Réseau hétérogène avec Samba

De Wiki de la communauté Mandriva.

Attention !
Ce didacticiel a été mis à jour pour la 2010.2 . Merci de faire part de vos remarques dans la page discussion.


Il est de plus en plus fréquent de trouver plusieurs ordinateurs dans un foyer. Les raisons peuvent être multiples : achat de matériel plus performant, machine dédiée aux enfants... La question du partage des périphériques se pose alors très vite.

Faire cohabiter un Mac avec 2 PC, une imprimante (USB) et un scanner est une expérience fréquente. Je vais décrire ci-dessous la démarche suivie pour mettre en oeuvre un petit réseau domestique. Nous ne rentrerons pas dans les définitions techniques ; les puristes ne m'en voudront certainement pas et les néophytes seront heureux de trouver un guide simple. Nous manipulerons quelques aspects des réseaux avec les outils conviviaux que sont les utilitaires graphiques de Mandriva.

À noter !
  • Aucun accès à la console ne sera nécessaire.
  • Ce tutoriel est fondé sur un exemple. Il vous faudra bien sûr adapter les noms et le matériel à votre cas.


Sommaire

Préparation théorique

À noter !
Plusieurs notes donnent un complément d'information sur quelques options de configuration. On peut les ignorer au moins dans un premier temps.

Cette page est en fait consacrée seulement à la configuration élémentaire des partages de fichiers et d'imprimantes sur un poste mandriva. Le partage des fichiers sous windows fait l'objet de nombreux tutoriels sur la toile.

Pour le partage des scanneurs, on peut se reporter à Image:Scannerdrake-icon.png Scannerdrake.

Matériel

  • Mac sous OS X avec carte réseau
  • PC IBM sous Windows XP SP2 avec carte réseau!
  • PC Dell sous Mandriva Spring (2007.1) avec carte réseau et disque dur externe USB
  • Imprimante Epson Stylus C64
  • Scanner Epson Perfection 1260
  • Accès Internet ADSL via une Livebox
À noter !
l'imprimante est connectée à l'ordinateur mandriva via un câble USB. Nous voulons qu'elle fonctionne comme une imprimante réseau. En fait, l'ensemble ordi+imprimante formera une imprimante réseau !


Objectifs

Nous voulons pouvoir accéder à Internet, imprimer, scanner depuis chacun des postes, faire des sauvegardes sur le disque USB et disposer d'un espace de stockage commun, accessible sans mot de passe, pour y placer des photos, des vidéos, des haricots ...

Règle capitale à respecter pour mettre en place un système informatique qui ait des chances de fonctionner du premier coup : commencer par éteindre les ordinateurs et attraper du papier et un crayon ! Il faut adopter une démarche claire. Pour notre réseau quelques petits tableaux suffiront.

Démarche

Choisir le protocole du réseau

Il faut que des systèmes d'exploitation très différents comme Linux, MacOSX et XP puissent dialoguer. Un logiciel est (presque) parfait dans ce rôle : Samba, qui est reconnu par les 3 systèmes.

À noter !
Protocole : SAMBA


Identifier le routeur

Pour que plusieurs machines puissent communiquer dans un réseau local, il faut les relier par câble ou par radio. Une solution communément adoptée est d'utiliser une xxxBox qui offre l'avantage, avec un seul appareil, de permettre aux ordinateurs d'un réseau domestique de communiquer entre eux en plus d'autoriser leur accès individuel à internet. Vis à vis du réseau domestique, elle agit comme commutateur (switch). Vis à vis d'internet elle agit comme routeur capable de diffuser la bonne information à la bonne machine. Par exemple quand 2 postes sont branchés sur le Web il ne faut pas que les pages demandées par l'un s'affichent sur l'écran de l'autre ! Tout modem xxxBox d'un fournisseur d'accès ADSL peut faire l'affaire, son action de routage étant entièrement transparente.

À noter !
Les xxxBox actuelles offrent parfois un espace de stockage sur disque accessible le plus souvent via le protocole smb (samba). Il s'agit d'un partage supplémentaire qui peut être suffisant si les besoins ne sont pas trop importants. Auquel cas la suite de cette page ne présenterait que peu d'intérêt ! Mais si vous souhaitez configurer vos propres partages alors la suite peut constituer une bonne entrée en matière !


