d'un calque et l'effacer.

Il y a d'autres astuces que vous pouvez exploiter dans la liste avec la souris. Un clic droit dans la liste des calques et sélectionnez Nouveau->Couche de groupes pour créer un nouveau calque de groupe, que vous pouvez utiliser pour grouper des calques ensemble. Vous pouvez aussi glisser-déposer des calques pour changer leur ordre. Pour cela, cliquez dans la partie inférieure d'un calque de la liste, glissez la souris et relâchez le bouton de la souris à l'emplacement désiré. Si vous cliquez dans la partie supérieure d'un calque de la liste, vous obtiendrez un champ texte permettant de renommer le calque.

Gestionnaire de scripts
The Script Manager tab
L'onglet Gestionnaire de scripts

Cet onglet est une version plus petite de la boite de dialogue du gestionnaire de script. Voir ailleurs la description pour plus d'informations.

(Lebarhon: Je n'ai pas trouvé où est cet "ailleurs"!)

Les boites de dialogues

Cette section décrit les boites de dialogue de Krita.

Les boites de dialogues pour travailler avec les images

(NdT: Sauf exception elles se trouvent dans le menu Image)

La boite de dialogue Intervalle de couleurs

(NdT: Select -> Intervalle de couleurs...)

The Color Range dialog
La boite de dialogue Intervalle de couleurs

Vous pouvez créer ici une sélection basée sur la valeur de la couleur des pixels. Dans la boite déroulante, choisissez l'intervalle de couleur que vous souhaitez sélectionner. Les pixels seront sélectionnés en fonction de leur valeur de couleur sur cette échelle (par exemple un pixel pleinement jaune aura une valeur maximum sur l'échelle du jaune ainsi que sur les échelles du rouge et du vert). Si vous cochez la case Inverser, la sélection devient inversée : les pixels deviennent sélectionnés s'ils ont une faible valeur dans la gamme spécifiée. Vous pouvez choisir si la sélection par intervalle de couleur doit être ajoutée ou soustraite de la sélection courante en cliquant sur l'option respective : Ajouter à la sélection courante ou Soustraire de la sélection courante. Choisissez Sélection pour réaliser la sélection ou Désélectionner pour annuler la sélection.

La boite de dialogue Convertir le type d'image
The Convert Image Type dialog
La boite de dialogue Convertir le type d'image

Cette boite de dialogue vous permet de convertir l'image depuis un espace colorimétrique vers un autre. Espace de couleur cible et Profile destination ICM sont utilisés pour indiquer dans quel espace colorimétrique et profile l'image doit être convertie. Vous pouvez influencer sur la conversion avec l'option Rendu soutenu.

Avec la conversion Perceptuel, l'espace colorimétrique source est mappé linéairement vers l'espace colorimétrique destinataire. Si l'espace colorimétrique destinataire « accepte » une gamme de couleur moindre que la source, des décalages peuvent se produire car la gamme est compressée. Colorimétrie relative convertit chaque couleur dans la couleur de l'espace colorimétrique de destination la plus proche. Cela peut vouloir signifier qu'une certaine gamme de couleur est mappée en une couleur de l'espace colorimétrique de destination. Saturation signifie que les couleur saturées resteront saturées, même si cela signifie que la couleur d'origine est changée. Colorimétrie absolue utilise la même approche que Colorimétrie relative, mais le point blanc de l'espace colorimétrique (la valeur désignant la couleur blanche) n'est pas changé pour s'adapter au nouvel espace colorimétrique, ce qui peut provoquer des changements non désirés dans les couleurs proches.

La boite de dialogue Propriétés de l'image
The Image Properties dialog
La boite de dialogue Propriétés de l'image

Dans cette boite de dialogue vous pouvez changer quelques propriétés de l'image. Première de toutes, le nom de l'image. Si vous n'avez pas donné de nom plus tôt (cela peut être fait lors de la création de l'image), elle aura un nom par défaut comme « Image1 ». Ensuite vous pouvez définir sa taille (déterminée par la largeur et la hauteur en pixels) et l'espace colorimétrique et le profile à utiliser. Enfin, vous pouvez compléter le champ Description avec toute information que vous désirez ajouter à l'image.

La boite de dialogue Taille de l'image
The Image Size dialog
La boite de dialogue Taille de l'image

Cette boite de dialogue vous permet de redimensionner l'image. Dans la partie supérieure, vous pouvez choisir le moyen de redimensionner l'image. Si vous choisissez Taille normale, la taille de l'image est changée, mais ses calques (qui contiennent l'image en cours) ne sont pas modifiés. Ainsi, si vous doublez la hauteur et la largeur de l'image, l'image originale occupera le quart supérieur gauche de la nouvelle image. En diminuant l'image, les calques s'étendront au-delà des bords de la nouvelle l'image, à moins que vous ne choisissiez Rogner les calques lors du redimensionnement de l'image, qui rognera tous les calques à la dimension de la nouvelle image.

Avec Ajuster l'échelle, les calques de l'image seront redimensionnés avec l'image. Ainsi augmenter la taille de l'image augmentera aussi la taille du contenu, et de même avec la diminution.

