Mandriva Linux 2008 Visite guidée

De Wiki de la communauté Mandriva.

Mandriva Linux 2008 est le fruit de plus de 9 ans d'innovation continuelle pour les ordinateurs de bureau et les serveurs professionnels.

Astuce !
Vous trouverez plus de copies d'écran sur la visite guidée anglaise et surtout le site Mandriva. En effet, prendre toutes les copies d'écran en français prend du temps, mais n'hésitez pas à rajouter les vôtres si elles illustrent bien cette visite guidée...

Dans cette version, nous avons intégré les versions les plus récentes des composants majeurs, comme le tout nouveau bureau GNOME 2.20, le dernier KDE stable KDE 3.5.7, Compiz Fusion 0.5.2, OpenOffice.org 2.2.1 et les derniers Mozilla Firefox 2.0 et Mozilla Thunderbird 2.0.

Mandriva Linux 2008 inclus une nouvelle base système construite sur la version 2.6.22.9 du noyau Linux, procurant le meilleur support matériel jamais disponible dans une version de Mandriva Linux. 2008 fonctionne de manière automatique sur un grand nombre de configurations, en détectant et configurant le matériel dès l'installation grâce aux outils Mandriva. Il vous est possible de télécharger Mandriva Linux 2008 One ou télécharger Mandriva Linux 2008 Free, or acheter les versions commerciales en boîte, comme l'édition Powerpack, à partir Mandriva Store. Plus d'information sur comment choisir la bonne édition...

Sommaire

Mise à jour de logiciels

GNOME 2.20

Une fois encore, Mandriva Linux 2008 inclus la dernière version de GNOME. Les nouvelles fonctionnalités dans GNOME 2.20 sont:

  • Une nouvelle applet de configuration d'apparence rassemblant les anciennes applets de configuration du thème, des polices et du fond d'écran
  • Le support des formulaires à remplir dans Evince, le lecteur de PDF sous GNOME
  • Evolution 2.12 est inclus avec un support amélioré de Microsoft Exchange, du filtrage des courriers indésirables et de l'affichage par conversations. Un avertissement sera affiché si vous mentionnez un fichier joint dans un mail, mais que vous ne le joignez pas. Evolution inclue aussi la "barre d'espace magique" : cette touche vous permettra de lire un message page par page, puis de sauter au prochain message non-lu et de recommencer sa lecture page par page, etc.
  • Une lecture sans blanc entre les morceaux et une meilleure utilisation de la mémoire dans Rhythmbox

Voir les notes de sortie complète de GNOME 2.20.

KDE 3.5.7

La dernière version stable de KDE3 sera incluse, avec tous les correctifs de bogues depuis la précédente version 3.5.6.

KDE 3.5.7 est surtout une version de maintenance mais contient aussi quelques nouvelles fonctionnalités :

  • KAddressBook, KOrganizer et KAlarm sont améliorés
  • Kmail est maintenant capable de contrôler les quotas IMAP et peut utiliser des modèles configurables pour créer, répondre ou faire suivre des messages
  • KPDF peut afficher des fichiers plus complexes qu'auparavant
  • UML modeler Umbrello peut générer du code C#-style et supporte les generics Java 5
  • Kdevelop a une meilleur auto-complétion et supporte maintenant Qt4
  • Les moteurs KHTML et KJS (contrôlant le rendu HTML et l'exécution Javascript) ont été améliorés. Le pointeur de souris a maintenant un icône différent si le lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre ou non.

Plus d'information sur KDE...

Aperçu de KDE 4

KDE 4 est disponible en démonstration expérimentale, avec la dernière pré-version incluse. Les changements dans KDE 4 sont innombrables et, bien sûr, cela inclut le système de bureau sémantique Nepomuk révolutionnaire, dont le développement est coordonné par Mandriva. Il n'existe pas réellement de page qui décrit la liste de toutes les nouveautés de KDE 4, mais Wikipedia en donne un bon aperçu.