À noter !
Routeur : Livebox (par exemple)


Choisir le serveur

C'est la machine qui va partager de façon permanente ses ressources avec les autres. Mon PC principal convient parfaitement, du fait de ses caractéristiques techniques et de son système Mandriva particulièrement simple à configurer.

À noter !
Serveur : le PC Dell


Nommer le groupe de travail

C'est l'espace commun dans lequel chaque machine du réseau va retrouver ses congénères et les ressources partagées. Il suffit de choisir un nom.

À noter !
Nom du groupe de travail : STSELVE


Nommer les ordinateurs

Chaque machine doit avoir un nom identifié sur le réseau. On peut aussi lui attribuer une « adresse » fixe pour faciliter les accès. Il s'agit de l'adresse IP, groupe de 4 nombres séparés par des points.

Sur notre réseau le routeur considère que les adresses internes doivent obligatoirement être de la forme 192.168.1.xxx. Le modem a l'adresse 192.168.1.1

Ordinateur
Nom
Adresse IP
le PC Dell
pc-dell
192.168.1.2
Le Mac de ma compagne
mac
192.168.1.10
le PC IBM
pc-ibm
192.168.1.11
Un portable (invité de passage)
portable
192.168.1.12

Identifier les utilisateurs qui doivent partager des ressources

Dans notre cas, il n'y en a que 2 qui soient communs aux différentes machines.

  • Ma compagne : sur le Mac son nom complet est Caroline et son nom d'utilisateur macuser (Mac OS avait été installé comme cela)
  • Moi-même : nom complet Gilles et nom d'utilisateur gilles, ne compliquons pas les choses !


Toutes ces informations ayant été précisées nous pouvons nous lancer dans la grande opération.

Préparation pratique

Branchements

  • Brancher les périphériques partagés sur le PC serveur (ici le pc-dell)
  • l'imprimante,
  • et le disque externe USB.
  • Brancher les câbles réseau (ethernet) sur le modem.
Astuce !
S'il n'y a pas assez de prise réseau sur votre box et comme il y a obligatoirement un câble par ordinateur, il suffit de relier les ordinateurs à une « prise-multiple ethernet » (un switch) qui elle-même sera raccordée au modem. On peut aussi se connecter en wifi sur la xxxBox: pas besoin de câble mais débit moins important

Paramétrage des ordinateurs clients

  1. Paramétrage du Mac
    • Paramétrer le nom de la machine : « mac »
    • L'inscrire dans le groupe de travail STSELVE grâce à l'outil « format de répertoire »
    • Dans « préférences système »
    => partage : Cocher le service « partage Windows » (Samba)
    => réseau : Définir une IP fixe
    => utilisateurs : Créer l'utilisateur Gilles/gilles
  2. Paramétrage de pc-ibm
    • Mêmes manœuvres que pour mac mais avec les outils Windows:
    => nom de la machine et groupe de travail : panneau de configuration/système/modifier les paramètres/modifier
    => ip fixe : centre réseau et partage/voir le statut/propriétés/protocole internet version 4/propriétés
    => partage : centre réseau et partage/recherche du réseau/activer la découverte du réseau
    => utilisateur (éventuellement) :panneau de configuration/comptes utilisateurs/gérer les comptes/créer un nouveau compte


Paramétrage du serveur sous Mandriva Spring : pc-dell

Partons d'une installation existante, l’installation de Mandriva Spring étant présentée par ailleurs dans ce Wiki. Vous pouvez, entre autres, vous référez aux liens suivants :


DrakWizard

Une fois le système installé, ouvrir une session utilisateur et lancer le Centre de Contrôle Mandriva dont nous allons beaucoup nous servir.

Attention !
Dans le menu « Options », il faut sélectionner le mode expert. En cas d'oubli, tous les assistants graphiques ne seront pas affichés et en particuliers ceux dont nous allons nous servir.


Onglet gestionnaire de logiciels, chercher puis installer :

  • drakwizard (installe des assistants pour le paramétrage du réseau),
  • samba-client,
  • samba-server,
  • et smb4k (permet de parcourir le réseau).


Installation de Drakwizard


Relancer le Centre de Contrôle Mandriva pour qu'il charge drakwizard.