Sous Dimensions du pixel, vous pouvez définir quelle est la nouvelle taille désirée pour l'image. La taille originale est donnée en référence. La nouvelle dimension peut être donnée en pixels ou en pourcentage, avec 100% étant la taille originale. Si vous choisissez Conserver les proportions, la largeur et la hauteur varieront toujours avec le même pourcentage. Par exemple, si vous avez une image de 200 x 100 pixels, et définissez une largeur de 20 pixels, la hauteur sera automatiquement établie à 10. Si cette case n'est pas cochée, vous pouvez redimensionner l'image non proportionnellement.

Le menu déroulant Filtre permet de sélectionner différents algorithmes pour déterminer les couleurs des pixels dans l'image nouvellement redimensionnée qui ne correspondent pas à un pixel de l'ancienne image (la place correspondante calculée dans l'ancienne image est située entre pixels). Courbe de Bézier utilise une grille de 4x4 pixels et cause du flou. Cloche est assez rapide bien que le résultat soit une image raisonnablement douce. Boite est la méthode la plus rapide, mais donne le résultat le plus médiocre. Hermite conserve l'image assez nette, bien que l'adoucissant aussi, et est raisonnablement rapide. Mitchell (valeur par défaut) n'est pas très rapide, mais donne souvent un bon compromis. triangle ou (bi)linéaire utilise une grille de 2x2 pixels autour du lieu calculé donnant des lignes relativement nettes.

La boite de dialogue Rotation de l'image

(NdT: Image -> Tourner)

The Rotate Image dialog
La boite de dialogue Rotation de l'image

Dans cette boite de dialogue vous pouvez tourner l'image. Vous pouvez choisir entre une rotation dans le sens des aiguilles d'une montre ou sens inverse. Sous Angle, vous pouvez cocher l'angle de rotation. 90, 180 et 270 degrés peuvent être sélectionnés en cochant le bouton correspondant, d'autres valeurs sont possibles dans la boite à boutons fléchés Personnaliser.

La boite de dialogue Séparer l'image
The Separate Image dialog
La boite de dialogue Séparer l'image

Avec cette boite de dialogue, vous pouvez séparer (une part de) l'image. Chaque composant de couleur (canal) sera mis sur un calque ou une image différent(e). En haut de la boite de dialogue, le modèle de couleur courant est montré. En-dessous, des options peuvent être définies.

Dans le cadre Source, vous pouvez choisir quelle partie de l'image séparer. Les deux options sont Calque courant, qui (évidemment) n'utilise que le calque actif et Met à plat toutes les couches avant la séparation, qui utilise toute l'image.

Dans le cadre Options alpha, vous pouvez choisir ce qui doit être fait du canal alpha du calque sélectionné. Il peut être copié vers chaque nouveau canal, annulé ou lui-même séparé.

Les deux options en bas de la boite de dialogue, enfin, déterminent si l'échelle de couleur de la source doit être ramenée à 8 bits (si elle en contient plus), et si la sortie doit être en couleur (le choix par défaut est de séparer les canaux vers des valeurs en niveaux de gris)

La boite de dialogue Cisailler l'image
The Shear Image dialog
La boite de dialogue Cisailler l'image

Cette boite de dialogue vous permet de cisailler l'image. En cisaillant, le rectangle délimitant l'image est transformé en un parallélogramme. Le premier pixel de la rangée/colonne est conservé en place, le suivant est décalé d'une certaine valeur, le suivant est décalé de la même valeur par rapport au précédent etc. Les angles de cisaillement en X et Y sont définis avec les deux boite à boutons fléchés.

La boite de dialogue Soustraire
The Substrate dialog
La boite de dialogue Soustraire

(Cette boite de dialogue reste à décrire)

Les boites de dialogues pour travailler avec les calques

(NdT: Sauf exception elles se trouvent dans le menu Calque)

La boite de dialogue Convertir le type de calque
The Convert Layer Type dialog
La boite de dialogue Convertir le type de calque

Cette boite de dialogue est exactement la même que La boite de dialogue Convertir le type d'image, qui convertit une image entière au lieu d'un seul calque. Voir la description ci-dessus pour plus de détails.

La boite de dialogue Ombre portée

(NdT: Calque -> Effets de la couche -> Ajouter une ombre portée)

The Drop Shadow dialog
La boite de dialogue Ombre portée

Avec cette boite de dialogue, vous pouvez ajouter un effet d'ombre portée sur la calque actif. Avec les deux boites à boutons fléchés du haut sélectionnez les décalages X et Y (déplacements) de l'ombre par rapport au calque original. La boite à boutons fléchés Rayon de flou détermine le rayon dans laquelle l'ombre sera rendue floue (pour atteindre une douce transition au bord de l'ombre). Si vous désirez une couleur spéciale pour l'ombre, vous pouvez la choisir dans le champ Couleur. Le curseur Opacité et la boite à boutons fléchés peuvent être utilisés pour rendre l'ombre plus ou moins transparente. Décochez Autoriser le redimensionnement si vous ne voulez pas que le calque soit redimensionné dans le but de lui donner une ombre.