XFCE 4.4.1

La nouvelle Communauté de développement XFCE pour Mandriva a prévu des paquetages améliorés pour XFCE 4.4.1 dans Mandriva Linux 2008. Des améliorations ont été faites dans plusieurs domaines dont l'intégration des thèmes Mandriva et de la structure de menu dans le bureau XFCE. Quelques applications utilisées couramment sous XFCE ont été rajoutées, notamment Squeeze et Ristretto. Nous espérons construire une Mandriva Linux One basée sur XFCE pour la 2008.

Noyau 2.6.22

Mandriva Linux 2008 marquant l'arrivée d'un nouveau système de base (après le système de base utilisé pour Mandriva Linux 2007 et 2007 Spring) qui intègre bien sûr un nouveau noyau Linux 2.6.22 permettant le support de nouveaux matériels mais aussi tout un tas de fonctionnalités utiles.

La nouvelle fonctionnalité la plus visible est certainement la nouvelle pile de données Devicescape (mac80211) pour les réseaux sans fil qui couvre davantage de périphériques avec beaucoup plus de code partagé entre les différents pilotes, ce qui permet d'améliorer la fiabilité et les fonctionnalités.

Le noyau 2.6.22 inclue aussi la technologie tickless (au sens sans tic d'horloge) qui permet d'économiser l'énergie sur les ordinateurs portables. L'effet de cette option augmentera avec le temps, au fur et à mesure que les applications sont améliorées. Elle a pour effet de ne pas réveiller le noyau inutilement. Pour plus d'informations : voir cet article de zdnet.

Nous avons aussi inclus ALSA 1.0.15RC2, qui ajoute le support de nouvelles cartes son et de nouveaux chipsets tout en améliorant le support de certains autres. Des améliorations notables ont été faits pour le support des chipsets HDA, que l'on trouve très souvent dans les cartes mères Intel récentes.

D'autres améliorations comme le support accru de l'hibernation, un nouvel ordonnanceur (qui permet d'améliorer le temps de réponse pour les applications de bureautique typiques) et l'intégration du pilote pour cartes TV ivtv (utilisé notamment pour les séries Hauppauge PVR). Vous pouvez lire une liste exhaustive des améliorations dans le noyau Linux 2.6.22. Le même site web possède une page similaire qui indique les changements depuis le 2.6.17, noyau qui était inclus dans les versions Mandriva Linux 2007 et 2007 Spring.

Compiz Fusion

Compiz Fusion, résultat de la re-mise-en-commun des technologies de bureau 3D Compiz et Beryl, remplace ces derniers dans Mandriva Linux 2008. Les nouvelles fonctionnalités dans Fusion sont nombreuses. Une vidéo de démonstration permet d'en découvrir quelques unes sur YouTube.

Autres mises à jour significatives

  • X.org 7.2, avec sa nouvelle ossature XrandR 1.2 qui augmente largement le support d'affichages multiples et de branchements à chaud d'affichage sur les pilotes supportés
  • OpenOffice.org 2.2, qui améliore le rendu de texte, l'export PDF et la compatibilité avec les tableaux Excel
  • GCC 4.2 (4.3 disponible en option dans le média /main)
  • IcedTea, un projet GNU qui permet de créer une implémentation Java open source basée sur le code open source du projet OpenJDK. IcedTea n'est pas prêt pour être utilisé en tant que greffon pour les navigateurs mais peut-être utilisé pour lancer des applications Java.

Conformité aux standards et inter-opérabilité

Migration complète des menus vers XDG

La migration vers les menus XDG standards est quasi-achevée avec Mandriva Linux 2008. Cette migration depuis notre ancien système, basé sur Debian, était en cours depuis plusieurs versions. Avec Mandriva Linux 2008, presque tous les paquetages dans la source main qui n'étaient pas encore migré vers le système XDG le sont. L'ancien système de menus Debian pour ces paquetages est complètement abandonné. Le système de transition où les menus Mandriva étaient construits en se basant sur des catégories propres à Mandriva dans les menu XDG a été abandonné. Un nouveau système de menu qui repose sur les catégories standard XDG a été introduit. La catégorie spécifique à Mandriva "X-Mandriva" a été enlevée de presque tous les paquetages dans le dépôt main. IceWM a été patché pour utiliser les système de menu XDG (ces patches ont été envoyés vers les auteurs de IceWM).

sera entièrement supprimé, les catégories spécifiques de menus Mandriva seront supprimés en faveur des catégories standard XDG. IceWM a été modifié de façon à pouvoir utiliser le système de menus XDG (ces modifications seront ajoutées en upstream).