À noter !
Depuis la 2010.2, drakwizard n'est pas nécessaire si on s'en tient à samba mais reste utile pour d'autres outils réseaux.

Créer les utilisateurs

Les utilisateurs sont configurés par drakuser, « gestion des utilisateurs du Centre de Contrôle Mandriva ».


Ajouter un utilisateur


À noter !

un utilisateur n'ayant pas de compte sur la machine linux sera, dans la configuration par défaut, considéré comme invité anonyme (guest) avec des droits limités. Il n'aura accès qu'aux partages définis explicitement comme étant autorisés aux invités.

Il faudra aussi créer les utilisateurs samba correspondants.

Paramétrer le réseau en adresse fixe

  • Réseau et Internet > Configurer une nouvelle connexion

En fait on peut très bien reconfigurer une interface.

Paramétrage d'une IP Fixe:


  • Choix du type d'interface
Paramétrage d'une IP Fixe


  • Choix de l'interface
Paramétrage d'une IP Fixe


  • Ici, on veut une IP fixe
À noter !
Cela n'est pas indispensable mais peut éliminer des incohérences momentanées dans le cache du "master browser".


Paramétrage d'une IP Fixe


  • Entrée des adresses réseaux et du nom de la machine
Paramétrage d'une IP Fixe


  • Options de contrôle de la connexion
Paramétrage d'une IP Fixe


  • On démarre !
Paramétrage d'une IP Fixe

Paramétrage de Samba

Nous allons entrer les différents paramètres SAMBA. Tout se fait dans le Centre de Contrôle Mandriva en quelques écrans.


  • Faire : Centre de Contrôle Mandriva > Partage réseau > Partagez vos disques et répertoires avec les systèmes Windows (Samba)

...


Partagez vos disques et répertoires avec les systèmes Windows (Samba)


S'il ne l'est pas déjà, il est proposé de d'installer le paquetage samba-server. Ceci fait, un assistant propose de configurer un serveur simple. Elle n'est pas belle la vie ? Si l'assistant ne démarre pas automatiquement, dans le cas d'une nouvelle configuration par exemple, il suffit de cliquer dans le menu serveur samba/configurer .

Configurer le serveur samba

Une succession d'écrans va défiler.

  • Choisir Serveur autonome
Serveur autonome
  • Déterminer le nom du groupe de travail.
À noter !
  • le nom netbios est le nom utilisé dans les réseaux windows (smb) pour reconnaître un ordinateur.

Si on le laisse en blanc (ce que nous allons faire ici), samba choisira le nom unix de l'ordinateur (pc-dell). On peut vouloir lui donner un autre nom pour le réseau smb, par exemple si le nom unix contient des caractères interdits pour un nom netbios ou s'il a une longueur supérieure à 15 caractères.

  • Une règle simple: longueur inférieure à 16 caractères et pas de caractère accentué !


Nom du groupe


  • Déterminer les règles de sécurité.
À noter !
  • user signifie qu'il sera demandé un identifiant et un mot de passe lors de la tentative de connexion (exploration de l'ordinateur).
  • Il est aussi préférable de limiter l'accès au serveur aux seuls ordinateurs du réseau local. Ici, ceux dont l'adresse commence par 192.168.1. : attention au point final!


securité utilisateur
  • Déterminer comment le serveur se présentera (ce qui sera, éventuellement, écrit à côté du nom de l'ordinateur dans la fenêtre d'exploration du réseau). Par défaut, on aura le nom d'hôte (%h). On peut écrire ce que l'on veut mais, là encore, attention aux caractères accentués !
bannière


  • Configurer la manière dont samba enregistrera les données de connexion.
À noter !
  • /var/log/samba/%m.log demande à samba de créer un fichier journal distinct pour chaque machine se connectant au serveur.
  • Taille max des fichiers journaux en Ko
  • Détail des journaux: plus le nombre est élevé plus les détails sont nombreux


Fichiers journaux
  • Vérifier le résumé et valider.
Résumé

Création d'un utilisateur samba

Dans l'onglet Utilisateurs samba, cliquer sur Ajouter

À noter !
Le mot de passe est spécifique à samba. Il peut parfaitement être différent du mot de passe unix. En général, c'est même préférable pour des raisons de sécurité.