La boite de dialogue Histogramme
The Histogram dialog
La boite de dialogue Histogramme

Cette boite de dialogue montre un histogramme du calque actif. Dans le cadre Méthode, vous pouvez choisir quel type d'histogramme présenter. Vous pouvez changer le(s) canal(aux)à présenter dans la boite déroulante Canal, et l'échelle sur laquelle il doit être tracé avec les boutons radio Linéaire ou Logarithmique. Sous l'aperçu, il y a des boutons pour zoomer et faire glisser l'histogramme. Ils sont activés pour les calques ayant un espace colorimétrique de 16 bits.

La boite de dialogue Propriétés du calque
The Layer Properties dialog
La boite de dialogue Propriétés du calque

Cette boite de dialogue est par essence la même que La boite de dialogue Nouveau calque, avec la différence que vous ne pouvez plus changer son espace colorimétrique ou son profile. Ces propriétés sont montrées, cependant, pour conserver une information complète

La boite de dialogue Taille du calque

(NdT: Calque -> Mettre le calque à l'échelle...)

The Layer Size dialog
La boite de dialogue Taille du calque

Cette boite de dialogue vous permet de redimensionner le calque actif. Sous Dimensions du pixel, vous pouvez définir quelle est la nouvelle taille désirée pour le calque. La taille originale est donnée en référence. La nouvelle dimension peut être donnée en pixels ou en pourcentage, avec 100% étant la taille originale. Si vous choisissez Conserver les proportions, la largeur et la hauteur varieront toujours avec le même pourcentage. Par exemple, si vous avez une image de 200 x 100 pixels, et définissez une largeur de 20 pixels, la hauteur sera automatiquement établie à 10. Si cette case n'est pas cochée, vous pouvez redimensionner l'image non proportionnellement. Le menu déroulant Filtre permet de sélectionner différents algorithmes pour redimensionner le calque.

La boite de dialogue Nouvelle couche d'ajustement

(NdT: Calque -> Nouveau -> Couche d'ajustement)

The New Adjustment Layer dialog
La boite de dialogue Nouvelle couche d'ajustement

Dans cette boite de dialogue, vous pouvez sélectionner le type de calque d'ajustement à ajouter à l'image. Dans la liste de gauche vous pouvez voir les calques d'ajustement disponibles, chacun avec un aperçu. Quand vous en sélectionnez un, le cadre Aperçu change pour montrer un aperçu a la bonne échelle de ce que serait le résultat de la couche d'ajustement.

Vous pouvez alors choisir de voir soit l'image originale ou l'aperçu de la couche d'ajustement avec les boutons radio en dessous du cadre d'aperçu. Les boutons d'à côté vous permettent de zoomer et de rafraichir l'aperçu. La case à cocher Mise à jour détermine si l'aperçu doit se mettre à jour automatiquement après que vous ayez fait une modification.

Les diverses options disponibles pour le filtre qui est utilisé pour la création de la couche d'ajustement, sont montrées en bas de la boite de dialogue. Voir la section sur Les boites de dialogues pour travailler avec les filtres pour les descriptions.

La boite de dialogue Nouveau calque
The New Layer dialog
La boite de dialogue Nouveau calque

Vous pouvez ajouter un nouveau calque à l'image avec cette boite de dialogue. Si vous voulez un nom descriptif pour le calque, vous pouvez remplir le champ Nom. Vous pouvez sélectionner l'espace colorimétrique désiré pour le nouveau calque dans la liste Espace de couleur, et le profile de couleur pour cet espace colorimétrique dans Profile. Vous pouvez prédéfinir le niveau d'opacité du calque (vous pouvez le changer plus tard avec le curseur dans la palette layer), et choisir le mode avec lequel le calque doit être composé dans l'image finale.

La boite de dialogue Tourner le calque
The Rotate Layer dialog
La boite de dialogue Tourner le calque

Cette boite de dialogue similaire à La boite de dialogue Rotation de l'image, vous permet de tourner le calque actif. Vous pouvez choisir la direction vers laquelle tourner et l'importance de la valeur.

La boite de dialogue Cisailler le calque
The Shear Layer dialog
La boite de dialogue Cisailler le calque

Cette boite de dialogue fonctionne de la même façon que La boite de dialogue Cisailler l'image, excepté qu'elle opère sur le calque actif au lieu de l'image entière.

Les boites de dialogues pour travailler avec les filtres

Toutes les boites de dialogue sont constituées d'une partie spécifique au filtre à gauche, et d'une partie générique à droite. Cette partie contient un aperçu que vous pouvez contrôler avec les commandes en-dessous de lui. Choisissez Aperçu ou Original suivant que vous désiriez voir l'aperçu avec l'effet du filtre ou l'image originale. Les quatre boutons en bas à droite, permettent respectivement de zoomer en avant ou en arrière, de mettre le zoom à 100% (ceci montre l'image à sa taille originale), et de rafraîchir l'aperçu. De plus, la case Mise à jour détermine si l'aperçu est automatiquement mis à jour. Si vous décochez la case, vous devrez rafraichir l'aperçu vous-même.