Système de détection matérielle révisé

Le nouveau système prend en compte le chargement automatique des pilotes pour les périphériques installés de manière permanente comme les cartes PCI et AGP, en se basant sur la liste des périphériques compatibles fournie par les pilotes eux-même. Il contient aussi une liste des pilotes "préférés" pour certains périphériques qui peuvent être gérés par plusieurs pilotes. Cela procure une détection matérielle encore plus précise et intelligente que dans les versions précédentes. En complément de ce système automatique, la base de donnée matérielle de Mandriva intervient où cela est nécessaire, comme par exemple, pour la détection de cartes graphiques et la configuration des pilotes X appropriés.

Spécifications et ébauche de thème d'icône Freedesktop.org

En dépit de leur statut d'"ébauche", les spécifications du thème d'icône de freedesktop.org sont de plus en plus adoptées par les applications et les technologies récentes. Beaucoup de paquets dans Mandriva Linux 2008 ont été adaptés pour respecter ces spécifications en installant leurs icônes à des endroits appropriés. Cela permet, dans la mesure du possible, que les icônes crisp et de haute résolution soient disponibles dans des endroits standards pour que des technologies naissantes comme Gimmie et Katapult puissent en tirer profit.

Migration vers le système de répertoires utilisateurs XDG

Depuis plusieurs versions, des répertoires types ont été créés pour chaque utilisateur sur un système Mandriva Linux (Documents, Vidéo, Musique, etc.). Il existe depuis peu un outil XDG similaire, xdg-user-dirs et Mandriva Linux 2008 l'a adopté. Quand on effectue une mise à jour depuis une version récente de Mandriva, le système spécifique à Mandriva utilisé dans ces versions sera automatiquement migré vers le système XDG.

Ensemble des polices "Liberation"

Les polices "Liberation" gentiment distribuées par Red Hat ont été intégrées dans Mandriva Linux 2008. Les polices Liberation sont l'équivalent en taille des polices que l'on trouve sous Microsoft Windows et, donc, sont très souvent utilisées dans les documents et sur les sites Web : Arial, Times New Roman et Courier New. Dans Mandriva Linux 2008, quand une application demande spécifiquement l'une de ces polices, la police "Libération" équivalente est utilisée (sauf si l'utilisateur a installé manuellement les polices Windows originales grâce à Image:drakfont-icon.png drakfont). Cela permet au document en question de conserver ses proportions, comme l'a voulu l'auteur initial. Cela procure un avantage important par rapport à la situation précédente où il se pouvait qu'un document écrit avec des polices Windows tienne sur une seule page sous Windows mais sous Linux, ce document était plus long à cause des polices alternatives utilisées.

Perfectionnement des outils et applications Mandriva

Consolidation de l'outil de configuration et de maintenance réseau

Un unique outil robuste, nommé Image:draknetcenter-icon.png draknetcenter, pour configurer et contrôler les connexions réseau sera introduit, remplaçant ainsi les applications séparées des versions précédentes de Mandriva.

Outil de migration des documents et des paramètres

Un nouvel outil appelé transfugdrake apparaît pour migrer les documents et les paramètres depuis Microsoft Windows vers Mandriva Linux. Il agit comme une interface graphique pour l'outil Migration Assistant en apportant plusieurs améliorations et corrections.

Améliorations à drakrpm, l'outil graphique d'installation de logiciels

L'outil graphique d'installation de logiciels, Image:drakrpm-icon.png drakrpm, a reçu de nombreuses améliorations au niveau de l'interface :

  • Les paquetages sont affichés de manière plus intuitive avec une description courte
  • Les numéros de version et l'architecture sont affichés dans leur propre colonne
  • Il est désormais possible de trier les paquetages par nom, statut : sélectionné ou non, statut: installé ou non, numéro de version ou architecture en cliquant sur l'en-tête de colonne approprié

Par défaut, l'installeur et drakrpm désactivent le dépôt backport quand ils ajoutent les dépôts officiels, par précaution. Seuls les dépôts release et updates sont activés par défaut. Drakrpm est désormais capable de naviguer dans les dépôts de rétroportages désactivés, ce qui rend possible d'installer de manière confortable et sûre un seul paquetage rétroporté.