Nouvel utilisateur


Créer un partage sur le disque externe USB

Onglet Partage de fichiers.

À noter !
Le partage homes est déjà installé. C'est un partage spécial qui permet à un utilisateur unix valide (par exemple 'macuser') d'accéder à son dossier utilisateur présent sur le serveur (avec son mot de passe samba !). On peut le supprimer mais l'outil mandriva ne permet pas de le recréer (version 2010.2). Il faut éditer directement le fichier de configuration à la main. Ceci sort du cadre de ce tutoriel

Ici, on veut permettre à Caroline de sauvegarder ses données dans le disque USB.

  • On va donc créer le partage adéquat en cliquant sur le bouton Ajouter .
À noter !

Encore une fois, attention aux caractères accentués notamment dans la partie "Commentaire".

En cas de différence d'encodage, Windows refusera d'explorer l'ordinateur (contrairement à un client Samba sous Linux).


Nouveau partage
  • On veut aussi réserver à Caroline (macuser) le droit d'écrire sur ce dossier.
Modifier partage
À noter !

Il est nécessaire de s'assurer que macuser a le droit d'écrire sur sur ce partage. Voici un moyen simple. Puisque l'utilisateur linux macuser a été créé, il suffit de sortir de la session courante (menu changer d'utilisateur ou déconnexion) et de se connecter comme macuser (avec son mot de passe linux). En suite avec un explorateur de fichier (nautilus, konqueror, ...), on peut tenter de copier un fichier dans /save/caroline/

Si macuser n'a pas les droits suffisants, il faut de résoudre à lancer une commande en tant que root. Ouvrir une console (un terminal) et entrer:

 su -c "chown macuser /save/caroline"
attention, tous les caractères comptent. Lorsqu'on a entré le mot de passe de root, la commande est exécuté.

Créer un partage public

De manière similaire nous allons créer un partage accessible à tous sans mot de passe. Supposons que nous ayons un dossier /PARTAGE Dans lequel tout le monde a le droit d'écrire.

À noter !

Ce n'est pas le cas ? Alors encore une petite fois, lancer la commande suivante dans une console:

 su -c "mkdir -m 0777 /PARTAGE"
avec à nouveau le mot de passe de root

On ajoute d'abord le partage puis on le modifie en le déclarant public, visible sur le réseau avec droits généraux en écriture.

Nouveau partage
À noter !
l'accès public et sans mot de passe au partage est réalisé par samba de la manière suivante: si vous tentez d'accéder au serveur samba sans vous identifier comme un utilisateur samba valide, il exécutera, par défaut, toutes vos requêtes en tant qu'utilisateur nobody qui est créé au moment de l'installation de mandriva. On peut vérifier qu'il existe bien avec l'outil drakuser du mcc.

Imprimantes

  • L'onglet imprimantes montre que toutes les imprimantes du poste mandriva (définies comme partagées dans le module "imprimantes" du mccc) sont prises en compte par samba.
À noter !
Le partage "printers" n'est pas visible sur le réseau en tant que partage, mais les imprimantes, elles, le seront !


Modifier partage


Fin de la configuration du serveur

On valide le tout : Fichier > Écrire la configuration et on relance le serveur : Serveur Samba > redémarrer

Dès ce moment, ma compagne va pouvoir enregistrer des fichiers dans son répertoire réservé ! Un dernier réglage reste à faire : il faut signifier au pare-feu qu'il doit permettre à Samba de s'exprimer.

Pare-feu

Onglet Sécurité ==> Pare-feu. Cocher la case correspondant à Samba et enregistrer.

En ce qui concerne les périphériques

  • C’est encore plus simple : dès le branchement de l’Epson sur pc-dell, elle est, en principe, reconnue par Mandriva, installée, mise en partage… et les autres machines du réseau y ont accès.
  • Pour partager le scanner il suffit d’aller dans Centre de Contrôle Mandriva > Matériel > Configurer le scanneur et indiquer qu’on veut le partager.

Conclusion

En suivant une démarche à la fois simple, logique et rigoureuse, et avec les outils conviviaux de la Mandriva Spring, créer un petit réseau est tout simple n’est-ce pas ?

Si cela ne fonctionne pas du premier coup, n'hésitez pas à venir poser vos questions sur le forum.

Autres langues