La boite de dialogue Flou
The Blur dialog
La boite de dialogue Flou

Cette boite de dialogue permet de personnaliser la façon dont l'image est rendue floue. Les boites à boutons fléchés Demi-largeur et Demi-hauteur déterminent la taille des zones de l'image qui sont consécutivement rendues floues. Avec la boite à boutons fléchés force, vous pouvez définir la force avec laquelle le floutage est appliqué, et avec la boite à boutons fléchés Angle vous pouvez ajouter une rotation de la zone. La boite déroulante Forme, enfin, permet de choisir entre des zones circulaires ou rectangulaires.

La boite de dialogue Luminosité/contraste

(NdT: Filtre -> Nouveau -> Ajuster -> Luminosité/contraste...)

The Brightness / Contrast dialog
La boite de dialogue Luminosité/contraste

Avec cette boite de dialogue, vous pouvez personnaliser la luminosité et le contraste de l'image.

Le diagramme de la courbe présente un arrière plan semblable à un histogramme qui vous montre l'abondance des divers niveaux de luminosité. La courbe elle-même (initialement une droite diagonale de bas à gauche vers le haut à droite) détermine à quel nouveau niveau de luminosité (sur l'axe vertical) les pixels avec un certain niveau original (sur l'axe horizontal) doivent être convertis. Par exemple, la ligne diagonale par défaut définit pour chaque pixel original, sa propre valeur de luminosité, ce qui implique aucun changement. Une ligne horizontale signifie que tous les pixels se voient attribuer la même luminosité. Ce qui implique le contraste minimum, la luminosité elle-même est indiquée par la hauteur à laquelle la ligne est placée.

Vous pouvez cliquer sur une poignée (cercle rouge) pour la sélectionner (une poignée est indiquée sélectionnée par un cercle plein) et la glisser pour changer la forme de la courbe. La courbe sera lissée d'une poignée à l'autre (toujours strictement de la gauche vers la droite). Si vous cliquez sur la courbe, une poignée y est ajoutée à cet endroit. Cliquer quelque part ailleurs dans l'image ajoutera aussi une poignée à ce point.

La boite de dialogue Carte en relief

(NdT: Filtre -> Carte -> Bumpmap...)

The Bumpmap dialog
La boite de dialogue Carte en relief

Vous pouvez donner un effet de relief ety le personnaliser en utilisant cette boite de dialogue. Un calque est utilisé comme calque de relief : il est lu en tant qu'image en niveaux de gris et les valeurs du gris de ses pixels sont utilisés pour déformer l'autre calque et créer une illusion de profondeur. Des valeurs hautes de gris, c'est à dire près du blanc, signifie une grande hauteur, des valeurs basses, c'est à dire près du noir, signifie une faible hauteur - ou une grande profondeur, la hauteur peut aller « en dessous du niveau de la mer ». Une source de lumière, éclairant « par le dessus » de l'image et s'étendant « sur le sol », est simulée pour déterminer la profondeur et la direction des ombres.

La première option dans cette boite de dialogue vous demande de sélectionner le calque de bumpmap.

Dans le cadre Type, vous pouvez sélectionner quel type de relief appliquer. Il en existe de trois types, Linéaire (une application normale du relief), Sphérique se concentrant sur les extrêmes, c'est à dire les valeurs de l'ombre et du clair) et Sinusoidal ( se concentrant sur les valeurs des tons intermédiaires)

Ensuite, il y a trois options pour modifier le relief en plus de son application algorithmique. Avec Compensation de l'obscurité, l'image est restaurée avec environ sa luminosité moyenne originale si l'utilisation du filtre de bumpmap l'avait rendue plus sombre. L'option Inverser le bumpmap crée un bumpmap inversé (les hautes et les basses sont inversées). Avec Tuile de bumpmap, un calque de bumpmap qui est plus petit que le calque auquel il est appliqué, sera carrelé (de façon répétée) pour couvrir le calque entier.

Dans le cadre Configuration, vous pouvez sélectionner les paramètres mathématiques pour le bumpmap. En premier, Azimut (l'angle de la source de lumière dans le plan X-Y), Elévation (la hauteur de la source de lumière simulée au-dessus de la surface en degrés, 0 dégrés étant sur le sol et 90 degrés étant verticalement au-dessus de l'image), et Profondeur (la distorsion verticale maximale de l'image).

Puis, il y a les Décalages X et Y, avec lesquels vous pouvez déplacer le calque de bumpmap par rapport au calque de destination. Niveau de l'eau (la profondeur considérée comme neutre), et Lumière ambiante, qui détermine la quantité relative de lumière ambiante (environnementale).

La boite de dialogue Ajustement de la couleur

(NdT: Filtre -> Ajuster -> Ajustement de la couleur...)

The Color Adjustment dialog
La boite de dialogue Ajustement de la couleur

Cette boite de dialogue vous permet de personnaliser le filtre d'ajustement de la couleur. Vous pouvez utiliser la courbe (voir la section La boite de dialogue Luminosité/contraste pour une description de la courbe) pour déterminer le mapping entre les anciens et le nouveaux niveaux de couleur, pour chaque canal séparément.