L'interface de l'outil de gestion des dépôts Image:drakrpm-edit-media-icon.png drakrpm-edit-media a été grandement simplifiée. Il affiche maintenant le type de source dans une liste.

Affichage amélioré dans urpmi, l'outil d'installation de logiciels en mode texte

L'outil d'installation de paquetages urpmi affiche désormais la liste des paquetages qui seront installés dans un format en lignes et en colonnes, avec une colonne séparée pour le nom du paquetage, sa version et la source utilisée.

Nouveau format de menu

Un nouveau format de menu a été introduit. Ce menu rassemble désormais l'ancien menu "simplifié" et le menu "Mandriva". Il y a moins de hiérarchie que dans l'ancien format, avec au maximum deux niveaux au-delà du niveau racine pour atteindre n'importe quelle application.

Les applications qui sont natives pour le bureau en cours (applications KDE ou Qt sous KDE, applications GNOME ou GTK+ sous GNOME) sont affichées dans le premier niveau de l'arborescence juste au dessous du niveau racine et les autres applications sont affichées dans le second niveau. Quelques exceptions sont utilisées afin de pouvoir retrouver les applications courantes le plus haut possible dans la hiérarchie, dans tous les cas (Image:drakrpm-icon.png drakrpm et firefox, par exemple).

Applet RandR 1.2 pour KDE

Avec l'aide du Google Summer of Code project, Gustavo Boiko a créé une applette KDE qui agit comme une interface avec le nouveau système RandR 1.2 d'X.org 7.3. La configuration d'affichages multiples est donc plus aisée avec les cartes qui le supportent, ce qui inclue les cartes Intel et de nombreuses cartes ATI, jusqu'à la Radeon 9250.

Amélioration des infrastructures

Développement ouvert

Afin de poursuivre et de pousser plus avant encore la tradition de Mandriva en ce qui concerne le développement ouvert, vers le début du cycle de développement de Mandriva Linux 2008, presque toutes les restrictions sur les mainteneurs autorisés à apporter des modifications à tel ou tel paquetage ont été supprimées. De ce fait, les mainteneurs (volontaires) externes et les mainteneurs internes ont presque les mêmes autorisations d'accès pour mettre à jour ou améliorer les paquetages. Seuls quelques paquetages parmi les plus essentiels, comme le noyau, conservent encore des restrictions.

Projet de recompilation de paquetages

Pour Mandriva Linux 2008, nous avons rafraîchi la base de paquetages en recompilant presque tous les paquetages du média /main. Tous les paquetages, excepté ceux qui pour des raisons techniques diverses ne peuvent pas être recompilés, l'ont été durant le cycle de développement de Mandriva Linux 2008. Certains de ces paquetages n'avaient pas été recompilés depuis Mandriva Linux 2006, voire avant.

Amélioration des paquetages « Serveur »

Pour Mandriva Linux 2008, tous les paquetages serveur ont été recompilés avec la protection buffer overflow (l'option -fstack-protector-all est donnée à GCC). De plus les serveurs d'accès à distance (ssh, etc.) ne sont pas activés par défaut lors de l'installation de Mandriva Linux ou lors d'installations postérieures. L'interface de gestion des serveurs permet une activation de ces derniers manuellement. Ces changements contribuent à augmenter significativement la sécurité du système.

Amélioration des paquetages d'impression

L'ensemble des paquetages d'outils d'impression ont été revus de façon à ce que les systèmes ne possédant pas d'imprimante aient un minimum de paquetages concernant l'impression installés par défaut. Les outils nécessaires à une seule marque d'imprimante ne sont pas installés sur des systèmes possédant une imprimante d'une autre marque.

Autres langues