La boite de dialogue Coloriser avec alpha

(NdT: Filtre -> Couleurs -> Coloriser avec alpha...)

The Color to Alpha dialog
La boite de dialogue Coloriser avec alpha

Avec cette boite de dialogue, vous pouvez créer des parties de l'image ayant une certaine couleur de transparente (officiellement « alpha-transparent »). Vous pouvez sélectionner la couleur que vous désirez enlever de l'image (en la remplaçant par la transparence) avec le tableau des couleurs, et de combien une couleur doit différer de celle sélectionnée avant qu'elle soit considérée comme différente, avec la boite à boutons fléchés Seuil. Mettre le seuil à 0 garanti que seuls les pixels avec l'exacte couleur seront rendus transparents, un seuil plus élevé, autorisera plus de couleurs à être rendues transparentes.

La boite de dialogue Transfert de couleur
The Color Transfer dialog
La boite de dialogue Transfert de couleur

Cette boite de dialogue vous autorise à copier les couleurs d'une image (l'image de référence) vers l'image active. Les couleurs dans les deux images sont comparées et chaque couleur de l'image active sera remplacée par la couleur la plus proche de l'image de référence.

La boite de dialogue Repli personnalisé

(NdT: Filtre -> Augmenter -> Circonvolution personnalisée...)

The Custom Convolution dialog
La boite de dialogue Repli personnalisé

Avec ce filtre, vous pouvez appliquer un effet personnalisé de distortion à l'image. Les neuf boites à boutons fléchés en haut à gauche déterminent la distortion. Une nouvelle valeur basée sur ces entrées est assignée à chaque pixel : les anciennes valeurs de la couleur du pixel lui-même et des huit pixels environnants sont multipliées par les valeurs des boites à boutons fléchés respectives, ces résultats sont additionnés, et le résultat final est la nouvelle valeur de la couleur du pixel. Avant d'être appliqué, ce résultat final peut être multiplié par un certain Facteur et un certain Décalage peut être ajouté.

Dans la capture d'écran en exemple, à chaque pixel est assigné une nouvelle valeur basée sur la sienne propre (le 1 dans le centre), à laquelle sont ajoutées les valeurs des pixels au-dessus à sa droite et directement en-dessous de lui (chacun avec un facteur de 1, donc la valeur actuelle puisque multiplier par 1 est sans effet), et à laquelle sont retranchées les valeurs des pixels en bas à sa droite et directement au-dessus de lui (ajoutés avec un facteur de -1 donc retranchés avec un facteur de 1).

La boite de dialogue Repoussage
The Emboss dialog
La boite de dialogue Repoussage

Cette boite de dialogue ne contient qu'une option, le curseur Profondeur et la boite à boutons fléchés qui déterminent la profondeur de l'effet de repoussage.

La boite de dialogue Galerie de filtres
The Filters Gallery dialog
La boite de dialogue Galerie de filtres

Cette boite de dialogue peut être utilisée pour obtenir un rapide aperçu de ce que font les divers filtres disponibles. Les filtres sont tour à tour appliqués à l'image active et le résultat est affiché sous forme de vignettes dans la liste de gauche. Si vous en sélectionnez une, ses options deviennent disponibles dans le cadre Configuration. Voir la description du filtre respectif pour plus de détails.

La boite de dialogue Réducteur de bruit gaussien

(NdT: Filtre -> Augmenter -> Réduction de bruit gaussienne)

The Gaussian Noise Reduction dialog
La boite de dialogue Réducteur de bruit gaussien

Cette boite de dialogue vous permet de personnaliser le Réducteur de bruit gaussien. Le paramétrage Seuil est la mesure de la quantité de bruit à enlever (c'est à dire a partir de quand un pixel « isolé » doit être rendu égal à ceux l'environnant), tandis que le curseur Taille de la fenêtre détermine le rayon de la zone considérée pour le changement des pixels.

La boite de dialogue Correction de distorsion

(NdT: Filtre -> Autre -> Correction de la lentille...)

The Lens Correction dialog
La boite de dialogue Correction de distorsion

Avec cette boite de dialogue, vous pouvez corriger une image qui est déformée par de classiques anomalies de lentilles. Vous pouvez spécifier une Correction de distorsion, indiquant de combien l'image doit être corrigée si sa concavité/convexité n'est pas bonne, pour des zones près du centre ou près des bords. Si vous désirez une correction assymétrique, vous pouvez indiquer des coordonnées X et Y différentes pour le centre (en pourcentage de la largeur et hauteur totales, mesurés depuis le coin supérieur gauche).

Vous pouvez corriger une image trop sombre ou trop claire avec la boite à boutons fléchés Correction de la luminosité.

La boite de dialogue Restauration d'image

(NdT: Filtre -> Augmenter -> Restauration d'image CIMG)

The Image Restoration dialog
La boite de dialogue Restauration d'image

L'utilisation de cette boite de dialogue vous permet de spécifier exactement comment la restauration de l'image doit être faite. Ce filtre essaie d'accroitre la qualité d'une image, par exemple en enlevant les stries. Diverses options sont disponibles pour personnaliser son action.

(Malheureusement, elle ne sont pas encore décrites).

La boite de dialogue Peinture à l'huile
The Oilpaint dialog
La boite de dialogue Peinture à l'huile

Cette boite de dialogue peut configurer deux paramètres pour le filtre associé. Le paramètre Taille de brosse détermine la taille de la brosse qui est utilisée pour simuler l'effet Peinture à l'huile, le paramètre Lissage spécifie si la différence de couleur entre les « échantillons de couleur » adjacents doit être grande (lissage faible) ou doit être faible (lissage important).

La boite de dialogue Pixeliser
The Pixelize dialog
La boite de dialogue Pixeliser

Dans cette boite de dialogue, vous pouvez définir deux paramètres. Largeur de pixel et Hauteur de pixel indiquent la largeur et la hauteur de la zone qui sera regroupée et moyennée pour former une nouveau grand « pixel ».

La boite de dialogue Gouttes d'eau
The Raindrops dialog
La boite de dialogue Gouttes d'eau

Ce filtre peut être configuré en utilisant les paramètres Taille des gouttes (le diamètre moyen des gouttes de pluie), Nombre (le nombre d'effets de gouttes de pluie qui doivent être ajoutés à l'image), et Yeux de poisson (le pourcentage de gouttes de pluie qui doivent avoir un effet de lentille fisheye au lieu de d'un effet complètement gouttes de pluie).

La boite de dialogue Bruit

(NdT: Filtre -> Autre -> Bruit aléatoire...)

The Random Noise dialog
La boite de dialogue Bruit

Ce filtre ajoute du bruit aléatoire (du grainé ou similaire) à l'image. Il y a deux paramètres personnalisables : Niveau (la quantité de bruit, en pourcentage) et Opacité du bruit (l'image originale doit elle rester un peu visible ou non).

La boite de dialogue Sélection aléatoire

(NdT: Filtre -> Autre -> Sélection aléatoire...)

The Random Pick dialog
La boite de dialogue Sélection aléatoire

Dans cette boite de dialogue, vous pouvez spécifier les paramètres pour la Sélection aléatoire. Le paramètre Niveau détermine combien de pixels seront affectés (mesurés en pourcentage), la zone qui est considérée pour prendre une nouvelle couleur pour un pixel est définie par le paramètre Taille de la fenêtre, et l'Opacité de la modification peut aussi être défini.

La boite de dialogue Coins arrondis

(NdT: Filtre -> Carte -> Coins arrondis...)

The Round Corners dialog
La boite de dialogue Coins arrondis

Cette boite de dialogue possède un seul paramètre : le rayon de l'arrondi des coins

La boite de dialogue Petites tuiles

(NdT: Filtre -> Carte -> Petites tuiles...)

The Small Tiles dialog
La boite de dialogue Petites tuiles

Dans cette boite de dialogue, vous pouvez définir le nombre de subdivisions avec le paramètre Nombre de tuiles.

La boite de dialogue Gratter

(NdT: Filtre -> Détection de bord -> Gratter...)

The Sobel dialog
La boite de dialogue Gratter

Ici, vous pouvez définir les paramètres pour le filtre gratter. Premièrement, vous pouvez déterminer dans quelles directions gratter : horizontalement, verticalement ou les deux. La case à cocher Conserver le signe du résultat n'affecte pas les images ordinaires. Rendre l'image opaque détermine si l'image résultante est opaque ou transparente.

La boite de dialogue Adoucir le masque

(NdT: Filtre -> Augmenter -> Adoucir le masque...)

The Unsharp Mask dialog
La boite de dialogue Adoucir le masque

Cette boite de dialogue vous offre trois options pour le filtre Adoucir le masque : la Demie-taille du masque, la Quantité de définition des contours qui doit être faite, et le niveau du Seuil.

La boite de dialogue Onde

(NdT: Filtre -> Autre->Onde...)

The Wave dialog
La boite de dialogue Onde

Pour les deux composantes horizontale et verticale de la distortion en vague (remarque : une vague verticale signifie que la position verticale est dépendante de l'horizontale, d'où l'aspect en « W »), vous pouvez déterminer ici quatre paramètres. La Longueur d'onde (une courte longueur d'onde signifie une vague plus erratique), le Décalage (a quel point de la vague commencer), l'Amplitude (la quantité de distortion), et la Forme (Sinusoidal ou Triangle).

La boite de dialogue Réduction du bruit par vaguelettes

(NdT: Filtre -> Augmenter -> Réduction du bruit par vaguelettes)

The Wavelet Noise Reduction dialog
La boite de dialogue Réduction du bruit par vaguelettes

Le seul paramètre ici, Seuil, indique la facilité avec laquelle les pixels sont vus comme du bruit qui devrait être enlevé et rendu identique à la zone environnante.

Les autres boites de dialogues

La boite de dialogue Ajouter une palette

(NdT: Edition -> Ressources -> Ajouter une nouvelle palette)

The Add Palette dialog
La boite de dialogue Ajouter une palette

Avec cette boite de dialogue, vous pouvez ajouter à Krita une palette de couleurs personnalisée. Donnez un nom à la palette dans le champ texte du haut. Puis construisez la palette : utiliser le bouton Ajouter une nouvelle couleur... pour ajouter une couleur à la palette et Retirer la couleur sélectionnée pour enlever la couleur en question. Cliquez sur Ajouter aux palettes prédéfinies pour ajouter votre nouvelle palette à la liste des palettes, ou simplement choisissez OK quand vous avez fini.

La boite de dialogue Informations sur le document

(NdT: Fichier -> Informations sur le document)

The Document Information dialog
La boite de dialogue Informations sur le document

Cette boite de dialogue est la même que dans d'autres programmes KOffice. Vous pouvez entrer ici des informations diverses au sujet de votre document, qui seront sauvegardées avec le document et que vous pourrez retrouver plus tard pour les revoir ou les modifier.

Dans l'onglet Général, vous pouvez entrer le Titre, Sujet et Mots-clés, ainsi qu'un Résumé. Dans le bas de cet onglet, quelques informations statistiques sont affichées. Dans l'onglet Auteur, vous pouvez enregistrer des informations à votre sujet.

Configurations

Ce chapitre décrit les diverses configurations qui affectent le fonctionnement de Krita et son aspect.

La boite de dialogue Préférences

Nombre d'options pour configurer Krita sont disponibles via la boite de dialogue Préférences, qui est disponible via Configuration -> Configurer Krita..... Elle est divisée en plusieurs sections, que vous pouvez ouvrir grâce à la barre latérale de gauche, comme montré ci-dessous.

The available Preferences sections
Les sections de configuration disponibles

La section Général

The General section
La section Général

Cette section offre trois options. Premièrement, la boite déroulante Forme du curseur détermine l'aspect du curseur de dessin. Vous pouvez choisir entre un curseur qui ressemble à l'outil que vous êtes en train d'utiliser, un curseur normal, un réticule, et un curseur en forme de brosse. Ensuite vous pouvez sélectionner le Comportement de la palette. vous pouvez définir ici quand les palettes peuvent être accostées (placées le long d'un bord de fenêtre): toujours (autoriser l'accostage), jamais ( N'autoriser que le déplacement libre), ou quand il y a assez de place (N'autoriser l'accostage que sur les grands écrans). La dernière option est Taille des polices de la palette qui détermine la taille du texte utilisée dans les palettes. Définir une valeur plus grande si vous avez du mal à lire le texte, avec l'inconvénient que la palette prendra plus de place.

La section Afficher

The Display section
La section Afficher

Cette section ne contient qu'une opton. Si votre carte graphique et son pilote supportent OpenGL, vous pouvez l'activer ici pour accélérer l'affichage (le processeur de votre carte graphique prendra sa part des calculs). Soyez prévenu, cependant : Il y a des cas où activer l'OpenGL est connu pour produire un comportement erratique.

La section Gestion des couleurs

The Color Management section
La section Gestion des couleurs

Vous pouvez définir ici diverses options concernant l'espace colorimétrique pour les rendu, modification et impression des images. L'option tout en haut permet de définir l'espace colorimétrique pour la création de nouvelles images (pratique si vous désirez habituellement créer des images CMYK, par exemple). Utilisez les options du cadre Afficher pour indiquer à Krita quel profile de couleur utilise votre moniteur, et comment doit être réalisé le rendu. Dans le cadre Impression, vous pouvez définir le modèle de couleur et le profile de l'imprimante. Le cadre suivant détermine ce que Krita doit faire lorsque vous collez vers Krita une image copiée depuis une autre application. Si la case Utiliser une compensation du point noir est cochée, chaque fois qu'une conversion d'espace colorimétrique est nécessaire, les points noirs de la source et de la destination sont mis en correspondance.

La section Performance

The Performance section
La section Performance

Deux options sont disponibles ici. Le paramètre Nombre maximal de tuiles conservées en mémoire indique combien de tuiles (sous-parties d'image) Krita doit garder en mémoire. La valeur par défaut doit être raisonnable, si vous êtes faiblement ou très fortement doté de mémoire, vous pouvez désirer respectivement diminuer ou augmenter cette option. Le curseur Utilisation du swap détermine la promptitude de Krita à utiliser l'échange de données sur disque (NdT: le swap disk)

La section Tablette

The Tablet section
La section Tablette

Si vous avez une tablette numérique de connectée, vous pouvez l'activer et définir la sensibilité à la pression dans cette section.

Vous devez activer la tablette que vous désirez utiliser avec Krita. Il existe trois Périphériques de supportés : Le curseur, l'effaceur et le stylet. Vous pouvez les activer en utilisant cette interface de configuration. N'utilisez les options de configuration fournies avec le périphérique que si vous utilisez une tablette autre que Wacom, ou si le comportement de la tablette est inattendu, comme un déplacement quand vous appuyez sur la tablette par exemple. Dans cette situation, vous pouvez utiliser la boite de dialogue pour vous assurer que vous avez une interaction correcte : les valeurs (position, pression, tilt..) sont envoyées de la tablette vers l'ordinateur dans un ordre donné, il peut arriver que des tablettes n'utilisent pas l'ordre par défaut. Vous pouvez définir cela dans les options de configuration du périphérique.

La section Grille

The Grid section
La section Grille

Dans cette section, vous pouvez régler finement la grille de Krita. Le style des lignes peut être défini dans le cadre Styles. Le cadre Couleurs vous permet de choisir la couleur des lignes de la grille. L'espacement vertical et horizontal entre les lignes principales peut être défini dans le cadre Espacement, ainsi que le nombre de subdivisions (en combien de parties l'interligne est divisé). De plus vous pouvez régler le Décalage : habituellement, la grille est dessinée depuis le coin supérieur gauche, si vous désirez que la première ligne principale ne commence pas ici, vous pouvez entrer un décalage (déplacement) ici.

Informations du développeur

(Lebarhon: La traduction de ce chapitre est-elle utile? Si oui, un programmeur pourrait-il s'y intéresser?)

Questions et réponses

quelquefois, les choses ne fonctionnent pas comme on voudrait. Krita peut planter - pas si souvent, aujourd'hui, mais encore. Donc vous pouvez avoir avoir besoin d'aide. La première chose à faire est d'essayer de déterminer ce qui était en cours, précisément. Essayez de reproduire le problème et écrivez ce que vous avez fait avant que le problème ne se produise.

Ensuite vous pouvez créer un rapport de bogue : allez dans le menu d'aide et choisissez Aide -> Rapport de bogue.... De cette façon nous connaissons exactement quelle version de Krita vous utilisez. Veuillez vous assurer au mieux que votre problème n'a pas déjà été rapporté ! Aussi, veuillez être aussi complet que possible dans la description du problème.

Vous pouvez aussi, s'il s'agit seulement que vous n'arrivez pas à faire avec Krita quelque chose que vous faites avec Photoshop (ou tout autre logiciel de dessin), ou si vous avez une question, envoyez un e-mail aux développeurs de Krita à notre liste de diffusion (kimageshop chez kde.org), ou envoyez directement un e-mail aux mainteneurs du programme ou de la documentation à (boud chez valdyas.org) ou (sanderkoning chez kde.nl) respectivement.

Ce document a pu être mis à jour depuis votre installation. Vous pouvez trouver la dernière version (en anglais) à http://docs.kde.org/development/en/koffice/

Crédits et licence

Krita

Copyright du programme (c) 1999-2006 L'équipe Krita

Contributeurs:

  • Adrian Page (Adrian.Page chez tesco.net)
  • Andrew Richards (physajr chez phys.canterbury.ac.nz)
  • Bart Coppens (kde chez bartcoppens.be)
  • Boudewijn Rempt (boud chez valdyas.org) (mainteneur actuel)
  • Carsten Pfeiffer (pfeiffer chez kde.org)
  • Casper Boemann (cbr chez boemann.dk)
  • Cyrille Berger (cyb chez lepi.org)
  • Danny Allen (dannya40uk chez yahoo.co.uk)
  • Dirk Schoenberger (dirk.schoenberger chez sz-online.de)
  • Gábor Lehel (illissius chez gmail.com)
  • John Califf (jcaliff chez compuzone.net)
  • Matthias Elter (elter chez kde.org)
  • Melchior Franz (melchior chez kde.org)
  • Michael Koch (koch chez kde.org)
  • Michael Thaler (michael.thaler chez ph.tum.de)
  • Patrick Julien (freak chez codepimps.org)
  • Roger Larsson (roger.larsson chez norran.net)
  • Sven Langkamp (sven.langkamp chez gmail.com)

Copyright de la documentation (c) 2005-2006 Boudewijn Rempt (boud chez valdyas.org), Sander Koning (sanderkoning chez kde.nl) avec les contributions de Casper Boemann, Bart Coppens, Cyrille Berger, Burkhard Lueck, et Anne-Marie Mahfouf.

Cette documentation est soumise aux termes de la licence the GNU Free Documentation License.

Ce programme est soumis aux termes de la licence de the GNU General Public License.

Installation

Comment obtenir Krita

Krita fait partie du projet KDE http://www.kde.org/.

Krita est fourni avec le paquetage koffice sur ftp://ftp.kde.org/pub/kde/, le site FTP principal du projet KDE.

Conditions de fonctionnement

Krita est dépendant des bibliothèques suivantes, sans compter ce qui est nécessaire pour KOffice  :

  • Image Magick — Paquetage de processing et d'affichage graphique X11
  • Little CMS — Système libre de gestion des couleurs en 100K
  • OpenEXR

Vous pouvez trouver une liste des modifications dans le fichier ChangeLog ou sur le site de Krita.

Compilation et Installation

Pour compiler et installer Krita sur votre système, tapez les commandes suivantes dans le répertoire de base de la distribution Krita :

% ./configure
% make
% make install

Puisque Krita utilise autoconf et automake vous ne devriez avoir aucune difficulté pour le compiler. Si vous rencontrez des problèmes, veuillez les rapporter via la liste de diffusion de KDE.

NdT: Le rpm de Krita est disponible pour Mandriva 2007.1.

Document original et sa license

Récupérée de « http://wiki.mandriva.com/fr/Krita »